Catégories
Brevet Cyclotourisme

Randonnée Printanière – Haubourdin 2022

Les ravitailleurs de Steenwerck de cette Randonnée Printanière, organisée par le CR Haubourdin, avaient oublié le panneau indicateur. Un maillot dont la température quasi estivale permettait de se départir fit l’affaire.

Pour ceux, peu enclins à rouler sur un Lille Hardelot, cette année encore sur fréquenté, la Randonnée Printanière du CR Haubourdin offrait une paisible alternative.

Trop paisible sans doute au goût des organisateurs car ce brevet rassembla un peu moins de 200 participants.

Calme plat sur les routes également ce qui me convint parfaitement.

Brevet tranquille aussi pour le photographe car, parti sur le 85 km, l’essentiel des troupes s’était concentré sur les distances 60 km et moins. Pas d’arrêt pour attendre les participants, les seuls clichés se limitant au départ et au ravitaillement.

Mais c’est faire justice aux efforts des organisateurs que de rendre compte de cette randonnée, en dépit de la maigre production iconographique.

La trace entre Flandre et Weppes, disponible sur Openrunner.
A noter que si vous juxtaposez la trace de cette année et celle de 2019. vous obtenez un beau circuit. Je n’ai pas encore opéré la fusion.
Tout le monde est prêt avec le sourire.
4 circuits avaient été balisés.
Moment de convivialité avant le départ pour les ravitaillements.
Tous les roubaisiens n’étaient pas sur Lille Hardelot. Bernard était à Haubourdin.
Steenwerck et ses ravitailleurs distraits.
Lambersart, bien représenté.

Pour être informé des prochaines publications, abonnez-vous.

Catégories
Cyclotourisme Randonnées

Le Steenmeulen – VC Roubaix 2022

Le Steenmeulen constituait l’objet de cette sortie. On ne peut que confirmer l’invitation de l’affiche : Visitez le.

Avec le mois de mars, les sorties journée du VC Roubaix Cyclotourisme reprennent.

Celle de ce jeudi, préparée par Francis, nous emmenait vers Steenvoorde et son Steenmeulen dont la visite était au programme ; 140 km au départ de Roubaix à travers la Flandre et les Weppes par des routes peu fréquentées.

La visite du moulin, commentée par un truculent meunier féru de technique, et de ses annexes mérite le détour.

Le temps couvert au départ laissa place ensuite à de larges éclaircies et un ensoleillement bienvenu, alors que l’air restait frais de par un vent soutenu par moments.

La trace accessible sur Openrunner.
Pause café à Steenwerck.
Cherchez l’erreur.
Si le ciel est désormais dégagé, il ne fait pas excessivement chaud.
Francis, l’organisateur du jour…
… qui en prime se charge de l’animation crevaison.
L’occasion pour certains de discuter…
… et pour moi d’admirer le paysage.
Heureusement que d’autres plus solidaires prêtent main forte.
Bon toujours pas fini ?
Non, non mais ça progresse.
Faute d’avoir vu une épine sournoisement fichée dans le pneu, une deuxième crevaison dans la foulée.
Arrivée au Steenmeulen.
Dont la cour regorge de vieilles machines en tout genre.
Une fois restaurés, c’est parti pour la visite.
Les ailes peuvent atteindre 120 km/h en vitesse périphérique. Il est prudent de baisser la tête.
Une visite très documentée.
Mais on peut, comme à l’école, regarder par la fenêtre tout en écoutant.
Le moulin tournait, comme en atteste le flou de l’engrenage.
Ces meules-ci ne sont pas destinées à faire de la farine mais de l’huile.
Une évolution par rapport à ce dispositif, sophistiqué mais moins efficace.
Le moulin est le royaume des engrenages, construits en bois.
Transformation de la rotation verticale des ailes en mouvement horizontal. A droite, la pièce de bois qui permet de freiner la rotation des ailes.
Le toit peu coulisser sur un rail afin d’orienter les ailes selon le sens du vent.
Ce qu’on appelle une échelle de meunier ?
Le blé est moulu entre deux meules horizontales. Un cerclage amovible permet de canaliser la mouture.
Système de régulation. La vitesse de rotation provoque l’écartement des boules et corrélativement permet au levier en bois de monter.
Le Mont Cassel à l’horizon.
Quelques vieux vélos …
… et de rutilants tracteurs.
Sur le chemin du retour, l’église Saint Wulmar de Eeck de style Hallekerque.
Saiily sur la Lys, on bascule vers les Weppes.

Pour être informé des prochaines publications, abonnez-vous.

Catégories
Brevet Cyclotourisme

La Ronde des Nieulles – Armentières 2019 (2/2)

Ce n’était pas sur l’itinéraire route de cette Ronde des Nieulles, mais à en croire l’affiche, sur le parcours VTT. En tout cas, je vous invite à vous promener sur les berges de la Lys pour voir cet imposant ensemble.

Suite en photos de la Ronde des Nieulles.

Catégories
Brevet Cyclotourisme

La Ronde des Nieulles – Armentières 2019 (1/2)

J’avais imaginé placer en une la photo de la Reine des Nieulles. Las, celle-ci annoncée aux douze coups de midi au plus tôt, je ne pus la voir, devant à cette heure avoir entamé mon parcours de retour.

Cela faisait longtemps que je n’avais pas participé à la Ronde des Nieulles. Ma dernière tentative en 2012 avait fait long feu. Un moment d’inattention dans le petit jour, alors que je roulais vers Armentières, m’avait fait heurter une bordure de trottoir avec à la clé un soleil et une fracture du bassin.

Cette longue absence ne fut le fruit ni d’une superstition ni d’un ressentiment mais davantage celui des circonstances.

Retour sans désagrément cette année vers Armentières pour un parcours dans les Weppes et la Flandre. Ma contrainte horaire, ne m’empêcha pas seulement de manquer la venue de la Reine des Nieulles mais aussi de suivre le 90 kilomètres qui partait vers le Mont Noir et le Mont des Cats. Je dus cette semaine encore me satisfaire de la plaine.

Parcours roulant et champêtre empruntant pour l’essentiel de petites routes. Le circuit de 60 kilomètres était bien signalé. Vous pourrez retrouvez les N orange, à partir du centre sportif Léo Lagrange.

La trace sur Openrunner

Les clubs voisins de la Chapelle d’Armentières et de Houplines étaient présents.

Parking intérieur. Dommage qu’il n’ait pas plu.

Fléchage aérien dans le secteur des Monts de Flandres à la demande des communes traversées. Il va falloir s’y habituer.

Crevaison pour Cathy. Freddy et Philippe à la rescousse.

Déjà le ravitaillement.

Une petite route bien exposée, une halte photographique s’impose.

La suite demain soir sans doute.

C’est fait.

Pour être informé prochaines parutions, abonnez-vous (bouton en bas de la colonne de droite de la page Accueil).