Catégories
Cyclotourisme Randonnées Route

Un jeudi à Herzeele – VC Roubaix 2022

On devine le clocher d’Herzeele, but de cette sortie du jeudi organisée par le Velo Club de Roubaix Cyclotourisme.

Est-ce pour se faire pardonner des trombes d’eau qui s’abattirent sur le Paris Roubaix cyclotourisme de dimanche dernier, toujours est-il que Jupiter et sa foudre laissèrent la place à Aura, nymphe de la brise qui rapidement chassa de son souffle léger les nuages matinaux porteurs de quelques gouttes.

Hezeele était notre destination du jour avec l’espoir que nous pourrions faire halte au café les Orgues et voir, à défaut de les entendre, les dits orgues. Las, l’établissement était fermé et nous dûmes pousser jusque Bambecque pour déjeuner.

Pour ceux qui ne connaissent pas le lieu et l’excellent film de Patrick Brunies « Dimanche à Herzeele » ne pouvant être visionné sur Internet, vous pourrez trouver sur Youtube une courte vidéo documentaire Mes dimanches à Herzeele qui vous donnera l’ambiance d’un dimanche après-midi aux Orgues.

Mais revenons à notre itinéraire qui, partant par les Weppes, nous fait parcourir la Flandre Maritime pour revenir par les Monts. Conçue par Didier en période de Covid et d’interdiction de franchir la frontière, cette boucle de 166 km au départ de Roubaix se déroule vous l’aurez deviné… entièrement en France.

La trace disponible sur Openrunner
Premier arrêt au Doulieu.
Le ciel est maintenant bien dégagé mais Aura a tendance à oublier qu’elle est la nymphe de la brise et pas de la bise. Un peu de modération dans le souffle eut été la bienvenue, mais en contrepartie le retour s’en trouva facilité.
L’église de Merris.
Déjà Steenvoorde
Herzeele à l’horizon.
Comme nous sommes en avance sur l’horaire, Daniel s’offre une crevaison.
Non content de faire le clown avec son vélo…
Christian, le fourbe, en profite pour lui faire les poches.
Halte au restaurant « Les forges » à Bambecque, où, bien que pique-niquant, nous recevrons un bien meilleur accueil qu’au café du coin de la rue que je ne nommerai pas mais que chacun pourra aisément localiser.
Difficile choix des boissons.
Petit Quiz pour tester votre connaissance des membres du VCR.

Pourquoi les trois cyclistes de la photo ci-dessus lèvent-ils la main?

Est-ce pour commander :

  • Un potage ?
  • Une salade de carottes ?
  • Une bière pression ?

La réponse ci-dessous

La Tripel LeFort, vaut parait-il le détour.
Je ne me suis pas trompé dans l’ordres des photos. Patrick s’est rendu compte en voulant sortir son pique-nique qu’il avait oublié son sac sur le lieu de la crevaison. Le voici de retour.
Couleur…
… ou noir et blanc, je n’ai pas su choisir.
Couleur sans hésitation.
Il faudra que j’essaie en noir et blanc.
On approche du Mont des Cats.
Passé Bailleul, la petite route qui longe la voie ferrée et permet d’éviter la grand route en direction d’Armentières.
Dernière halte au Bizet.

Pour être informé des prochaines publications, abonnez-vous.

Catégories
Brevet Cyclotourisme

Paris-Roubaix Cyclotourisme – Roubaix 2022

A défaut d’un tour de vélodrome, celui-ci étant fermé pour travaux, une photo sur le podium qui marque l’entrée restera un bon souvenir de ce 36ème Paris-Roubaix Cyclotourisme organisé par la section Cyclotourisme du VC Roubaix.

Je n’avais pas prévu de rédiger un article sur le Paris-Roubaix cyclotourisme, étant mobilisé toute la journée en tant que membre du VC Roubaix, comme la centaine de bénévoles présents au vélodrome ou sur les cinq autres points d’accueil.

Finalement, le stock de photos réalisées de façon sporadique au cours de cette longue journée est suffisant pour vous proposer un Paris-Roubaix vu côté organisation.

Impliqué dans la préparation de cette manifestation, je m’abstiendrai de toute appréciation, même s’il apparaît du témoignage de nombreux participants qu’ils étaient satisfaits, disons même très satisfaits.

Comme à l’accoutumée, un lien vers les traces GPS des trois parcours au départ de Bohain en Vermandois (200 km), Wallers (100 km) et Roubaix (75 km).

Une édition qui aura donné bien du fil à retordre à Francis notre traceur, qui aura du revoir plusieurs fois sa copie pour cause de manifestations prévues le même jour ou de travaux signalés par les communes traversées après la déclaration en Préfecture, puis par des travaux repérés par hasard en lisant la presse locale et enfin ceux découverts une semaine avant au moment du fléchage.

Les photos de ce reportage ont été prises au vélodrome, d’autres seront bientôt disponibles. Les liens seront communiqués sur le site du club ou sa page Facebook.

Pour commencer quelques images de samedi. Pour les étapes précédentes de la préparation, voir sur la page FB.

L’installation commence par une épreuve de pose de barrières en figures libres. Chacun son style.
Voilà le parking à vélos en place. Nous en resterons là pour les installations extérieures.
Le club VTT de Mosan près de Liége, fidèle des versions cyclo et VTT, ne pouvant participer dimanche est venu nous rendre visite samedi.
Opération sandwichs. Transfert d’une partie du stock dans les frigos de l’arrivée, le reste demeurant dans la remorque frigorifique, direction Orchies dimanche matin.
L’équipe de Bohain part en début d’après-midi. Avec une ouverture du point d’accueil à 5h00, il faut installer la veille et passer la nuit sur place, version lit de camp. Jacques qui charge son vélo fera le 200 une fois les départs terminés à 7h00
Fin d’après-midi, chargement d’un des utilitaires à destination d’un ravitaillement.
2h30. Les bus sont ponctuels et le chargement des vélos en direction de Bohain peut commencer.
Gérard au pointage des inscrits.
Baptiste et Freddy au chargement des remorques qui accompagneront les bus et reviendront en vélo.
Prêts à partir.
Les crochets sont tous occupés. Il y a encore un peu de place à plat en protégeant les vélos avec l’aide de Philippe troisième larron de cette équipe.
4h30, l’équipe de Solesmes se prépare à partir.
5h00. C’est au tour du bus de Wallers, bien à l’heure également.
Deux cyclistes danois.
Le jour est maintenant bien levé.
Patrick responsable du ravitaillement d’Orchies prend le départ.
Enfin presque.
Premier inscrit.
Dernière vérification sous l’oeil de Régis, le ministre des finances.
Une éclaircie, enfin presque et nous pouvons déplier et gonfler l’arche marquant l’arrivée.
Et déjà le premier arrivé de la boucle.
Participant malheureux qui a du abandonner sur ennui mécanique et revenir en camionnette.
Père et fils.
Tout un programme.
Parapluie sous le préau : ceinture et bretelles, comme on dit.
La signalétique est perfectible, mais la réactivité est au rendez-vous.
Cette édition avait été labellisée Longue Distance par la FFCT. Outre le seuil de 200 km pour le trajet le plus long, il nous fallait respecter un cahier des charges garantissant une qualité du parcours et de l’accueil.
Réglons nos montres.
On part vraiment maintenant ?
C’est parti malgré la pluie.
Petite fringale pour Gérard. Renaud responsable de l’arrivée avait prévu de quoi réconforter ses troupes.
Christine arrive pour prêter main forte.
A quoi reconnaît-on que c’est un italien ?
Ca se finit par une photo.
Le revoici prêt à partir avec ses équipiers tous vêtus d’un maillot spécial « Pasturana- Roubaix ».
Les participants de la boucle de 70 km commencent à arriver. A défaut de pouvoir faire un tour final de vélodrome, une photo sur le podium devant le pavé de l’entrée constitue un palliatif.
La cloche sonnera à chaque arrivée. Marianne en poste au second plan à gauche.
L’équipe GS Invicta venue d’outre manche, prend la pose sous l’arche d’arrivée.
Et brandit fièrement le trophée récompensant les équipes les mieux représentées.
L’équipe de la Pedale Castelnovese aussi récompensée.
Petit tour à la boutique souvenirs
Arrivée tardive mais méritoire de deux cyclos vintage du club italien Settimello
L’équipe de Brixton rend visite au local du club pour retirer son pavé. Ils auront aussi besoin d’un coup de main pour faire démarrer leur véhicule

En guise d’épilogue. Une séquence rangement et nettoyage du local.

Avant….
Beau ballet de balais, selon Monique.
Bel exemple de parité dans les tâches ménagères.
… Après

Pour être informé des prochaines publications, abonnez-vous.

Catégories
Brevet Cyclotourisme

Les Coeurs Joyeux – Roubaix 2022

Joyeux, nous pouvions l’être par ce dimanche lumineux dans la campagne, sous la houlette de Nord Touriste.

Nord Touriste n’aura pas failli à sa réputation avec un beau tracé nous faisant parcourir la campagne entre Mont Saint Aubert et Mont de l’Enclus par de petites routes pittoresques.

Parcours animé par de fréquentes bosses, même si nous évitâmes le sommet du Mont Saint Aubert.

Partis sous un ciel plutôt couvert, un vent soutenu vint rapidement dégager les nuages. Champs de colza et vertes pâtures offraient de plaisants contrastes.

Conditions favorables donc pour le photographe dont on espère qu’il aura su en tirer parti.

Avant de passer au reportage, noter que Nord Touriste propose une sympathique randonnée permanente de 120 km dénommée « Forêts de Marchiennes et de Saint-Amand ». Pour en savoir plus et obtenir le parcours vous pouvez contacter le club à l’adresse suivante : nordtouristecyclo@gmail.com

La trace du 70 km accessible sur Openrunner
Bon accueil dans un local chargé d’histoire.
S’il fallait se pencher pour bien voir la trace, le fléchage ne prêtait à aucune critique, abondant et bien positionné, permettant d’anticiper les changements de direction.
Une partie des roubaisiens venus en voisins.
Un léger virage bien éclairé fournira le lieu d’une première séance de prise de vues.
L’air est pur et la route et large. Ils n’en profiteront pas pleinement hélas, un rayon brisé les contraignant à un retour anticipé.
Plus de cycliste à l’horizon, je poursuis ma route…
… jusqu’à une petite côte qui sur la fin en fait peiner quelques uns.
Arrêt paysage sur les contreforts du Mont Saint Aubert.
Je prends à la volée quelques participants.
On en devine d’autres qui arrivent.
Dernière séquence sur route.
Et voilà le ravitaillement dont certains, dont votre serviteur, imaginaient se passer.
Mais mieux vaut tard que jamais, menthe à l’eau, pain d’épices et chocolat furent les bienvenus.
Boisson et sandwich à l’arrivée.
Nous étions également contents de les retrouver.

Pour être informé des prochaines publications, abonnez-vous.

Catégories
Cyclotourisme Randonnées

La cascade de Quélipont – VC Roubaix 2022

C’est bien un membre du VC Roubaix cyclotourisme, mais ce n’est pas encore la cascade de Quélipont.

6h00 et 3° dans la cour. 18° prévus par Méteofrance en début de journée. Comment s’habiller ?

Certes, il est en ces temps troublés des questions plus existentielles et plus graves qui se posent à nous. Il fallait néanmoins y répondre car rendez-vous était donné à 7h00 à la grille du Stab, pour une randonnée vers la cascade de Quélipont.

Pas de recette miracle et il faudra se résigner à avoir froid durant une grosse heure pour ne pas revenir dégoulinant de sueur. Ceci contribua sans doute à accélérer l’allure, ce qui ne fut pas du goût de tous. Mais le groupe réussit à maintenir sa cohésion jusqu’à réchauffement de ses membres.

Sympathique randonnée de 170 kilomètres proposée par Didier, qui comme à son habitude avait choisi de petites routes champêtres. Parcours sans difficultés et juste ce qu’il faut de dénivelé pour créer un peu d’animation.

La suite en images.

La trace disponible sur Openrunner
Didier qui organisait la sortie.
Saint Amand les Eaux
Première halte au soleil.
Rassurez-vous, ils n’attendent pas l’ouverture.
C’est reparti.
La cascade de Sebourg.
Le clocher de Sebourg.
La cascade de Quélipont.
On aperçoit sur le pont, Robert, spécialiste des variantes qui revient de l’une d’elle, courte cette fois.
Peut-on vraiment se baigner ?
Je vous laisse juges.
Au pied de la cascade signifie également au pied d’une côte.
C’est parti…
… sans effort.
Repas en terrasse.
C’est Paolo qui cette semaine était de crevaison.
L’aident-ils vraiment ?
Christian profite de cette halte pour comprendre ses problèmes de freinage.
Une pompe installée sur la barre du cadre venait comprimer le câble. Ca arrive aux meilleurs.
Le théâtre de Denain.
On traverse le Valenciennois.
La centrale d’Hornaing. J’aurais bien voulu acheter cet ancien maillot du club lors de la dernière vente de déstockage mais le seul restant était trop grand. Un des mes fils un peu plus costaud en aura profité.
Traversée de la Scarpe.
Dans la forêt de Marchiennes.
J’espérais faire halte à la Croix ou pile et y manger une glace. Hélas, ce n’était pas prévu.
Dernière halte désaltérante.
On entraperçoit le Moulin de Vertain

Pour être informé des prochaines publications, abonnez-vous.