Catégories
Cyclotourisme Gravel Randonnées VTT

Autour de Saint-Amand les Eaux

De beaux secteurs pavés ponctuent ce parcours dont je ne sais s’il faut le qualifier de VTT ou de Gravel.

Désireux de changer de pâture, je jetai mon dévolu sur les environs de Saint-Amand les Eaux qui conjuguent forêts, canaux, terrils, secteurs pavés et chemins agricoles.

Dans le cahier des charges, aller en TER pour ne pas allonger inutilement le parcours avec des tronçons cent fois parcourus au départ de Lille et retour en vélo, car j’ai des scrupules à revenir en train avec un engin potentiellement très boueux.

Empruntant à une boucle au départ de Saint-Amand trouvée sur Openrunner, je la triturai et la complétai en sorte de parvenir à une distance adaptée à une randonnée à la journée.

Pour les costauds ou plus courageux que moi, deux terrils bordent le parcours que j’ai ignorés compte tenu de la distance déjà prévue et ne les ayant jamais pratiqués à vélo. Mais je reviendrai, avec une approche plus directe.

Voici la randonnée en images.

La trace enregistrée disponible sur Openrunner.
On quitte Saint Amand vers l’ouest en suivant la Scarpe…
… et une voie ferrée désaffectée.
Puis le chemin devient champêtre, mais toujours suivant le fleuve.
A Hasnon, changement de programme, des travaux sur la berge amputent légèrement le tracé prévu sur le chemin de halage.
On rejoint la forêt à la sortie de Cataine.
Croisement avec la trouée d’Aremberg…
… que l’on emprunte sur quelques centaines de mètres.
Derrière les bouleaux, la mare à Goriaux que l’on va aller voir d’un peu plus près.
Direction Raismes en suivant la piste cyclable…
… puis une trace improvisée sur le bas Côté.
Traversée du parc de loisirs.
Avec son imposant jet d’eau.
Carrefour dit de l’Etoile de Cernay.
A Odomez on retrouve les berges de l’Escaut que l’on suit jusque Mortagne du Nord.
Retour aux pavés
La chasse est ouverte, prudence.
De nombreuses fermes avec porche à pigeonnier jalonnent le parcours.
Pour les vélos, c’est permis.
Les éclaircies, ravivent les couleurs.
Faut pas être trop gros, mais ça passe.
A Cysoing, je tournicote un peu avant de trouver le départ du chemin parallèle à la route menant à Bouvines.
A Bouvines, retour sur des sentiers battus avec la voie verte du Val de Marque.
Passé le lac du Héron, derniers champs avant la ville.

Pour être informé des prochaines publications, abonnez-vous.

Catégories
Brevet VTT

L’Orchésienne – Orchies 2019 (4/4)

Retour vers Orchies par un tronçon commun.

Suite et fin de ce reportage sur l’Orchésienne.

La trace du 50 km que vous pouvez retrouver sur Openrunner

Création d’un joyeux embouteillage.

Second ravitaillement, au soleil.

Philippe aux prises avec une crevaison...

… prend les choses avec bonne humeur. Il ne sait pas que cent mètres plus loin sa chambre à air éclatera. Retour à Orchies sur la jante.

Le palmares des participations.

Pour être informé des prochaines publications, abonnez-vous.

Catégories
Brevet VTT

L’Orchésienne – Orchies 2019 (3/4)

Teintes automnales sur l’Orchésienne.

Troisième volet de cette Orchésienne avec la fin des photos prises sur le terril de Rieulay, un passage champêtre et la montée d’un raidillon pour franchir la Scarpe.

Ayant pris les photos de la montée sur le terril alors que moi même je descendais, certains auront gagné au grattage et au tirage avec une seconde photo un peu plus loin. D’autres auront droit au repêchage.

En bordure de champ, chemin étroit mais sec.

Suivons la flèche pour rejoindre la Scarpe…

… et la franchir…

… par une courte mais abrupte montée, qui surprendra certains.

La suite demain soir.

C’est FAIT.

Pour être informé des prochaines publications, abonnez-vous.

Catégories
Brevet Cyclotourisme

La Ronde des sorcières 2019

Cela faisait longtemps que des vaches n’avaient pas illustré un reportage. Celles-ci font leur réapparition pour cette Ronde des sorcières 2019.

Les sorcières furent bienveillantes avec le Vélo club Templeuve, Cappelle en Pévèle qui les célébrait. Elles déployèrent leurs maléfices tourbillonnants et mouillants la veille, nous laissant profiter d’un dimanche matin ensoleillé dans une campagne verdoyante.

Un parcours d’autant plus roulant en l’absence de vent, nous conduisit (pour le 90 km) de la Pévèle vers le Parc Naturel Régional Scarpe Escaut, traversant forêts de Saint Amand et de Marchiennes. Mons en Pévèle constituait le seul dénivelé du jour.

La trace GPS du 90 km que vous pouvez retrouver sur Openrunner.

Trois autres distances de 20, 40 et 60 km étaient également proposées, que vous pourrez retrouver en suivant les marques TC vertes au départ de la salle polyvalente de Templeuve. Attention pas de marquage au sol en forêt de Marchiennes pour le 60 km.

Participation : 386 cyclistes et 70 marcheurs. Merci et bravo aux neuf membres du club qui ont réussi (avec l’aide de leurs épouses) à organiser ce brevet multi activités et multi distances.

Pour ce qui est des photos, j’ai, j’en bats ma coulpe, sombré dans le « Perseverare Diabolicum », renouvelant mes tentatives de prises de vues en vitesse lente. Je ne suis toujours pas au point, au sens propre comme au figuré, et il y eut donc de la perte en ligne. D’autant qu’aux pertes directes vinrent s’ajouter les dommages collatéraux résultant de l’oubli de changement de réglage. Désolé de ne pouvoir rendre leur salut en photos à certains d’entre vous. Promis, je m’entraîne hors brevet avant de renouer avec ce mode de prise de vue.

Cette matinée ensoleillée entre deux périodes de temps maussade a de quoi rendre joyeux les organisateurs.

On scrute néanmoins avec attention l’horizon dans l’attente des participants.

Et nous voici 60 kilomètres plus loin au ravitaillement en forêt de Marchiennes.

Où arrive un groupe du VC Roubaix.

Séance photos pour ces deux participantes au 90 km…

… avec leurs accompagnateurs du jour.

C’est reparti pour les cyclos d’Anstaing.

Alors qu’arrive un groupe de jeunes cyclistes. A leur maillot, j’en déduit que c’est un groupe du Collège Saint Adrien de Villeneuve d’Ascq qui s’entraîne en vue du Trophée de France des jeunes cyclistes qui aura lieu du 04 au 07 juillet prochain.

Une petite route bucolique et bien exposée, tout incite à une halte.

Un de mes essais de prise de vue en vitesse lente.

Deux renards des sables.

On observera que ce renard est doté de deux queues. L’une à l’arrière du casque et l’autre en bas du dos.

Alors que cet autre n’en dispose que d’une. Ce correspond-t-il à une différence de statut au sein du club? Le Président des Renards des sables nous apportera peut-être une réponse.

Mons en Pévèle, seule bosse du circuit, est passée.

Une erreur de parcours, donne droit à une seconde photo.

Pour être informé des prochaines publications, abonnez-vous. Bouton en bas de colonne de droite, page Accueil.