Catégories
Brevet VTT

Randonnée de la Sainte-Catherine – Grenay 2021 (2/2) 

Belle éclaircie dans la montée de l’un des deux terrils de Grenay.

Suite en images de cette Randonnée de la Sainte Catherine.

Sortis du premier terril, direction Aix-Noulette par des chemins agricoles.

Ravitaillement que les participants au 46 km retrouveront sur le chemin du retour.
Jacques encore bien propre.
Philippe un peu moins.
Photo de famille.
Photo de groupe
Photo de copains.
Photo de ravitailleur.
Peu avant la séparation entre les circuits de 36 et de 46 km, un faux plat montant dont la pente, nous le verrons, s’accentuera franchement. Terrain bien collant.
Ce participant ne sourira plus très longtemps car à l’instant même où je le photographiais…
… sa chaîne rompait. Heureusement, il ne roulait pas seul et a pu réparer avec ses coéquipiers. Je ne l’aurais de toute façon pas laissé dans le désarroi étant muni d’un dérive chaîne et d’une attache rapide.
On devine que ça commence à se corser.
Confirmation.
Dans ce tronçon, l’absence de chaîne n’est pas vraiment pénalisant.
Ablain Saint Nazaire
Oui, oui, cette photo a été prise le même jour que les précédentes.
La descente du terril enchaîne descentes en pleine pente et lacets. Ici un passage tranquille.
Vue du second terril de Grenay. J’ai bien fait de ne pas prendre de raccourci.
On aperçoit l’église Saint Louis, l’arrivée est proche.

Pour être informé des prochaines publications, abonnez-vous.

Catégories
Brevet VTT

Randonnée de la Sainte-Catherine – Grenay 2021 (1/2)

Format XXL en matière de paysages pour ce brevet de la Sainte-Catherine proposé par le club de Grenay

Sûr que ce brevet aurait eu encore plus de charme si la météo avait été de la partie. Quelques fugaces éclaircies nous donnèrent un trop bref aperçu de ce que rendent ces paysages sous le soleil.

Les terrils de Loos en Gohelle constituent d’admirables belvédères et celui bordant Grenay n’est pas en reste.

Certes, il fallait peiner sur un terrain pentu, collant par endroits, glissant à d’autres pour profiter de la vue, mais cela en valait la peine.

Ambiances variées sur les terrils avec des monotraces, des cheminements plus ouverts, des parties planes, d’autres plus accidentées, portions en dévers.

Vous l’aurez compris, un brevet que j’ai vraiment apprécié et que je recommande chaudement.

Je ne regrette pas le choix du parcours le plus long de 46 km qui nous emmenait vers Albain-Saint-Nazaire avec une progression sur chemins et en forêt.

Je ne regrette pas non plus de ne pas avoir cédé à la tentation d’un retour plus rapide au 42ème kilomètre. La boucle finale sur l’autre partie du terril fournit une belle perspective sur les terrils jumeaux de Loos en Gohelle.

Bonne organisation avec respect strict des consignes sanitaires, balisage bien conçu, ravitaillement abondant et collation à l’arrivée.

La suite en images.

Fresque colorée et chaleureuse à l’intérieur de la salle qui contrastait avec la grisaille suintant l’humidité qui prévalait dehors en ce tout début de matinée.
On pouvait télécharger les traces GPS avant le départ, vous pouvez d’ailleurs toujours le faire en scannant les QR Codes de cette photo.
Mais la visualisation sur une bonne vieille carte était également possible.
Café d’accueil.
La trace disponible sur Openrunner.
Il y avait du rouge c’est sûr.
Pas vraiment le temps de s’échauffer et déjà une courte descente qui donne des émotions à certains.
Direction les terrils jumeaux de Loos en Gohelle. On distingue la pointe du second dans les nuages.
On commence à prendre de la hauteur.
Balisage bien présent et visible
Un des tronçons en monotrace.
La tour de refroidissement du « 19 » (66 mètres de hauteur) et le chevalement du puits 11.
Je ne pense pas qu’il participait au brevet, vu sa trajectoire, mais la photo est réussie.
L’ascension se poursuit et se révèle rude par moments.
Coup d’oeil sur le paysage entre deux passages de cyclistes.
La partie terminale est franchement raide et sélective.
OUF! a inscrit le traceur facétieux.
Couleurs et brume automnales.
Bravo !!
Un peu plus bas…
Petit tour sur la partie plane avant la descente.
La descente vue d’en face.
La montée vue du début de la descente.
Le début de la descente.
La fin de la descente.

Fin des photos du terril. La suite ICI.

Pour être informé des prochaines publications, abonnez-vous.

Catégories
Brevet Non classé VTT

L’orchésienne 2021 (2/2) – Orchies

La boue était bien présente qui rendait le terrain bien collant par endroits, mais rien d’affreux.

Suite de cette Orchésienne 2021 avec la poursuite du parcours sur le terril de Rieulay et un amusant passage de bosses.

Certains continuent leur chemin…
… d’autres en profitent pour faire une pause….
… ou admirer le paysage.
Jean-Louis, webmaster du VC Faumont. Il y aura-t-il une édition du Chicon bike tour ? La question est en discussion, le local d’accueil étant un peu juste pour accueillir vététistes et marcheurs dans le respect des consignes sanitaires. Une prochaine assemblée générale doit statuer.
Regard sur le plan d’eau avant de quitter le terril.
Quelques vues en forêt de Marchiennes.
Les apparences sont trompeuses. On se croirait en pleine nature mais l’autoroute est à quelques mètres et un stade de foot borde l’autre côté. Cette monotrace n’en est pas moins sportive.
Ca coince devant, il faut dire qu’un tronc d’arbre barre le passage.
Boisson, sandwich à l’arrivée…
… et bonne humeur.

Pour être informé des prochaines publications, abonnez-vous.

Catégories
Brevet Non classé VTT

L’Orchésienne 2021 (1/2)- Orchies

Plaisant tronçon sur le terril de Rieulay, pour cette Orchésienne 2021 organisée par le CC Orchies.

La réputation du CC Orchies pour la qualité de ses randonnées n’est plus à faire. Il n’aura pas failli cette année, pour une nouvelle édition de l’Orchésienne au parcours en très grande partie remanié.

Est-ce un effet de l’interruption pour cause de COVID, qui aura donné aux clubs le temps de repenser leurs circuits ? Toujours est-il que comme le CT Antoing, ce jeudi, pour la Randonnée des carrières, le CC Orchies proposait de nouveaux circuits. Ceux-ci permettaient notamment aux participants du 35 km de s’amuser également sur le terril de Rieulay, précédemment accessible uniquement sur le 50 km et dont les ressources avaient été judicieusement exploitées.

Monotraces, secteurs à bosses, montées un peu raides, l’animation était au rendez-vous.

Pour le reste, ambiances variées avec chemins agricoles, secteurs pavés, traversée de la forêt de Marchiennes, chemin de halage…

A noter, le strict respect des consignes sanitaires, comme l’illustrent les photos qui suivent. Pas de ravitaillement mais barres de céréales et eau distribuées au départ.

Le balisage au sol et vertical était abondant et bien positionné. Des signaleurs étaient postés à certains endroits critiques.

Bravo et merci aux bénévoles qui se sont mobilisés nombreux pour la réussite de ce brevet.

Temps gris mais pas de pluie, des photos donc, moins nombreuses toutefois qu’en 2019

La trace du 50 km, disponible sur Openrunner en cliquant sur l’image
Contrôle du Passe Sanitaire à l’entrée. Ceux qui n’en disposaient pas pouvaient participer mais sans entrer dans la salle.
Coucou c’est moi.
Inscriptions à l’extérieur pour les pré-inscrits par Internet et ceux n’ayant pas de Passe Sanitaire.
Les plaques de cadre sont encore propres.
Première photo d’ambiance. Germinal, morne plaine.
En couleur c’est un peu moins dramatique.
Des pavés, une courbe, de la végétation qui limite les effets de contre-jour, il n’en faut pas plus pour un nouvel arrêt photos.
Et voici un orchésien
Des roubaisiens menés à un train d’enfer par Philippe…
… suivi de près par Jacques…
…Freddy est franchement à la traîne mais garde le sourire.
Tronçon bosselé en monotrace sur le terril de Rieulay

La suite est ICI.

Pour être informé des prochaines publications, abonnez-vous.