La route du houblon (cyclo) – Comines 2018 (1/2)

La Route du Houblon, plaisant brevet nous entraînant dans les Monts des Flandres et le Heuveland.

La Route du Houblon est un plaisant brevet d’été, nous emmenant dans des paysages vallonnés où jaune paille et verts, tendres ou soutenus, se côtoient.

Le Mont Kemmel, le Mont Rouge et le Mont Noir constituent les principales éminences de ce parcours par ailleurs animé (600 m de dénivelé pour le 90 km). Je ne regrettai pas mon départ matinal qui me permit de les franchir alors que la chaleur n’était pas trop forte.

Le balisage vertical était abondant ce qui ne m’empêcha pas de me fourvoyer dans la traversée d’Ypres. Renonçant à faire demi-tour, je retrouvai le parcours après quelques kilomètres. Si vous souhaitez le refaire mieux vaut suivre la trace de 2017 qui est pour l’essentiel identique.

Quarante ans (pas les miens, ceux du club) obligent nous eûmes droit à une gourde.

Pour ce qui est des photos, le temps lumineux était idéal et deux arrêts sur le chemin du retour me permirent de saisir une toute petite partie des 1100 participants.

Un brevet que je conseille.

A 7h00, quelques montages sont encore en cours. Route et VTT, chacun chez soi. La tonnelle en cours de montage il y a peu se révèle être le point d’entrée du parc à vélos gardé. Installation annonciatrice de rafraichissements en terrasse à l’arrivée. Une partie des organisateurs arborant fièrement leur seyant polo spécial 40ème anniversaire. A peine parti, premier arrêt photo… A vouloir faire vite le cadrage est peu soigné. Le Mont Kemmel se profile à l’horizon. Locker et son clocher bien reconnaissable. Maïs et houblon contrastent avec la blondeur des champs de céréales pour beaucoup déjà moissonnés. Les choux apportent par endroit leurs nuances. Dans la série, faisons comme si nous n’avions pas vu le photographe. Puisque nous sommes sur la route du Houblon, l’endroit s’impose pour une séance de prise de vues. Crevaison réparée sans démontage de roue. Y a un truc. Les copains font les pitres en attendant. Les deux cyclistes dont l’un au moins n’est pas du coin à en croire son maillot, trouvent le paysage si pittoresque qu’ils se photographient avec les champs de houblon en arrière plan.

La suite lundi ou mardi soir.

C’est fait.

Lille Hardelot 2017 (Lille – Merville)

Lille Hardelot 2017, une édition, bien ensoleillée.

Lille Hardelot a-t-elle atteint sa taille critique. C’est mon avis au soir de ce qui demeure une belle randonnée.

Si la possibilité de partir dès 6h30, soit une demi-heure avant le départ officiel, a permis sans conteste de fluidifier le départ, contribuant également à le rendre plus sûr de mon point de vue, il n’en reste pas moins que 6700 cyclistes sur un même itinéraire cela finit par faire du monde.

Difficile donc de se sentir seul durant la première moitié du parcours, les pelotons ne s’étirant qu’avec les premières ascensions. sans que jamais la file ne s’interrompe vraiment. Sans créer de réels embouteillages, sauf en deux ou trois endroits particuliers, ce flot ininterrompu obligeait à plus d’attention, que ce soit pour s’arrêter ou doubler. A ce sujet, trop nombreux sont encore les cyclistes à rouler à deux voire trois de front, ce qui complexifie dépassements et croisements.

Autre signe d’alerte, l’accès aux ravitaillements, au moins les deux premiers plus la remise de la boisson et sandwich finaux, qui demandaient patience. Rien à dire côté approvisionnement, abondant et varié, même si le ravitaillement de Saint Omer était, lors de mon passage, un peu en difficulté.

Faut-il absolument chercher à réunir toujours plus de participants ? Quand bien même l’organisation serait parfaite, faire Lille Hardelot avec en ligne de mire les dos d’autres cyclistes n’est pas une perspective qui m’enchante.

Cette interrogation étant formulée, on ne peut que louer la qualité du parcours, tant pour son tracé que pour son balisage. Les paysages sont à la hauteur des efforts consentis, surtout lorsque le soleil est de la partie.

L’accueil et la disponibilité des bénévoles, accueil départ, signaleurs et ravitailleurs, est aussi à saluer.

Voici quelques photos d’ambiance prises au long de ce périple.

C’est sous un beau ciel pommelé que se déroulent les inscriptions. Le vent  qui en ce bel après-midi fait fort joliment battre les oriflammes… … pourrait demain être moins plaisant. Les numéros de plaques qui s’affichent sont au fil des ans de plus en plus impressionnants. Fruit du hasard, l’accueil des 3000 premiers inscrits génère de longues files d’attente… … alors que celui des 3000 suivants est facilement accessible ? Ou alors les premiers inscrits sont-ils tout aussi prévoyants dans le retrait de leur dossard, les autres faisant davantage preuve de nonchalance. Entre musiciens et cyclistes, les couleurs s’accordent. Peut-être encore un peu jeune pour Lille Hardelot. Mais voilà de drôles de paroissiens… … qui suscitent des regards circonspects. Les aliens sont partout. L’explication est vite trouvée avec, qui jouxte les stands de Lille Hardelot, un salon dédié à l’univers des jeux vidéo et autres récits de science-fiction.Cet étrange créature… … aurait sans doute un peu de mal à pédaler. La belle et la bête version « Comics ». Bon, bon, moi je reviens demain déguisé en cycliste pour le départ.

Cet accoutrement ne sera manifestement pas original. Déjà de nombreux aliens déguisés en cyclistes se pressent à 6h15 sous l’arche de départ. Les bonhommes verts de Carvin sont au rendez-vous, se faisant photographier. On est jamais mieux servi que par soi même.Dans la série photo… madame et monsieur. Les cyclistes de Saint Omer qui s’apprêtent à revenir sur leurs terres, lieu du deuxième ravitaillement. 6h16 à l’horloge de l’appareil photo… plus que 14 minutes avant le premier départ. Montage de vélos pour ceux venus en bus. Derniers ajustements. C’est ici les Geek days ? Et toujours des photos. H-3 mn Vite, vite une dernière photo. Confirmation que l’enregistreur de puces est activé, c’est parti. Lille Hardelot à la force des bras. Traversée de la Grand Place quasi déserte de tout autre type d’occupant. Encore un geek ? Heureusement le vent ne fut pas contraire. Des machines variées… Difficile, compte tenu de l’orientation du parcours, de trouver des portions où nous roulons face au soleil. Ravitaillement de Merville sur fond d’hôtel de ville. Une formule intéressante qui répartit bien les stands. Un mode de parking rustique mais qui a fait ses preuves. Monsieur, cette fois-ci sans madame. Une formule présente à tous les ravitaillement et efficace au moins pour les messieurs, je n’ai pas interrogé les dames.Animation musicale. Et toujours des photos… Ce n’est pas Cedric et Corinne mais David et un coéquipier…

La suite, prochainement… la voici.

Rallye des Lilas – Wambrechies 2017 (1/4)

S’il était un tout petit peu trop tôt pour les lilas, la végétation attestait du caractère printanier de ce brevet.

Le Ferrain et les Weppes offraient un changement salutaire après plusieurs randonnées dans les Weppes, même si le circuit, de ce que je m’en souviens, ne comportait pas de différence notable par rapport aux années antérieures.

Après une première partie plutôt périurbaine mais vallonnée, les Weppes offraient une ambiance plus rurale et plus plate.

Quelques frissons au départ étaient le prix à payer pour éviter de trop transpirer par la suite. Méteo France annonçait en effet un écart de dix degrés entre le début et le milieu de matinée. Je n’ai pas vérifié ce qu’il en avait été réellement, d’autant qu’un vent soutenu et contraire dans la dernière partie venait faire baisser la température ressentie malgré un soleil présent de bout en bout.

Le circuit est bien balisé (L Blanc au départ du centre ville, à côté de la Marie). L’absence de flèche à certaines intersections, signe qu’il faut continuer tout droit est un peu perturbant , mais cela fonctionne et je n’ai commis aucune erreur d’orientation.

Un agréable brevet tournicotant.

Vous trouverez la trace GPS sur Openrunner. M’étant engagé sur le 90 km malgré l’heure tardive suite à mes arrêts prolongés, je n’ai pas rejoint la salle une fois revenu à Wambrechies. La jonction ne pose pas de problème.

S’agissant des photos, les conditions étaient idéales mais je n’en aurai pas tiré le meilleur profit.

Par beau temps, le photographe cycliste ou le cycliste photographe est confronté à deux questions essentielles. Trouver un endroit propice et combien de temps y rester. Un bon endroit signifie ne pas être à contre jour et se trouver dans une portion telle qu’une montée ou une sortie de virage pour favoriser des postures dynamiques. Combien de temps rester, vise à trouver un compromis entre l’exploitation optimale du lieu au regard du flux de participants et sa propre moyenne horaire.

Si le premier tiers était de nature à fournir de bonnes expositions, cela était moins évident pour la suite du parcours. Le choix d’une halte dans la montée de Werwicq à l’ombre n’était finalement pas idéal et aura généré pas mal de déchets dans mes prises de vue, alors que quelques kilomètres plus loin un crochet vers Linselles offrait des faux plats montants ensoleillés.

Désolé pour ceux qui bien que photographiés ne se retrouveront pas dans la suite.

A 7h30, toute l’équipe organisatrice était à pied d’œuvre pour accueillir les premiers arrivants. Les ravitailleurs pouvaient il est vrai bénéficier d’un moment supplémentaire d’oisiveté en attendant de rejoindre leur poste.Sylvie et Jean-Pierre dont la machine novatrice fera causer dans le peloton. Voilà la bête. Hybride de tandem et de vélo assis. Pédalage autonome pour chacun des cyclistes. 25 kg, possibilité d’accrocher six sacoches. Heureusement il est équipé de freins à disques. Dans les descentes une fois chargé, cela peut être utile. La selle sera elle aussi source de commentaires. C’est l’attraction du jour. Nos deux amis ont presque droit à une haie d’honneur pour saluer leur départ. Le soleil n’éclaire pas encore les péniches colorées. Le voici qui émerge. Première halte dans une montée bien exposée. Même pas dur. Un peu plus loin, en descente cette fois. Vincent et Michel, que je ne qualifierai plus de copain de Vincent, même s’il le reste, maintenant que je connais son prénom. Un peu sur exposée, une seconde dans la montée de Werwicq sera mieux réussie. Premier ravitaillement où je ne m’attarde pas afin de trouver l’endroit idoine pour de nouvelles prises de vues. Malgré l’absence de lumière, je me positionne au sommet de la côte de Werwicq.

La suite demain sans doute, avec encore de nombreux participants sur ce tronçon.

C’est même LA.

ASPTT Roubaix 2017 (1/2)

Le soleil aura eu tôt fait de dissiper les brumes légères qui voilaient l’horizon peu après le départ.

Si le principe « pas de flèche c’est tout droit » entretenait parfois le doute, le balisage se montra finalement pertinent et efficace. C’est par contre un moment d’inattention qui me fit manquer un tourne à droite, alors que j’avais bien pris la bifurcation du 100 kilomètres, et me retrouver plus rapidement que prévu sur le chemin du retour. Je ne m’en rendis compte qu’après le ravitaillement qui était commun aux deux distances.

Pas de forêt de Marchiennes donc qui était quand même une perspective intéressante. Mais le beau temps aidant, je pris cela avec philosophie et réduisant le train, en profitai pour faire quelques arrêts « prises de vues » supplémentaires même si, roulant au retour plutôt soleil dans le dos, les endroits propices se faisaient plus rares.

Même sans la forêt, le parcours aura été plaisant et m’aura changé de Mons en Pévèle et ses environs, souvent fréquenté cet hiver et encore dimanche dernier.

357 participants au compteur, alors qu’un brevet disposant de moyens plus importants partait justement de Mons en Pévèle. Nos itinéraires se croiseront sur quelques kilomètres.

Voici en deux parties les photos de cette sortie ensoleillée. Merci à l’ASPTT Roubaix.

Le tracé du 80 km majoré de ma petite boucle à partir de Landas.

La trace est sur Openrunner

Encore peu de monde à 7h30. Quatre distances annoncées et quelques explications concernant le fléchage. Sont-ce les autres qui sont en retard ou eux qui sont en avance? Belle lumière pour saisir les premiers partants. Le beau temps est bien installé. Christine qui mène le peloton à bonne allure sur le 100 km. « Petite sortie » de décrassage après le 200 km de Mouscron la veille. Faut quand même le faire. Me voici au ravitaillement plus vite que prévu. Mais c’est un mal pour un bien puisque cela me donne l’occasion de revoir Vincent et son copain.

La suite, demain sans doute.

Promesse tenue, vous pouvez cliquer ICI.

Chicon Bike Tour – Faumont 2017 (1/5)

chicon-bike-tour-faumont-2017-24La grisaille, ce dimanche encore, nous aura accompagné durant tout le brevet. Chaussé cette semaine de lunettes jaunes, j’aurai une vision plus riante de l’ambiance, vite détrompée une fois celles-ci ôtées.

Le Chicon Bike Tour constitue un incontournable de ma saison VTT. Je ne suis pas le seul, à en juger par la fréquentation.

Après deux éditions manquées pour motifs professionnels, j’avais hâte de renouer avec cette randonnée.

Bien organisé, bien fléché, bien ravitaillé et bien tracé, ce brevet mérite sa renommée.

Si les vététistes constituaient l’essentiel du public, routards et marcheurs étaient également de la partie.

Plusieurs terrils étaient au programme : celui de Leforest, d’Ostricourt (pour le 48 kilomètres), d’Evin-Malmaison, et pour finir le talus de Leforest.

Entre deux, chemins agricoles et forestiers, voies vertes dans une moindre mesure , nous firent joyeusement rouler dans une boue plutôt liquide qui macula très vite vélos, tenues et visages.

Je cumulai pour ma part déboires mécaniques qui me firent opter pour le 37 kilomètres plutôt que le 48. A commencer par la transmission, un levier de vitesses étant resté bloqué la veille au soir, oeuvre sans doute d’un changement de câble autant maladroit que tardif. Je fis tout le parcours sur le petit plateau. Un disque de frein dans doute un peu voilé et un cale-pied droit refusant de caler firent qu’à l’embranchement je n’hésitai pas trop à prendre, sinon au plus court, au moins long.

La jonction permettant d’éviter la boucle empruntée par le 48 kilomètres pour rejoindre le terril d’Evin Malmaison suivait la route, mais dans la circonstance je m’en plaignis pas.

Une erreur de navigation me fit, au sommet du terril, rejoindre directement le ravitaillement alors qu’une boucle nous faisait descendre pour y revenir par une rude montée. Pas de photos donc de cyclistes poussant sur les pédales, mais Gérard y officiait déjà.

Passé le ravitaillement, quelques passages en montagnes russes sans grandes difficultés viendront animer le parcours et seront propices à des prises de vues.

Des prises de vues, il y en aura sans doute pour satisfaire jusqu’à plus soif le cycliste narcissique puisque nous étions au moins quatre photographes.

Pour ma part, les quatre cents clichés du jour nécessiteront une mise en ligne fractionnée.

chicon-bike-tour-faumont-2017-22Si les jours ont commencé à allonger, il faudra encore attendre quelques semaines avant de renouer avec des départs diurnes.

chicon-bike-tour-faumont-2017-1A l’intérieur il fait clair et nous sommes accueillis chaleureusement. chicon-bike-tour-faumont-2017-2 chicon-bike-tour-faumont-2017-3Première vue d’ensemble des circuits. chicon-bike-tour-faumont-2017-4A l’entrée, chacun a droit à sa photo à côté du chicon. chicon-bike-tour-faumont-2017-5 chicon-bike-tour-faumont-2017-6 chicon-bike-tour-faumont-2017-7Ca arrive doucement mais sûrement. chicon-bike-tour-faumont-2017-8 chicon-bike-tour-faumont-2017-9Je n’ai pas photographié toutes les distances. chicon-bike-tour-faumont-2017-10 chicon-bike-tour-faumont-2017-11Pub pour le club voisin des Renards des Sables, biens présents au demeurant. chicon-bike-tour-faumont-2017-12 chicon-bike-tour-faumont-2017-13Renards et renardeaux commencent à arriver. chicon-bike-tour-faumont-2017-14 chicon-bike-tour-faumont-2017-15 Le président (sauf erreur) qui assure à l’extérieur la coordination des points de contrôle et gère les arrivées vient se réchauffer avec un café.chicon-bike-tour-faumont-2017-16Encore toute propre. chicon-bike-tour-faumont-2017-17Photo également pour le chien. Le balisage était efficace. chicon-bike-tour-faumont-2017-19Certains partent alors qu’il ne fait pas encore jour. chicon-bike-tour-faumont-2017-20 chicon-bike-tour-faumont-2017-21 chicon-bike-tour-faumont-2017-25L’aube est rosissante alors que nous approchons de Mons en Pévèle. chicon-bike-tour-faumont-2017-26 chicon-bike-tour-faumont-2017-27 Une halte mécanique pour tenter de réduire le frottement de mon disque de frein s’accompagnera d’une séance de prise de vues.chicon-bike-tour-faumont-2017-28 chicon-bike-tour-faumont-2017-29 chicon-bike-tour-faumont-2017-31 chicon-bike-tour-faumont-2017-33 chicon-bike-tour-faumont-2017-34 chicon-bike-tour-faumont-2017-35 chicon-bike-tour-faumont-2017-36 chicon-bike-tour-faumont-2017-37 chicon-bike-tour-faumont-2017-38 chicon-bike-tour-faumont-2017-39 chicon-bike-tour-faumont-2017-40 chicon-bike-tour-faumont-2017-41 chicon-bike-tour-faumont-2017-42 chicon-bike-tour-faumont-2017-43 chicon-bike-tour-faumont-2017-44 chicon-bike-tour-faumont-2017-45 chicon-bike-tour-faumont-2017-46 chicon-bike-tour-faumont-2017-47 chicon-bike-tour-faumont-2017-48 chicon-bike-tour-faumont-2017-49 chicon-bike-tour-faumont-2017-51 chicon-bike-tour-faumont-2017-53 chicon-bike-tour-faumont-2017-54 chicon-bike-tour-faumont-2017-55 chicon-bike-tour-faumont-2017-56 chicon-bike-tour-faumont-2017-57 chicon-bike-tour-faumont-2017-58 chicon-bike-tour-faumont-2017-59 chicon-bike-tour-faumont-2017-60 chicon-bike-tour-faumont-2017-61 chicon-bike-tour-faumont-2017-63 chicon-bike-tour-faumont-2017-64 chicon-bike-tour-faumont-2017-65 chicon-bike-tour-faumont-2017-66 chicon-bike-tour-faumont-2017-67 chicon-bike-tour-faumont-2017-68 chicon-bike-tour-faumont-2017-70 chicon-bike-tour-faumont-2017-71 chicon-bike-tour-faumont-2017-73 chicon-bike-tour-faumont-2017-74 chicon-bike-tour-faumont-2017-75 chicon-bike-tour-faumont-2017-76 chicon-bike-tour-faumont-2017-78 chicon-bike-tour-faumont-2017-79 chicon-bike-tour-faumont-2017-80 chicon-bike-tour-faumont-2017-81 chicon-bike-tour-faumont-2017-82 chicon-bike-tour-faumont-2017-83 chicon-bike-tour-faumont-2017-84 chicon-bike-tour-faumont-2017-85 chicon-bike-tour-faumont-2017-86 chicon-bike-tour-faumont-2017-88 chicon-bike-tour-faumont-2017-89

La suite demain sans doute.

23h30 le deuxième article est en ligne. Promesse tenue

Des Weppes à l’Artois – Radinghem 2016

Des Weppes a l'Artois - Radinghem 2016 1Il fallait partir tôt pour parcourir les 120 km sans rentrer à une heure trop tardive. Je n’ai pas franchement réussi, c’est du moins ce que m’a fait comprendre ma femme qui était un peu affamée à mon retour.

Si ce brevet nous faisait croiser les traces de celui organisé dimanche dernier par le club de Carvin, l’ambiance était toute autre, les paysages transformés par un soleil régnant sur un ciel vierge de nuages.

Il faisait encore frais quand je quittai Mons en direction de Radinghem, ayant opté pour une tenue de type pelure d’oignon. De fait, parti en maillot à manches longues doublé d’un coupe vent, je rentrerai en manches courtes au terme de différentes variations rendues possible par la modularité de mes vêtements et ma sacoche de guidon.

L’inscription fut l’occasion de m’entretenir avec Bernard Edme, président du club, qui me confirma que le projet de donner une tonalité historique au parcours évoquée l’an dernier s’était concrétisée, non sans quelques difficultés nées de la coexistence de plusieurs manifestations, dont une course de côte à Hersin Coupigny. Mais l’administration départementale fut aidante et les obstacles levés.

En route donc vers l’Artois. De Bully, on commence à apercevoir nettement les collines mais les choses sérieuses ne commencent qu’à Boyeffles avec une longue mais régulière montée. Servins et son ravitaillement est vite arrivé. Les participants du 80 km entament leur route de retour alors que ceux du 120 km prennent la direction d’Alblain Saint Nazaire et différents lieux de mémoire. Nous délaissons la côte qui conduit à Notre Dame de Lorette pour nous attaquer à celle de Vimy d’où l’on aperçoit dans le lointain les vestiges des tours de l’Abbaye du Mont Saint Eloi, prochaine éminence au programme.

Venant de Maroeuil en suivant la paisible vallée de la Scarpe, au pied de Mont Saint Eloi la route bifurque à droite et nous met dans la pente sans ménagement. Plusieurs y laisseront des forces. La suite du parcours ne présentera pas de difficultés quittant les collines par la grisante descente d’Olhain.

Retrouvant la plaine, un vent de côté viendra corser le retour.

Beau brevet donc aux paysages variés, riches en couleurs en cette saison et magnifiés par une belle lumière.

Le balisage au sol était bien visible et judicieusement placé. Le ravitaillement était adapté au nombre de participants.

Un brevet comme on les aime, d’autant que le parcours n’est jamais vraiment le même. Merci aux organisateurs.

A inscrire donc dans vos tablettes si vous n’avez pas encore eu l’occasion d’y participer.

Les RW au départ de la salle Octave Bajeux vous permettront, un temps, de découvrir les différents circuits proposés.

Des Weppes a l'Artois - Radinghem 2016 71C’est bon, je ne me suis pas trompé de jour.

Des Weppes a l'Artois - Radinghem 2016 2Découper les bulletins d’inscription, prendre des photos, il faut être polyvalent.Des Weppes a l'Artois - Radinghem 2016 3 Des Weppes a l'Artois - Radinghem 2016 5Un accueil café coloré.Des Weppes a l'Artois - Radinghem 2016 6Pour les trente ans nous aurons droit à une gourde à l’arrivée.Des Weppes a l'Artois - Radinghem 2016 7 Des Weppes a l'Artois - Radinghem 2016 9 Des Weppes a l'Artois - Radinghem 2016 10Cinq parcours route auxquels s’ajoutent les parcours VTT et marche.Des Weppes a l'Artois - Radinghem 2016 12Difficile de prendre cette photo avec des sujets au soleil et d’autres à l’ombre.Des Weppes a l'Artois - Radinghem 2016 13Cela faisait longtemps que je n’avais pas photographié une enseigne peinte.Des Weppes a l'Artois - Radinghem 2016 15Déjà Servins et le ravitaillement.Des Weppes a l'Artois - Radinghem 2016 16 Des Weppes a l'Artois - Radinghem 2016 17Nous ne ferons pas l’ascension de Notre Dame de Lorette, ce qui me donnera l’occasion de repérer cette enseigne du temps des PTT.Des Weppes a l'Artois - Radinghem 2016 18Nous grimperons par contre jusqu’au mémorial canadien de Vimy.Des Weppes a l'Artois - Radinghem 2016 19De cette trouée nous apercevons Mont Saint Eloi qui nous attend.Des Weppes a l'Artois - Radinghem 2016 20 Des Weppes a l'Artois - Radinghem 2016 23Le cimetière militaire de La Targette et son trop grand nombre de croix.Des Weppes a l'Artois - Radinghem 2016 21 Des Weppes a l'Artois - Radinghem 2016 24La paisible vallée de la Scarpe qui nous conduit de Maroeuil à Mont Saint Eloi.Des Weppes a l'Artois - Radinghem 2016 26 Des Weppes a l'Artois - Radinghem 2016 27L’ascension de Mont Saint Eloi en fera souffrir quelques uns. A l’approche du sommet, la pente est moins rude.Des Weppes a l'Artois - Radinghem 2016 28 Des Weppes a l'Artois - Radinghem 2016 29 Des Weppes a l'Artois - Radinghem 2016 30Redescendu d’une trentaine de mètres, on est davantage dans le dur.Des Weppes a l'Artois - Radinghem 2016 31 Des Weppes a l'Artois - Radinghem 2016 32 Des Weppes a l'Artois - Radinghem 2016 33 Des Weppes a l'Artois - Radinghem 2016 34 Des Weppes a l'Artois - Radinghem 2016 35 Des Weppes a l'Artois - Radinghem 2016 36 Des Weppes a l'Artois - Radinghem 2016 37 Des Weppes a l'Artois - Radinghem 2016 38 Des Weppes a l'Artois - Radinghem 2016 39 Des Weppes a l'Artois - Radinghem 2016 40 Des Weppes a l'Artois - Radinghem 2016 43 Des Weppes a l'Artois - Radinghem 2016 44 Des Weppes a l'Artois - Radinghem 2016 45 Des Weppes a l'Artois - Radinghem 2016 46Une petite pause en haut de la pente redonnera du tonus à ce cycliste comme on le verra.Des Weppes a l'Artois - Radinghem 2016 48Pimpant pigeonnier.Des Weppes a l'Artois - Radinghem 2016 49Les ruines de l’abbaye en pleine lumière.Des Weppes a l'Artois - Radinghem 2016 50 Des Weppes a l'Artois - Radinghem 2016 52 Des Weppes a l'Artois - Radinghem 2016 53 Des Weppes a l'Artois - Radinghem 2016 54 Des Weppes a l'Artois - Radinghem 2016 55 Des Weppes a l'Artois - Radinghem 2016 56Il ne reste plus que quelques kilomètres.Des Weppes a l'Artois - Radinghem 2016 57 Des Weppes a l'Artois - Radinghem 2016 58 Des Weppes a l'Artois - Radinghem 2016 60 Des Weppes a l'Artois - Radinghem 2016 62 Des Weppes a l'Artois - Radinghem 2016 63 Des Weppes a l'Artois - Radinghem 2016 64Des Weppes a l'Artois - Radinghem 2016 75 Des Weppes a l'Artois - Radinghem 2016 67 Des Weppes a l'Artois - Radinghem 2016 69

Randonnée de la Ducasse – Deulemont 2015

Circuit des chateaux - Leers  2015 32Sympathique randonnée dans la campagne flamande, sous le soleil ce qui ne gâche rien.

L’Union cyclotouriste Lys-Deule aura eu de la chance, profitant des dernières heures de beau temps de ce week-end pour son brevet au départ de Deulemont.

Ma précédente participation en 2013 s’était déroulée dans la grisaille avec, à relire l’article de cette édition, de la pluie et du vent. Si la première s’était fort heureusement abstenue de participer cette année, le vent lui s’était invité de nouveau. Favorable à l’aller, il put me donner l’illusion dans la première moitié du parcours que vraiment en cette fin d’été la forme était là, le premier ravitaillement étant rejoint en une heure. Le retour m’amènera à plus de réalisme.

Une relecture m’aurait aussi évité quelques kilomètres en plus en me remettant en mémoire que, sur la partie belge, le balisage était vertical, précision bien sûr donnée au départ mais à laquelle je n’avais pas prêté attention. Les cyclos d’Houplines, croisés en faisant demi-tour, me remettront sur le bon chemin et me rappelleront la règle.

Le parcours est sympathique, se déroulant dans la campagne flamande (cf. photo de la carte en fin d’article). Les deux premiers tiers sont strictement plats, le troisième est plus animé avec le Mont Noir et le Mont de Lille, éminences remarquables suivis de quelques vallonnements.

Openrunner vous permettra de faire ou refaire ce parcours identifiant : 5073052 pour le 90 km.

L’ensoleillement était propice aux photos, concentrées surtout sur la seconde partie du parcours, le départ vers l’Ouest étant source de contre-jours, s’agissant en tout cas des prises de vues de cyclos.

Randonnee de la ducasse 1Je n’aurai pas été très bon pour photographier les bénévoles, j’ai oublié la table de contrôle départ et on ne les voit pas trop non plus aux ravitaillements.Randonnee de la ducasse 3 Randonnee de la ducasse 4 Randonnee de la ducasse 5 Randonnee de la ducasse 89Le géant faisait bronzette au balcon de la mairie car c’était, comme le laisse entendre le nom du brevet, jour de ducasse à Deulemont.

Randonnee de la ducasse 90Cela faisait longtemps que je souhaitais photographier le Monument aux morts de Frelinghien, les conditions d’éclairage été réunies, le pigeon n’avait pas l’intention de quitter ce point de vue ensoleillé et je n’avais pas trop le temps d’attendre son bon vouloir.Randonnee de la ducasse 6Premier ravitaillement pour le 90 km.Randonnee de la ducasse 7Randonnee de la ducasse 11Bel éclairage pour Au point du Jour.Randonnee de la ducasse 12 Randonnee de la ducasse 14 Randonnee de la ducasse 17 Randonnee de la ducasse 18 Randonnee de la ducasse 91Peu après la Motte au bois, tronçon ombragé en lisière de forêt.Randonnee de la ducasse 20 Randonnee de la ducasse 21 Randonnee de la ducasse 22 Randonnee de la ducasse 23Sur ce tronçon avec vent de face, il fallait pousser sur les pédales.Randonnee de la ducasse 25 Randonnee de la ducasse 26 Randonnee de la ducasse 27 Randonnee de la ducasse 28 Randonnee de la ducasse 30Second ravitaillement peu avant d’attaquer le Mont Noir.Randonnee de la ducasse 31 Randonnee de la ducasse 92Je délaisserai le Mont Noir où passent beaucoup de cyclistes comme poste de prise de vue et lui préfèrerai le Mont de Lille.Randonnee de la ducasse 32 Randonnee de la ducasse 33 Randonnee de la ducasse 34 Randonnee de la ducasse 35 Randonnee de la ducasse 36 Randonnee de la ducasse 37 Randonnee de la ducasse 38 Randonnee de la ducasse 39 Randonnee de la ducasse 40 Randonnee de la ducasse 41 Randonnee de la ducasse 42 Randonnee de la ducasse 43 Randonnee de la ducasse 44 Randonnee de la ducasse 45 Randonnee de la ducasse 46 Randonnee de la ducasse 47 Randonnee de la ducasse 48 Randonnee de la ducasse 49 Randonnee de la ducasse 50 Randonnee de la ducasse 51 Randonnee de la ducasse 52 Randonnee de la ducasse 53 Randonnee de la ducasse 54 Randonnee de la ducasse 55 Randonnee de la ducasse 56 Randonnee de la ducasse 57 Randonnee de la ducasse 58 Randonnee de la ducasse 59 Randonnee de la ducasse 60 Randonnee de la ducasse 61 Randonnee de la ducasse 62 Randonnee de la ducasse 63 Randonnee de la ducasse 64 Randonnee de la ducasse 65 Randonnee de la ducasse 66 Randonnee de la ducasse 67 Randonnee de la ducasse 68 Randonnee de la ducasse 69 Randonnee de la ducasse 70 Randonnee de la ducasse 71 Randonnee de la ducasse 72 Randonnee de la ducasse 73 Randonnee de la ducasse 74 Randonnee de la ducasse 75 Randonnee de la ducasse 76 Randonnee de la ducasse 77 Randonnee de la ducasse 78 Randonnee de la ducasse 79 Randonnee de la ducasse 80 Randonnee de la ducasse 81 Randonnee de la ducasse 82 Randonnee de la ducasse 83 Randonnee de la ducasse 84J’ai, je pense, déjà fait de nombreuses fois cette photo au fil des brevets, mais je ne me lasse pas de cette perspective. Je vous la fais en paysage et en portrait, en noir et blanc et en couleur.Randonnee de la ducasse 93 Randonnee de la ducasse 85 Randonnee de la ducasse 86 Randonnee de la ducasse 87 Randonnee de la ducasse 88Randonnee de la ducasse 94Le tracé du 90 km que vous pouvez retrouver sur Openrunner.