Paysages des Weppes-Artois-Carembault

  Entre les Weppes et les collines de l’Artois.

Des Weppes à l’Artois était un beau brevet proposé par le Club de Radinghem que j’avais plaisir à pratiquer.

Le parcours le plus long de 120 kilomètres était source de dépaysement pour celui ayant beaucoup fréquenté en début de saison la Pévèle où les Monts de Flandres.

L’Artois avec ses collines satisfait les envies de dénivelé tout en faisant traverser des lieux chargés d’histoire. Mont Saint Eloi et son abbaye, les mémoriaux de Notre Dame de Lorette, Vimy et leurs trop longues listes de défunts offrent au cycliste en temps de paix de rudes montées et de larges panoramas.

Les terrils rencontrés sur le chemin secondent les nuages pour procurer profondeur aux paysages.

De Lille, le Carembault constitue une autre voie sur la route de l’Artois.

Voici pêle-mêle des vues de ces trois territoires.

 

D’Arras à Laon (1/4)

randonnee-somme-aisne-05-2016-16Les méandres de la Somme entre Corbie et Péronne enserrent de nombreux étangs et marais.

Pas de sortie vélo pour cause d’astreinte ce dimanche. J’en profite pour mettre en ligne la première partie d’une randonnée qui m’a mené d’Arras à Laon en mai dernier.

J’avais planifié une semaine de cyclo-camping outre-manche dans la foulée de Lille-Hardelot, pour solde de congés payés. Le temps maussade annoncé me fit reporter cette traversée, préférant me ménager la possibilité d’un retour rapide au sec si le temps venait à être vraiment exécrable.

En quête d’une destination de proximité, j’élaborai au dernier moment un itinéraire devant me conduire d’Arras à Laon avec comme ligne directrice le cours de la Somme pour la première partie de ce périple. Arras comme point de départ avait pour seul intérêt, TER aidant, de me permettre de quitter la métropole Lilloise en évitant des territoires plutôt urbains et connus. Le choix de Laon comme terme de cette randonnée s’expliquait par le souhait de revoir la cathédrale et à la lecture de des fiches intitulées l’Aisne à vélo, par la perspective d’un terrain vallonné.

Sans étapes vraiment préétablies, j’effectuerai ce parcours en quatre tronçons d’inégales longueurs : Arras-Péronne, Péronne-Soissons, Soissons-Suzy, et Suzy-Laon, ce dernier étant réalisé en une matinée.

Si à partir de Corbie des topos de la Véloroute de la Somme disponibles sur Internet fournissent des indications, le tracé d’Arras à Corbie visait principalement à optimiser ligne droite et routes à faible trafic, sans véritable préoccupation de croiser des lieux remarquables. La route empruntée procure néanmoins quelques bonnes surprises.

Voici les grandes lignes de la première étape que complète un itinéraire à peu près fidèle sur Openrunner. A peu près, car j’ai en effet égaré les notes prises chaque jour. La relation de cette balade repose donc principalement sur ma mémoire, souvent défaillante, heureusement confortée par les photos prises en chemin et Internet qui me permettent de retrouver, notamment grâce aux monuments aux morts et aux églises, mes points de passage.

Je ne décrirai pas de façon détaillée l’itinéraire que les photos légendées et le tracé illustrent suffisamment. C’est un parcours varié, tant par les paysages que par le relief.

Entre Arras et Corbie l’on traverse une campagne légèrement vallonnée où de vastes champs dominent. L’itinéraire monte durant une quinzaine de kilomètres, pour atteindre un plateau interrompu par la vallée de la Somme. Le cheminement le long de la Somme procure néanmoins quelques belles montées en coupant certains méandres ou pour peu que l’on veuille profiter des nombreux points de vue qu’offrent les rives parfois escarpées.

 L’itinéraire que vous pouvez retrouver sur Openrunner

randonnee-somme-aisne-05-2016-1Modestes silos au regard de ceux plus monumentaux à blé ou à sucre que l’on aperçoit fréquemment dans cette terre céréalière et betteravière. randonnee-somme-aisne-05-2016-2 randonnee-somme-aisne-05-2016-3« Les Archers réunis Monchy au bois – Bienvillers » disposent d’installations couvertes et de plein air.

randonnee-somme-aisne-05-2016-4Vestiges d’un ancien café, aujourd’hui habitation. randonnee-somme-aisne-05-2016-5Ma collecte de photos de monuments aux morts se révèle utile pour reconstituer l’itinéraire et combler les trous, trop nombreux à mon gré, de ma mémoire. randonnee-somme-aisne-05-2016-6 randonnee-somme-aisne-05-2016-7-1Première surprise, l’église de Mailly-Maillet datant du XVI ème siècle et son portique donnant un bel exemple de sculpture flamboyante. randonnee-somme-aisne-05-2016-7-2 randonnee-somme-aisne-05-2016-7-3 randonnee-somme-aisne-05-2016-7-4 randonnee-somme-aisne-05-2016-7-5Adam et Eve chassés du Paradis terrestre. randonnee-somme-aisne-05-2016-7-6Adam bêchant et Eve filant. randonnee-somme-aisne-05-2016-7-8randonnee-somme-aisne-05-2016-45 randonnee-somme-aisne-05-2016-10Hôtel de ville de Corbie. randonnee-somme-aisne-05-2016-11-2L’Abbatiale Saint Pierre.randonnee-somme-aisne-05-2016-46randonnee-somme-aisne-05-2016-15  Au prix d’une belle montée et d’un léger détour, le point de vue de Sainte Colette donne à voir le marais de la Barette et la Somme. La D 233, que l’on suivra pour rejoindre Vaux-sur-somme, passe au pied de la falaise.randonnee-somme-aisne-05-2016-47randonnee-somme-aisne-05-2016-59randonnee-somme-aisne-05-2016-17La sobre église Saint Gildard de Vaux-sur-somme, seul monument du village rescapé des destructions de la première guerre mondiale.randonnee-somme-aisne-05-2016-48L’école. randonnee-somme-aisne-05-2016-18La Véloroute est par endroits fléchée. randonnee-somme-aisne-05-2016-19De nombreux terrains lotis de mobile-homes et autres bungalows, bordent le cours de la Somme.randonnee-somme-aisne-05-2016-20randonnee-somme-aisne-05-2016-49 randonnee-somme-aisne-05-2016-21L’église de Cerisy. randonnee-somme-aisne-05-2016-22-1Le cimetière national de Cerisy. randonnee-somme-aisne-05-2016-22-2Musulmans et chrétiens pris côte à côte dans l’absurdité des hécatombes de la première guerre mondiale.randonnee-somme-aisne-05-2016-58 randonnee-somme-aisne-05-2016-23Imposant corps de ferme à cour fermée.randonnee-somme-aisne-05-2016-51 randonnee-somme-aisne-05-2016-24-1L’ablette d’or de Rosières, association pour la pêche et la protection du milieu aquatique. randonnee-somme-aisne-05-2016-25Monument aux morts d’Etinehemrandonnee-somme-aisne-05-2016-53La rangée d’arbres et le drapeau laissent deviner le cimetière militaire d’Etinehem. randonnee-somme-aisne-05-2016-26La chapelle SainMartin  de La Neuville les Bray (XVIIIème)randonnee-somme-aisne-05-2016-54Cappy.

randonnee-somme-aisne-05-2016-27Monument aux morts de Cappy.

randonnee-somme-aisne-05-2016-28Monument aux morts de Eclusier-Vaux.randonnee-somme-aisne-05-2016-55Depuis la Montagne de Vaux, points de vue sur les marais de Frise et de Vaux. randonnee-somme-aisne-05-2016-30randonnee-somme-aisne-05-2016-56 randonnee-somme-aisne-05-2016-31 randonnee-somme-aisne-05-2016-33 randonnee-somme-aisne-05-2016-34Puissantes murailles de Péronne qui me font me souvenir de « Le miracle des loups » avec Jean Louis Barreau en fourbe Louis XI, Roger Hanin en impétueux Charles Le Téméraire. En vérifiant mes citations, j’ai retrouvé que Jean Marais figurait également au générique, mais je n’ai retenu que les mauvais garçons. randonnee-somme-aisne-05-2016-35L’église Saint Jean Baptiste.randonnee-somme-aisne-05-2016-36 randonnee-somme-aisne-05-2016-37L’hôtel de ville et sa façade renaissance. randonnee-somme-aisne-05-2016-38La porte de Bretagne, vestige des fortifications de la ville. randonnee-somme-aisne-05-2016-39 randonnee-somme-aisne-05-2016-40Une des nombreuses maisons Art nouveau de la ville.

A suivre, Péronne – Soissons.

Des Weppes à l’Artois – Radinghem 2016

Des Weppes a l'Artois - Radinghem 2016 1Il fallait partir tôt pour parcourir les 120 km sans rentrer à une heure trop tardive. Je n’ai pas franchement réussi, c’est du moins ce que m’a fait comprendre ma femme qui était un peu affamée à mon retour.

Si ce brevet nous faisait croiser les traces de celui organisé dimanche dernier par le club de Carvin, l’ambiance était toute autre, les paysages transformés par un soleil régnant sur un ciel vierge de nuages.

Il faisait encore frais quand je quittai Mons en direction de Radinghem, ayant opté pour une tenue de type pelure d’oignon. De fait, parti en maillot à manches longues doublé d’un coupe vent, je rentrerai en manches courtes au terme de différentes variations rendues possible par la modularité de mes vêtements et ma sacoche de guidon.

L’inscription fut l’occasion de m’entretenir avec Bernard Edme, président du club, qui me confirma que le projet de donner une tonalité historique au parcours évoquée l’an dernier s’était concrétisée, non sans quelques difficultés nées de la coexistence de plusieurs manifestations, dont une course de côte à Hersin Coupigny. Mais l’administration départementale fut aidante et les obstacles levés.

En route donc vers l’Artois. De Bully, on commence à apercevoir nettement les collines mais les choses sérieuses ne commencent qu’à Boyeffles avec une longue mais régulière montée. Servins et son ravitaillement est vite arrivé. Les participants du 80 km entament leur route de retour alors que ceux du 120 km prennent la direction d’Alblain Saint Nazaire et différents lieux de mémoire. Nous délaissons la côte qui conduit à Notre Dame de Lorette pour nous attaquer à celle de Vimy d’où l’on aperçoit dans le lointain les vestiges des tours de l’Abbaye du Mont Saint Eloi, prochaine éminence au programme.

Venant de Maroeuil en suivant la paisible vallée de la Scarpe, au pied de Mont Saint Eloi la route bifurque à droite et nous met dans la pente sans ménagement. Plusieurs y laisseront des forces. La suite du parcours ne présentera pas de difficultés quittant les collines par la grisante descente d’Olhain.

Retrouvant la plaine, un vent de côté viendra corser le retour.

Beau brevet donc aux paysages variés, riches en couleurs en cette saison et magnifiés par une belle lumière.

Le balisage au sol était bien visible et judicieusement placé. Le ravitaillement était adapté au nombre de participants.

Un brevet comme on les aime, d’autant que le parcours n’est jamais vraiment le même. Merci aux organisateurs.

A inscrire donc dans vos tablettes si vous n’avez pas encore eu l’occasion d’y participer.

Les RW au départ de la salle Octave Bajeux vous permettront, un temps, de découvrir les différents circuits proposés.

Des Weppes a l'Artois - Radinghem 2016 71C’est bon, je ne me suis pas trompé de jour.

Des Weppes a l'Artois - Radinghem 2016 2Découper les bulletins d’inscription, prendre des photos, il faut être polyvalent.Des Weppes a l'Artois - Radinghem 2016 3 Des Weppes a l'Artois - Radinghem 2016 5Un accueil café coloré.Des Weppes a l'Artois - Radinghem 2016 6Pour les trente ans nous aurons droit à une gourde à l’arrivée.Des Weppes a l'Artois - Radinghem 2016 7 Des Weppes a l'Artois - Radinghem 2016 9 Des Weppes a l'Artois - Radinghem 2016 10Cinq parcours route auxquels s’ajoutent les parcours VTT et marche.Des Weppes a l'Artois - Radinghem 2016 12Difficile de prendre cette photo avec des sujets au soleil et d’autres à l’ombre.Des Weppes a l'Artois - Radinghem 2016 13Cela faisait longtemps que je n’avais pas photographié une enseigne peinte.Des Weppes a l'Artois - Radinghem 2016 15Déjà Servins et le ravitaillement.Des Weppes a l'Artois - Radinghem 2016 16 Des Weppes a l'Artois - Radinghem 2016 17Nous ne ferons pas l’ascension de Notre Dame de Lorette, ce qui me donnera l’occasion de repérer cette enseigne du temps des PTT.Des Weppes a l'Artois - Radinghem 2016 18Nous grimperons par contre jusqu’au mémorial canadien de Vimy.Des Weppes a l'Artois - Radinghem 2016 19De cette trouée nous apercevons Mont Saint Eloi qui nous attend.Des Weppes a l'Artois - Radinghem 2016 20 Des Weppes a l'Artois - Radinghem 2016 23Le cimetière militaire de La Targette et son trop grand nombre de croix.Des Weppes a l'Artois - Radinghem 2016 21 Des Weppes a l'Artois - Radinghem 2016 24La paisible vallée de la Scarpe qui nous conduit de Maroeuil à Mont Saint Eloi.Des Weppes a l'Artois - Radinghem 2016 26 Des Weppes a l'Artois - Radinghem 2016 27L’ascension de Mont Saint Eloi en fera souffrir quelques uns. A l’approche du sommet, la pente est moins rude.Des Weppes a l'Artois - Radinghem 2016 28 Des Weppes a l'Artois - Radinghem 2016 29 Des Weppes a l'Artois - Radinghem 2016 30Redescendu d’une trentaine de mètres, on est davantage dans le dur.Des Weppes a l'Artois - Radinghem 2016 31 Des Weppes a l'Artois - Radinghem 2016 32 Des Weppes a l'Artois - Radinghem 2016 33 Des Weppes a l'Artois - Radinghem 2016 34 Des Weppes a l'Artois - Radinghem 2016 35 Des Weppes a l'Artois - Radinghem 2016 36 Des Weppes a l'Artois - Radinghem 2016 37 Des Weppes a l'Artois - Radinghem 2016 38 Des Weppes a l'Artois - Radinghem 2016 39 Des Weppes a l'Artois - Radinghem 2016 40 Des Weppes a l'Artois - Radinghem 2016 43 Des Weppes a l'Artois - Radinghem 2016 44 Des Weppes a l'Artois - Radinghem 2016 45 Des Weppes a l'Artois - Radinghem 2016 46Une petite pause en haut de la pente redonnera du tonus à ce cycliste comme on le verra.Des Weppes a l'Artois - Radinghem 2016 48Pimpant pigeonnier.Des Weppes a l'Artois - Radinghem 2016 49Les ruines de l’abbaye en pleine lumière.Des Weppes a l'Artois - Radinghem 2016 50 Des Weppes a l'Artois - Radinghem 2016 52 Des Weppes a l'Artois - Radinghem 2016 53 Des Weppes a l'Artois - Radinghem 2016 54 Des Weppes a l'Artois - Radinghem 2016 55 Des Weppes a l'Artois - Radinghem 2016 56Il ne reste plus que quelques kilomètres.Des Weppes a l'Artois - Radinghem 2016 57 Des Weppes a l'Artois - Radinghem 2016 58 Des Weppes a l'Artois - Radinghem 2016 60 Des Weppes a l'Artois - Radinghem 2016 62 Des Weppes a l'Artois - Radinghem 2016 63 Des Weppes a l'Artois - Radinghem 2016 64Des Weppes a l'Artois - Radinghem 2016 75 Des Weppes a l'Artois - Radinghem 2016 67 Des Weppes a l'Artois - Radinghem 2016 69

Souvenir Jacques Masquelier – Carvin 2016

Souvenir Jacques Masquelier Carvin 2016 24Les très beaux circuits proposés par le BAZ Carvin n’auront pas été mis en valeur comme ils le méritent. Si la végétation atteste du printemps, pour le reste…

 En ce dimanche, plus d’un cycliste devait avoir un regret, celui de n’être pas doté du don d’ubiquité. Plusieurs beaux brevets étaient en effet simultanément à l’affiche. Regret sans doute tempéré par des prévisions météo médiocres qui laissaient envisager que nous ne pourrions en profiter pleinement.

Pour ma part, j’optai pour le Souvenir Jacques Masquelier organisé par le BAZ Carvin dont on m’avait dit le plus grand bien, appréciation qui se révéla fondée. Menu varié entre route, VTT et marche, avec de la longue distance.

J’avais rêvé un 175 km lumineux, je m’inscrivis pour un 125 km possiblement humide, je ferai finalement un 90 km mouillé et venteux.

Au Mont Saint Eloi, première bosse et point de séparation entre les circuits, une pluie froide, un vent soutenu, un ciel obstinément bas et uniformément gris anthracite auront raison de ma détermination et me feront abandonner le 125 km.

Je continue donc sur le 90 km franchement rafraichi par l’arrêt au stand. Heureusement, la montée de Notre Dame de Lorette est là pour nous remettre en température. Profitant de la partie terminale pour faire quelques photos j’en perdrai le bénéfice et la descente vers Souchez sera plutôt glaçante.

L’ascension vers le Mémorial Canadien de Vimy constituera la dernière difficulté du parcours.

Je profiterai de la pause sandwich pour faire sécher l’intérieur de mon coupe pluie. Celle-ci ayant cessé, je me laissais à espérer un retour au sec. Il n’en fut rien. Un premier grain me saisit de face peu après avoir quitté Carvin, me gelant le visage. Parvenu à Seclin, une relative éclaircie me fit dédaigner les panneaux « Gare » dans l’hypothèse d’un proche TER en direction de Lille. Comme pour me conforter dans mon choix de la jouer « pur jus sans sucre ajouté », le carillon de la collégiale joua le P’tit quinquin à mon passage. Dans le même temps, un plafond un peu moins épais favorisant un vague réchauffement me voilà tout ragaillardi. Cela ne durera pas et à peine sorti de la ville une averse de grésil jouera les trouble-fête. Le proverbe jamais deux sans trois se vérifiera et parcourrai les deux derniers kilomètres sous la pluie.

Si le temps vire au beau dans les prochains jours, n’hésitez pas à enfourcher vos machines et à suivre les « Z » verts au départ de la salle des sports Pascal. Il vous mèneront vers les vallonnements des collines de l’Artois et du Ternois. Beaux paysages garantis.

Pour ma part, je garde précieusement la feuille de route pour tenter de faire le 175 km sans attendre l’an prochain.

Je vous invite aussi à suivre la randonnée permanente le « Dormeur du Val » au départ de Carvin dont les circuits du jour croisent la route.

J’en ai rendu compte sur ce blog et vous trouverez toutes les informations utiles pour vous procurer le topo.

Pour ce qui est des photos, c’était un temps à ne pas mettre un appareil même tropicalisé dehors. J’ai pu néanmoins saisir quelques uns des participants dans l’effort.

 Souvenir Jacques Masquelier Carvin 2016 1Un brevet bien organisé, qu’il s’agisse de l’accueil ou du balisage.Souvenir Jacques Masquelier Carvin 2016 2 Souvenir Jacques Masquelier Carvin 2016 3 Souvenir Jacques Masquelier Carvin 2016 4 Souvenir Jacques Masquelier Carvin 2016 5Regard en coin et interrogatif vers le photographe. La mascotte du club, elle, ne s’en préoccupe guère.Souvenir Jacques Masquelier Carvin 2016 8Café chaud et sourires chaleureux. Il n’en est pas de même à l’extérieur pour ce qui est de la chaleur.Souvenir Jacques Masquelier Carvin 2016 9 Souvenir Jacques Masquelier Carvin 2016 10Il fallait quand même lever un peu la tête pour lire les souhaits et les conseils du BAZ.Souvenir Jacques Masquelier Carvin 2016 11La mairie d’Arleux en Gohelle. Je me plais à l’imaginer sous le soleil.Souvenir Jacques Masquelier Carvin 2016 12Mont Saint Eloi. Ravitaillement et point de séparation entre 90 km et les deux distances les plus longues.

Souvenir Jacques Masquelier Carvin 2016 13Des sociétaires du BAZ Carvin qui auront pu profiter du circuit.

Souvenir Jacques Masquelier Carvin 2016 43Témoignage de la dernière édition des boucles de l’Artois

Souvenir Jacques Masquelier Carvin 2016 14 Souvenir Jacques Masquelier Carvin 2016 15Notre Dame de Lorette, seconde montée significative de la journée. La dernière fois que j’ai pratiqué cet itinéraire c’était avec un vélo muni de sacoches, mais aussi un autre développement.Souvenir Jacques Masquelier Carvin 2016 16 Souvenir Jacques Masquelier Carvin 2016 17 Souvenir Jacques Masquelier Carvin 2016 18 Souvenir Jacques Masquelier Carvin 2016 19 Souvenir Jacques Masquelier Carvin 2016 20 Souvenir Jacques Masquelier Carvin 2016 21 Souvenir Jacques Masquelier Carvin 2016 22   Souvenir Jacques Masquelier Carvin 2016 25 Souvenir Jacques Masquelier Carvin 2016 26 Souvenir Jacques Masquelier Carvin 2016 27 Souvenir Jacques Masquelier Carvin 2016 28 Souvenir Jacques Masquelier Carvin 2016 29 Souvenir Jacques Masquelier Carvin 2016 30 Souvenir Jacques Masquelier Carvin 2016 31 Souvenir Jacques Masquelier Carvin 2016 35 Souvenir Jacques Masquelier Carvin 2016 36Souvenir Jacques Masquelier Carvin 2016 33 Souvenir Jacques Masquelier Carvin 2016 34Souvenir Jacques Masquelier Carvin 2016 42Angres, dernier ravitaillement, commun aux trois parcours longs. Les ravitailleurs devront attendre les derniers participants du 175 km avant de rentrer. En attendant, ils grelottent.Souvenir Jacques Masquelier Carvin 2016 37Ils auront donc été 21 à s’aventurer sur le 175 km. Des cyclos de Rouvroy selon les ravitailleurs.Souvenir Jacques Masquelier Carvin 2016 7Une exposition fournie rappelait l’histoire du club en photos et en maillots.

Souvenir Jacques Masquelier Carvin 2016 6 Souvenir Jacques Masquelier Carvin 2016 38Souvenir Jacques Masquelier Carvin 2016 39 Souvenir Jacques Masquelier Carvin 2016 40 Souvenir Jacques Masquelier Carvin 2016 41

Le Guidon d’or Hellemmois 2015

Guidon d'or Hellemmois 2015 cyclistesTemps idéal pour le Guidon d’or Hellemmois.

Cela faisait quelque temps que la chronique philosophique dominicale de France Inter n’avait pas trouvé écho dans ce blog. Celle de ce dimanche 8 mars qui, à l’occasion de la journée du droit des femmes, traitait des rapports entre la philosophie et le féminisme me permet de renouer avec cette pratique. En résumé, il apparaît que jusqu’à une époque quasi contemporaine, les philosophes ont été d’affreux machos. Ainsi pour Platon, ce qu’une femme peut espérer de mieux c’est devenir un homme. Sans être aussi excessifs ses suivants ont souvent cantonné la femme à un rôle subalterne. Ceci n’est pas bien sûr sans questionner la philosophie en tant que méthode de recherche de la vérité.

Si la question du statut des femmes se pose encore avec acuité en termes de liberté et de respect de la dignité, je resterai sur un registre plus léger en rapport avec le thème de ce blog en évoquant la participation féminine aux brevets. Souvent celles-ci se comptent sur les doigts de la main. On peut penser qu’une répartition des tâches domestiques au bénéfice de leur compagnon fait qu’elles ne parviennent pas à se libérer le dimanche matin.

Cependant, pour avoir longuement pratiqué la course à pied, j’ai le souvenir d’une plus forte participation féminine aux courses dominicales.

La responsabilité n’en revient-elle pas en partie aux clubs qui ne développent pas suffisamment une politique favorisant la diversité ? C’est ce que de mémoire laissaient entendre des propos de responsables de la FCCT dans l’un des derniers numéros de la revue Cyclotourisme.

À vos commentaires.

Après ces prolégomènes, venons en au brevet du jour, le Guidon d’or Hellemmois.

Nous étions habitués à la Balade de Léo, voici qu’apparaît (ré- apparaît ?) le Guidon d’Or. Je n’ai pas pris le temps de discuter avec les organisateurs afin d’éclaircir les liens de parenté.

Le soleil était au rendez vous pour donner tout son éclat au dit Guidon et lui apporter rapidement la chaleur qui faisait défaut à l’heure du départ. L’itinéraire, classique, nous emmenait vers Mons en Pévèle, point de retour  pour le 60 km et départ d’une boucle passant par Bersée, Faumont, Raimbeaucourt, Le Forest et Monchaux pour le 90.

Le vent modéré, contraire à l’aller, facilita le retour et ce fut un réel plaisir que de revenir à bonne allure sous le soleil, sans greloter, en moulinant gentiment.

Un beau dimanche, qui ne doit pas pour autant nous faire oublier que mars et avril sont coutumiers des giboulées.

Mais pour finir sur une note philosophique, c’est toujours ça de pris.

Si vous voulez réécouter  « Le philosophe du dimanche ».

Avant un long défilé de messieurs, trois cyclistEs croisées ce dimanche.

WIMGP6483Christine qui a fait le 90 comme séance de décrassage après le BRM 200 km de la veille. Chapeau bas!Guidon d'or Hellemmois 2015 cyclistesIsabelle habituée des brevets.Guidon d'or Hellemmois 2015 cyclistesCaroline dont c’était le premier brevet avec en perspective Lille – Hardelot 2015.

La suite dans l’ordre chronologique.

Guidon d'or Hellemmois 2015 inscriptions Guidon d'or Hellemmois 2015 inscriptionsLa bonne humeur est au rendez-vous.Guidon d'or Hellemmois 2015 inscriptionsEt les participants arrivent en flux continu.Guidon d'or Hellemmois 2015 cyclistes2°C au thermomètre de ma cour, il valait mieux se couvrir pour le départ.Guidon d'or Hellemmois 2015 cyclistes Guidon d'or Hellemmois 2015 cyclistes Guidon d'or Hellemmois 2015 cyclistes Guidon d'or Hellemmois 2015 cyclistesOn quitte la forêt de Phalempin dont a suivi la lisière.Guidon d'or Hellemmois 2015 cyclistes Guidon d'or Hellemmois 2015 cyclistes Guidon d'or Hellemmois 2015 cyclistes Guidon d'or Hellemmois 2015 cyclistes Guidon d'or Hellemmois 2015 cyclistes Guidon d'or Hellemmois 2015 cyclistes Guidon d'or Hellemmois 2015 cyclistes Guidon d'or Hellemmois 2015 cyclistes Guidon d'or Hellemmois 2015 cyclistes Guidon d'or Hellemmois 2015 cyclistes Guidon d'or Hellemmois 2015 cyclistes Guidon d'or Hellemmois 2015 cyclistes Guidon d'or Hellemmois 2015 cyclistesAu sommet de la côte de Mons en Pévèle avec le sourire.Guidon d'or Hellemmois 2015 cyclistes Guidon d'or Hellemmois 2015 cyclistes Guidon d'or Hellemmois 2015 cyclistesPremière ascension réussie pour Caroline.Guidon d'or Hellemmois 2015 cyclistesOui, oui, c’est bien le ravitaillement.Guidon d'or Hellemmois 2015 cyclistes Guidon d'or Hellemmois 2015 cyclistes Guidon d'or Hellemmois 2015 cyclistes Guidon d'or Hellemmois 2015 cyclistes Guidon d'or Hellemmois 2015 cyclistes Guidon d'or Hellemmois 2015 cyclistes Guidon d'or Hellemmois 2015 cyclistes Guidon d'or Hellemmois 2015 cyclistes Guidon d'or Hellemmois 2015 cyclistes Guidon d'or Hellemmois 2015 cyclistes Guidon d'or Hellemmois 2015 cyclistes Guidon d'or Hellemmois 2015 cyclistes Guidon d'or Hellemmois 2015 cyclistes Guidon d'or Hellemmois 2015 cyclistes Guidon d'or Hellemmois 2015 cyclistes Guidon d'or Hellemmois 2015 cyclistes Guidon d'or Hellemmois 2015 cyclistes Guidon d'or Hellemmois 2015 cyclistes Guidon d'or Hellemmois 2015 cyclistes Guidon d'or Hellemmois 2015 cyclistes Guidon d'or Hellemmois 2015 cyclistes Guidon d'or Hellemmois 2015 cyclistes Guidon d'or Hellemmois 2015 cyclistes Guidon d'or Hellemmois 2015 cyclistes Guidon d'or Hellemmois 2015 cyclistes Guidon d'or Hellemmois 2015 cyclistes Guidon d'or Hellemmois 2015 cyclistes Guidon d'or Hellemmois 2015 cyclistes Guidon d'or Hellemmois 2015 cyclistes Guidon d'or Hellemmois 2015 cyclistesLes ravitailleurs sont à l’ouvrage.Guidon d'or Hellemmois 2015 cyclistes Guidon d'or Hellemmois 2015 cyclistesIl vaut mieux car les convives continuent d’affluer.Guidon d'or Hellemmois 2015 cyclistes Guidon d'or Hellemmois 2015 cyclistes Guidon d'or Hellemmois 2015 cyclistes Guidon d'or Hellemmois 2015 paysageQuelque part entre Bersée et Faumont ? J’ai la mémoire qui flanche.Guidon d'or Hellemmois 2015 cyclistes Guidon d'or Hellemmois 2015 cyclistesDans la montée de MonchauxGuidon d'or Hellemmois 2015 cyclistes Guidon d'or Hellemmois 2015 cyclistes Guidon d'or Hellemmois 2015 cyclistes Guidon d'or Hellemmois 2015 cyclistes Guidon d'or Hellemmois 2015 cyclistes Guidon d'or Hellemmois 2015 cyclistes Guidon d'or Hellemmois 2015 cyclistes Guidon d'or Hellemmois 2015 paysage Guidon d'or Hellemmois 2015 cyclistesSecond passage au ravitaillement où deux cyclos d’Ascq redonnent un peu d’air à des pneus raplaplas.Guidon d'or Hellemmois 2015 cyclistes Guidon d'or Hellemmois 2015 cyclistesCa roule tout seul en quittant Mons en Pévèle. Guidon d'or Hellemmois 2015 paysageL’église de Bouvines ayant retrouvé sa blancheur et débarrassée de ses échaffaudages.

Le dormeur du val (4/4)

Le dormeur du val - Randonnée permanente FFCT - vue du mémorial de VimyLe mémorial de Vimy, proche du terme de cette randonnée, domine la plaine

Une semaine d’astreinte qui me prive du Chti Bike Tour ce dimanche me permet de conclure le compte rendu de cette randonnée.

Le ciel est de nouveau gris en ce matin de quatrième et dernière étape. Cela s’apparente davantage à une brume matinale laissant espérer une belle éclaircie qu’à un ciel menaçant de pluie.

Je reprends ma route vers Fauquembergues et trouve cette fois un charcutier et un boulanger pour compléter mes provisions de la journée.

Pour passer de la Vallée de l’Aa à celle de la Lys, il faut franchir un bombement qui se traduit par une pente à 5% d’environ un kilomètre. Rien de trop méchant. Une seconde côte un peu plus rude (7%) nous attend six kilomètres plus loin, à la sortie de Reclinghem. On laisse glisser ensuite vers Bomy.

De Bomy à Vimy, le cheminement est plutôt vallonné avec quatre côtes un peu plus pentues que la moyenne à Houvelin, Fresnicourt le Dolmen, Notre dame de Lorette et pour finir Vimy.

Parvenu à Albain Saint Nazaire, de jeunes cyclistes locaux m’accompagnent jusqu’à la rue de la Blanche Voie d’où démarre l’ascension vers Notre Dame de Lorette. Il me faut pousser sur les pédales avec des passages à plus de 10%, tout en pensant qu’en d’autres temps le grondement des canons et le sifflement des balles avaient chassé le chant des alouettes.

Je croise une voiture qui descend et dont la conductrice m’adresse des signes d’encouragement.

Parvenu au mémorial, je prends le temps de profiter de la vaste vue sur les alentours. Je retrouve les ruines de l’abbaye du Mont Saint Eloi qui se dressent au sud et découvre, plus proche, le cimetière britannique du « Cabaret Rouge » à Souchez qui est un des plus importants de la région. Il rassemble plus de 7000 tombes de soldats du Commonwealth, morts lors de la première guerre mondiale.

Retour dans la plaine pour rejoindre une autre lieu de mémoire, le mémorial canadien de Vimy. Une dernière ascension y conduit. Le panorama s’étend vers Lens, Liévin et les terrils de Loos en Gohelle. La traversée du bois où subsistent d’énormes cratères de bombes laisse à imaginer l’intensité des combats dans cette zone.

Après ces quatre jours champêtres, le retour vers Carvin paraît plus terne et la perspective du trajet Seclin Lille ne m’enthousiasmant pas vraiment, je rejoindrai la Gare de Seclin à marche forcée pour attraper de justesse un TER qui me permettra d’arriver à temps pour le repas d’anniversaire d’un de mes fils.

En conclusion, belle randonnée, riche de paysages et d’ambiances variées que je vous encourage à entreprendre, sans doute à un rythme moins soutenu pour profiter davantage des curiosités qui émaillent ce parcours.

Pour vous éviter de revenir à mon premier article, je vous redonne les coordonnées des organisateurs.

Contact : Patrick LENE, 12 rue du Coquelet, 59310 Nomain ou patrick.lene@orange.fr

Un lien vers le site Chemins de mémoire Nord Pas de Calais qui détaille l’histoire des différents lieux de combats et propose également des randonnées cyclistes et pédestres permettant de découvrir ces sites.

BomyBomyAncienne poste de FléchinL’ancienne poste de FléchinCafé le Gallodrome - FléchinLe Gallodrome à FléchinLe dormeur du val - Randonnée permanente FFCT - Ferme à BoursFerme à BoursCour de ferme Le dormeur du val - Randonnée permanente FFCTMairie de FrevillersMairie de Frevillers

Le dormeur du val - Randonnée permanente FFCT

Le dormeur du val - Randonnée permanente FFCT

Le dormeur du val - Randonnée permanente FFCT

Vaches

Monument aux morts de Servin

Monument aux morts de GaucourtChapelle Servin

Chapelle à Gaucourt

Monument aux morts de GaucourtMonument aux morts de ServinCimetière militaire de Souchez vu de Notre Dame de LoretteCimetière britannique du « Cabaret Rouge » à Souchez vu de Notre Dame de Lorette.

Mont Saint Eloi vu de Notre Dame de LoretteLes vestiges de l’Abbaye du Mont Saint-Eloi vus de Notre Dame de LoretteNotre Dame de LoretteLa Nécropole de Notre Dame de LoretteNotre Dame de Lorette Vu de Notre Dame de Lorette Vu de Notre Dame de LoretteVue sur Liévin et les terrils de Loos en Gohelle.

Vu de Notre Dame de Lorette

Mémorial de VimyMémorial canadien de VimyMémorial de Vimy Vu du Mémorial de VimyDernier point de vue avant le retour dans la plaine.

 

 

Souvenir Gérard Malle – Haubourdin 2014

Cimetière - Souvenir Gérard Malle Haubourdin 2014Steenwerck, cimetière allemand que je n’avais pas encore repéré.

Après Lille Hardelot, un parcours de quatre-vingt cinq kilomètres dans les Weppes et la plaine des Flandres avait un goût de trop peu et de plat. Seul point commun avec dimanche dernier, le temps qui, orageux la veille, fut au beau tout la matinée.

Pas grand chose à dire de ce parcours donc si ce n’est qu’il est roulant. Vous pouvez le retrouver à partir de l’Espace Baupré, avec un balisage matérialisé par un b. Merci quand même au Club des Randonneurs Habourdinois pour le travail réalisé avec quatre distances au programme.

L’itinéraire est le suivant : Haubourdin, Hallennes, Escobecques,Ennetières en Weppes, Blanc Coulon, La Vallée, La Houssoye, Rue des Bois, ZI La Chapelle d’Armentières, Le Touquet, Bois Grenier, Erquinghem sur la Lys, Nieppe, Steenwerck, La Crèches, Le Petit Mortier (D 77), Le Nouveau Monde (D 10), Bailleul, Steenje, Serres Blanches, Le Doulieu, Sailly sur la Lys, Le Rossignol, Fromelles, Le Maisnil, Hallennes, Haubourdin.

Le beau temps annoncé, j’avais pris mon reflex, ayant investi dans une sacoche de guidon légère (vu le prix de la sacoche le terme investi est sans doute un peu exagéré). L’essai fut concluant s’agissant de l’ergonomie de l’ensemble, mais je me suis fait doubler par plusieurs pelotons que je verrai arriver trop tard pour les photographier.

Cyclistes - Souvenir Gérard Malle Haubourdin 2014Entre Escobeques et Ennetières en Weppes.

Cyclistes - Souvenir Gérard Malle Haubourdin 2014 Cyclistes - Souvenir Gérard Malle Haubourdin 2014 Cyclistes - Souvenir Gérard Malle Haubourdin 2014Les ponts seront les seuls dénivelés du parcours.Ravitaillement - Souvenir Gérard Malle Haubourdin 2014Ravitaillement à Steenwerck.Ravitaillement - Souvenir Gérard Malle Haubourdin 2014 SRavitaillement - Souvenir Gérard Malle Haubourdin 2014 Ravitaillement - Souvenir Gérard Malle Haubourdin 2014 Cyclistes - Souvenir Gérard Malle Haubourdin 2014Un groupe des Elan PloogsteertCyclistes - Souvenir Gérard Malle Haubourdin 2014Le jeune cycliste sur la gauche n’est pas encore de taille à suivre les Elan mais pour l’avoir doublé à deux ou trois reprises suite à des arrêts, j’ai pu constater qu’il roule déjà bien.Cyclistes - Souvenir Gérard Malle Haubourdin 2014 Cyclistes - Souvenir Gérard Malle Haubourdin 2014 Cyclistes - Souvenir Gérard Malle Haubourdin 2014 Arrivée - Souvenir Gérard Malle Haubourdin 2014Mélange de pelotons.Arrivée - Souvenir Gérard Malle Haubourdin 2014 Arrivée - Souvenir Gérard Malle Haubourdin 2014Sans doute un des doyens de la randonnée du jour.