Catégories
Brevet Cyclotourisme VTT

Chicon Bike Tour – Faumont 2019 (1/3)

Le soleil s’annonce, qui ne quittera pas cette édition du Chicon Bike Tour organisée par le VC Faumont.

C’est une machine bien huilée que l’organisation du Chicon Bike Tour et chaque année le chroniqueur régulier est bien en peine pour renouveler ses commentaires élogieux portant sur le tracé des parcours, le fléchage, l’accueil, le ravitaillement.

Seules les conditions climatiques lui offrent de possibles variations. Après une édition 2018 plutôt grise celle de 2019 fut largement ensoleillée. Les gelées de ces derniers jours avaient franchement affermi le sol et si vers midi le terrain devenait un peu gras, nous ne connûmes pas la boue de certaines années.

Parti tôt, une crevaison dans les premiers kilomètres me retardera plus qu’il ne convient, la fixation rapide de ma roue s’étant éparpillée dans l’herbe. Je mis un certain temps à retrouver écrous et ressorts, non sans crainte de devoir interrompre prématurément mon périple. Ceci me fit hésiter à opter pour le 46 kilomètres, mais n’ayant pas de contrainte horaire je décidai de m’y aventurer. Sans regrets, le terril d’Evin Malmaison sous le soleil fut un régal.

Beau temps pour les photos. Jean-Louis et Gérard m’ayant devancé dans le terril de Leforest, je passai mon chemin sans m’arrêter. Le terril d’Evin Malmaison m’offrira deux belles séances, l’une dans la montée « dure », une autre dans une descente bosselée. Un arrêt dans la montée de Mons en Pévèle complètera l’album photo.

La suite en images donc.

Cyclos, vététistes et marcheurs, chacun sa file. Coup d’œil sur les différents circuits. A gauche, Jean-Michel encore propre, vous le verrez plus crotté dans le reportage de Jean-Louis sur le site de Faumont. Des participants songeurs… hésitation sur la longueur du parcours ? Jean-Louis dans ses œuvres. Traditionnel café.Ce n’est pas Vélofollies mais remercions les vélocistes de proximité qui savent nous dépanner dans les situations délicates. Ce n’est pas non plus Vélofollies, mais cela vaut sans doute le coup d’aller y faire une tour. C’est à Orchies que cela se passe. Il est temps de partir. Le fléchage sera sans faille. Nous voici déjà au ravitaillement… … où certains en profitent pour régler des problèmes mécaniques. Le sujet est un peu flou… … mais son copain est net. La soupe chaude constitue une bonne alternative aux boissons froides, qui le sont vraiment. Des mini glaçons se forment dans les gobelets. On arrivait réchauffé au sommet du terril d’Evin-Malmaison. Grâce au soleil certes, mais aussi à une rude montée en lacets qui en transforma plus d’un en piéton. Un dernier effort… … ouf, s’est passé. Ils vont tout droit au lieu de tourner comme indiqué… pas de photo de face donc. Beau point de vue en attendant le cycliste. Freddy sur son vélo, l’intéressé comprendra l’allusion. Il y a des Renards qui calent dans la montée, mais je ne ferai pas de zoom.

La suite demain soir sans doute, toujours sur le terril, mais en descente cette fois.

C’est en ligne.

Catégories
Brevet Cyclotourisme VTT

Rando VTT – Willems 2018

Jaune et vert étaient les couleurs dominantes de cette rando VTT ensoleillée proposée par les Amis cyclos de Willems.

Au risque de me répéter, la rando VTT de Willems est des brevets que j’affectionne pour son ambiance chaleureuse. Pas de gros effectif ni de sono tonitruante. La base de loisirs des 6 Bonniers qui abrite départ et arrivée est un endroit paisible au milieu de la campagne.

Deux boucles permettaient des parcours de 20, 35 ou 55 kilomètres. Celle de 35 partait vers la Belgique et Froimond offrant un peu de dénivelé et quelques beaux points de vue. Celle de 20 partait en direction de Bouvines et Gruson par des chemins tranquilles. Pas de difficulté technique donc mais un parcours plaisant et roulant.

Pas de trace du parcours. J’ai cru avoir laissé mon GPS chez moi. Je l’avais bien pris mais, comme je l’ai constaté une fois rentré, il s’était glissé entre mon sac et mon sur-sac. Il s’en est fallu de peu que je ne le perde.

Beau temps pour les photos.

Comme d’habitude j’arrive tôt et on ne se bouscule pas encore pour les inscriptions. Café, sourire compris. Gérard qui renoue avec les brevets fait sensation avec… … son casque lumineux haute technologie qui indique les changements de direction, le freinage. Avec tout ça, le guidon de notre amis ressemble à un tableau de bord de supersonique. Préparatifs du stand famille. Ici, il est question de prises de courant pour les saucisses chaudes.   Premier arrêt photos. Mais le chaland est encore rare et je repars. Une montée bien exposée au milieu de champs de colza et un bon point de vue pour voir les cyclistes arriver de loin. Gérard… feux éteints. Sur la boucle de 20 km. La température clémente permet une collation en terrasse. Saucisse chaude avec moutarde et …. choucroute. Pas trop de monde pour le nettoyage, j’en profite. Puisque c’est écrit.

Catégories
Brevet Cyclotourisme

Monts et plaines route – Houplines 2018

Il fallait ce lundi encore se fier à la végétation pour attester de la présence du printemps.

Il aura fait beau alors que je nettoyais mon vélo qui en avait bien besoin après ces deux dernières randonnées humides. Faible consolation alors que les paysages champêtres de cette randonnée Monts et plaines auraient été mis en valeur par un ensoleillement un peu plus marqué pour user d’un euphémisme.

Moins humide que la veille la matinée aura été grise et surtout venteuse. Le retour se fera vent contraire et puisque plaines il y avait, mieux valait faire le dos rond et mouliner sagement plutôt que de vouloir l’affronter.

Beau parcours qui changeait de la Pévèle et du Mélantois et évitait l’alternative Monts des Flandres. Le 75 kilomètres était bien animé avec 450 mètres de dénivelé positif et un tracé sinueux.

Je joins la trace GPS, incomplète au début ayant omis de mettre en route le dit GPS. La petite « épine » au soixantième kilomètre est due à une erreur de lecture des indications, pourtant claires, qui me fit prendre à tort le retour du 35.

Parti plutôt tard et comble de malchance ayant crevé peu après le départ, je verrai passer nombre de pelotons qui échapperont de ce fait à mes prises de vues. Mais c’est un mal pour un bien car avec deux brevets durant le même week-end, j’aurais eu du mal à suivre la cadence.

Un beau brevet, bien fléché et bien ravitaillé. A conseiller donc.

La fabrication des sandwichs est en cours. Je n’y goûterai pas, rentrant directement pour éviter de trouver ma femme en hypoglycémie. Beau choix de parcours « route », plusieurs distances étaient également proposées pour le VTT. Pas de photos avant le ravitaillement. Les nieppois ont commis une erreur d’aiguillage, ce qui me permet de les rattraper. Il n’est que/déjà 9h35, j’opte pour le 75 km. Montée courte mais raide dont la chaussée à été fraichement refaite. La même mais cadrée différemment et en noir et blanc, pas la même ambiance. Un coup d’œil en arrière m’aura fait apercevoir des participants, tant pis pour le cadre « urbain ». Il était hier à la randonnée au départ de Mouvaux, mais ne s’est pas encore vu en photo, c’est prévu pour la deuxième partie qui n’est pas encore en ligne. Nous les reverrons encore. Retour en forêt et au ravitaillement. Le calme sylvestre sera un temps troublé par un rallye touristique de Porsches pétaradantes et aux émanations nauséabondes. Sage précaution que de signaler les traversées de batraciens. Nettoyer un dérailleur englué dans des viscères de crapauds ne doit rien avoir de plaisant. Dernier passage. Pas vraiment de quoi s’abriter du vent. Sauf quand on roule à deux.

Catégories
Brevet Cyclotourisme

Anstaing pour le Téléthon 2016 (3/3)

anstaing-telethon-2016-204Les vaches profitent elles aussi du beau temps et semblent peu attentives au flux des cyclistes.

Suite et fin de cette randonnée.

Episode 1Episode 2

anstaing-telethon-2016-164 anstaing-telethon-2016-165 anstaing-telethon-2016-166 anstaing-telethon-2016-167 anstaing-telethon-2016-169 anstaing-telethon-2016-170 anstaing-telethon-2016-171 anstaing-telethon-2016-173 anstaing-telethon-2016-174 anstaing-telethon-2016-178 anstaing-telethon-2016-181 anstaing-telethon-2016-182 anstaing-telethon-2016-183 anstaing-telethon-2016-184 anstaing-telethon-2016-185 anstaing-telethon-2016-186 anstaing-telethon-2016-188 anstaing-telethon-2016-189 anstaing-telethon-2016-190 anstaing-telethon-2016-191 anstaing-telethon-2016-192 anstaing-telethon-2016-193 anstaing-telethon-2016-194 anstaing-telethon-2016-195 anstaing-telethon-2016-196 anstaing-telethon-2016-197 anstaing-telethon-2016-199 anstaing-telethon-2016-200 anstaing-telethon-2016-203 anstaing-telethon-2016-205 anstaing-telethon-2016-206 anstaing-telethon-2016-207 anstaing-telethon-2016-208 anstaing-telethon-2016-209 anstaing-telethon-2016-211 anstaing-telethon-2016-212 anstaing-telethon-2016-213 anstaing-telethon-2016-214 anstaing-telethon-2016-215 anstaing-telethon-2016-216 anstaing-telethon-2016-217 anstaing-telethon-2016-218 anstaing-telethon-2016-219 anstaing-telethon-2016-220 anstaing-telethon-2016-221 anstaing-telethon-2016-222 anstaing-telethon-2016-223 anstaing-telethon-2016-224 anstaing-telethon-2016-225 anstaing-telethon-2016-226 anstaing-telethon-2016-227 anstaing-telethon-2016-228 anstaing-telethon-2016-229 anstaing-telethon-2016-231 anstaing-telethon-2016-232 anstaing-telethon-2016-233J’aurais pu rester encore quelque temps au soleil à attendre les participants mais il me fallait quand même songer à rentrer. anstaing-telethon-2016-234Bouvines, l’arrivée n’est plus loin. anstaing-telethon-2016-235 anstaing-telethon-2016-236 anstaing-telethon-2016-237Assistance mécanique assurée par les CC Anstaing. Le luxe.