Catégories
Brevet Cyclotourisme VTT

Lockedyze Toertocht VTT- Kemmel 2023

La Flandre intérieure vue du Kosmos (Non, non ce n’est pas une coquille) lors du brevet de ce dimanche au Mont Kemmel.

Autant annoncer la couleur d’emblée, la lecture de cet article ne vous demandera pas trop de temps.

J’étais pourtant content de moi, ce samedi soir de reprise, en termes de préparation.

Le vélo était chargé dans la voiture, ma tenue prête ainsi que le linge de rechange. Le matériel de réparation, en ce compris le dérive chaine, était dans le sac et j’avais mis en charge la batterie du GPS et celle de l’appareil photo dont j’avais bien vérifié qu’il contenait une carte mémoire avec suffisamment d’espace libre.

Oui, mais charger n’est pas ranger. La batterie de mon appareil photo fit les frais de cette négligence. Résultat, alors que se profilait une prometteuse série d’images sur un tronçon bien boueux, le noir le plus complet apparut dans mon viseur. Seules quelques rares photos d’ambiance réalisées avec mon téléphone viendront donc illustrer mon propos.

C’est d’autant plus fâcheux, qu’après un samedi pluvieux, le soleil brillait sur le Heuvelland et sur la Flandre.

Beaux paysages et bosses étaient au rendez-vous. Pour les plus aguerris, un 70 km les menait à Cassel. Pour les autres Heuvelland, Mont Rouge, Mont Noir et Monts Des Cats, étaient au menu selon la distance choisie.

A cet égard, le circuit était très bien balisé, avec aux intersections de grands panneaux comportant des indications précises pour chaque distance, six en tout, disposés avant et après la bifurcation. Le fléchage intermédiaire était à l’avenant.

Le ravitaillement était copieux et varié.

Pour résumer : très bonne organisation.

Le tracé lui-même (celui du 40 km en tout cas), faisait alterner tronçons VTT et route, ces derniers étant souvent l’occasion d’une grimpette. La pluie des jours précédents avait laissé des traces et les chemins étaient bien boueux.

La trace du 40 km disponible sur Openrunner
Départ du centre de Kemmel.
Beaucoup arrivent encore.
L’ancien hôtel Kosmos, lieu du ravitaillement que nous retrouverons sur le chemin du retour.
Sonorisation avec DJ, ambiance festive garantie. Je suis en train d’élaborer le dossier d’évaluation Natura 2000 pour le prochain raid Paris Roubaix VTT. On n’est pas vraiment dans ce registre.
Plancha de lard grillé, de quoi changer des gaufres et du chocolat (bien présents avec d’autres variétés de gâteaux).

C’est tout pour les photos.

Un peu de pub. Cliquez sur l’affiche et vous saurez tout.

Pour être informé des prochaines publications, abonnez-vous.

Catégories
Brevet Cyclotourisme VTT

Randonnée des carrières – Antoing 2022

Il ne fallait ni partir trop tôt, ni rouler trop vite pour avoir la chance, sur le chemin du retour, de voir les carrières d’Antoing sous le soleil.

Franc succès pour cette 31ème Rando VTT des Carrières organisée, faut-il encore le préciser, par le CT Antoing.

Parcours différent de celui de l’an dernier mais faisant lui aussi la part belle aux tronçons en mono-trace biens sinueux et parfois bien pentus.

Le sol plutôt gras, sans être détrempé, rendait le pilotage parfois acrobatique et réservait le franchissement de certaines bosses aux costauds.

Le circuit sollicita pilotes mais aussi machines. Je vis ainsi trois ruptures de chaînes. Au premier cycliste, je fournis une attache rapide, celui-ci étant muni d’un dérive chaîne, au second je prêtai mon dérive chaîne celui-là étant pourvu en attache rapide, le troisième avait tout le nécessaire.

Le paysage des carrières bien que connu est toujours aussi impressionnant et nombreux sont ceux qui se ménagèrent des haltes photographiques.

Le temps gris au départ devint franchement ensoleillé sur le coup de 11h00 et fit découvrir, à ceux qui comme moi avaient pris leur temps, le site des carrières sous le soleil.

Ma production de photos sera piètre, s’agissant des photos de cyclistes en plan rapproché. Lors d’une extraction de mon sac de l’appareil dont je me sers pour ces photos, j’ai pas inadvertance modifié le réglage du mode de l’autofocus. Ceci fait qu’une bonne partie de ces photos sont floues. Je ne m’en suis rendu compte que tardivement. Outre les quelques photos avant et après perturbation, demeurent des photos d’ambiance.

La trace du 45 km que j’ai suivie.
Forte affluence dès 8h00.
Mais, bien gérées, les inscriptions sont fluides.
Trace à la chaux, rubalise, peinture et piquets, tout fut mis en oeuvre pour un balisage sans faille.
Cette édition démarrait par la carrière et par un point de vue qui provoqua de nombreux arrêts.
Passage devant les engins, sources également de nombreuses prises de vues.
Jusqu’ici tout va bien, pour la cycliste et le photographe.
« Nous entrerons dans la carrière quand nos ainés n’y seront plus » dit La Marseillaise. Celui-ci et d’autres n’ont pas attendu, mais il est vrai que nous sommes en Belgique.
Entre cette prise de vues et la précédente, de nombreux flous éliminés.
Beau saut.
Belles couleurs.
J’ai rétabli le bon réglage, mais un peu tard.
La grisaille a disparu.
Paysage moins austère que celui des carrières.
Le premier ravitaillement.
Second passage dans les carrières, sous le soleil cette fois.
Je ne suis pas le seul à m’arrêter.
Chaude ambiance sous la tente, sans doute entretenue par la Diole locale.

Revoir l’édition 2021.

Un peu de pub.

Pour être informé des prochaines publications, abonnez-vous.

Catégories
Brevet Cyclotourisme Route

Circuit des châteaux – Leers 2022

Un temps sec et par moments lumineux aura accompagné les participants du Circuit des châteaux organisé par le Leers Omnisports Cyclos.

Après plus de deux mois sans rouler, reprise en douceur ce dimanche avec le 60 km du Circuit des châteaux au départ de Leers qui nous emmenait entre Escaut et Mont Saint Aubert. Pour les plus en forme, un 80 et un 110 km prolongeaient la boucle vers le Pays des collines.

Parcours plaisant et sans difficultés, mais pas complètement plat non plus, empruntant des petites routes. Le circuit était bien signalé et vous devriez encore pendant quelque temps pouvoir retrouver les flèches blanches LC au départ de la rue Pasteur.

Seul le vent joua les trouble-fête sur le chemin du retour.

La trace du 60 km disponible sur Openrunner.

Côté photos, c’était aussi la reprise d’autant que, parti tardivement, plusieurs groupes engagés sur les distances les plus longues étaient déjà partis.

La confection des sandwichs a démarré.
Michèle assurait les photos au départ et à l’arrivée.
De belles éclaircies surtout au début.
Les roubaisiens seront dimanche prochain aux manettes pour Monts et Moulins.
Une erreur d’aiguillage fait repasser ce groupe par la case photographe.
Les ravitailleurs avaient joué la prudence en positionnant leurs tables à l’abri d’un pont. Pas vraiment bucolique mais pratique en cas de pluie.
Les clubs participants

Pour être informé des prochaines publications, abonnez-vous.

Catégories
Brevet Cyclotourisme Route

Les belles censes – Anstaing 2022 (3/3)

Passé le Trou Robin, nous n’en avions pas terminé avec les côtes et les Belles censes nous réservaient encore de belles ascensions.

Fin de ce reportage sur une belle portion montante dotée d’un large point de vue en arrière plan.

J’aurais sans doute pu y traîner encore un peu, mais il y a un moment où nécessité fait loi et l’heure du repas dominical nous appelle et nous rappelle qu’il reste encore quelques dizaines de kilomètres à parcourir d’autant que le plus pentu reste à faire.

Quelques photos de paysages prises à la volée donneront une idée de l’ambiance de cette randonnée. Je ne garantis pas leur ordre chronologique ayant oeuvré avec mon téléphone et mon appareil photo et n’ayant pas pris le temps de comparer les heures de prises de vues.

Non non, ce n’est pas une descente. C’est moi qui penche.
Retour à l’horizontale.
Après avoir vu passer tant de participants, il ne faisait pas de doute que j’étais dans les derniers. Le premier ravitaillement me le confirma qui était plutôt démuni côté solide.
Peu après le ravitailleùment, le final du Trou Robin aurait constitué un bon emplacement pour photographier mais il aurait fallu être plus rapide.
Un ravitaillement, bienvenu après une partie bien vallonnée.
Le palmares des clubs les plus représentés.

Pour être informé des prochaines publications, abonnez-vous.