Catégories
Brevet Cyclotourisme

Rallye de la Ducasse Route – Fleurbaix 2018 (1/3)

Débuté sous un ciel couvert, le Rallye de la Ducasse, au départ de Fleurbaix, se terminera sous le soleil.

Collision de dates, deux brevets se déroulaient à 10 kilomètres de distance. A écouter le président du cyclo Club de Fleurbaix, cette conjonction était vécue comme une concurrence déloyale, la date du brevet de Fleurbaix étant la même depuis très longtemps. Il est dommage qu’une plus grande concertation entre clubs en début de saison ne permette pas d’éviter ce genre de situation. Ce n’est pas le seul cas et c’est sans doute plus facile à dire qu’à faire, mais quand même…

La fréquentation n’en aura pas souffert, loin de là, car avec un millier de participants sur les quatre circuits route et les sept parcours VTT, le club aura doublé l’objectif qu’il s’était fixé. Cela aura eu pour conséquence de tarir précocement certains ravitaillements, ce dont le club s’est excusé.

Le circuit de facture classique nous emmenait dans les Monts par de petites routes plaisantes. Le Ravensberg et le Mont Noir étaient au menu du 60 kilomètres.

Le vent fut une fois de plus bien présent.

Vous pouvez retrouver les circuits matérialisés par deux F jaunes et retrouver la trace GPS du 60 km sur Openrunner.

Une première halte dans la montée du Mont de Lille et une seconde peu après le ravitaillement produiront quelques photos.

Un tiens vaut mieux que deux tu l’auras, une photo avant le départ. Ils auront eu raison, partis avant moi sur le 60 kilomètres je ne les rattraperai pas. Accueil chaleureux au départ et à l’arrivée. Consignes et parcours route. La semaine dernière, ils étaient photographiés de face, les voici de dos. Le cycliste de gauche montait un superbe Mercier rose de 1974, fortuitement assorti à ligne des 100 kilomètres de Steenwerck.  Première côte, courte mais raide, du Mont de Lille. Cela faisait longtemps qu’il n’y avait pas eu un intermède, vaches.

La suite demain.

Elle est ICI.

Catégories
Brevet Cyclotourisme

Randonnée de la Saint Michel Route – Quesnoy sur deûle 2017 (3/3)

Fin de ce brevet champêtre et retour à un thème photographique d’il y a deux ou trois ans, les vaches.

Voici donc la dernière partie de cette belle randonnée. Et toujours des cyclistes.

Après une demi heure de halte photographique, j’hésitai à m’engager sur le 90 km. L’absence de dénivelé, de vent et de contrainte horaire, levèrent mes hésitations.

De fait, le parcours bien roulant me permit de profiter pleinement de ce circuit sans rentrer trop tard.

Les sorties étaient nombreuses ce dimanche et nous croisâmes nombre de pelotons de clubs. Je repars. Un parcours bien signalé. Ce n’était pas Monts et Moulins mais celui qui nous fut proposé était de qualité. Du choix au ravitaillement malgré l’heure tardive. Quelques belles lignes droites. L’imposante église de Dadizele, carillonnait à tout va alors que je passais. Quelques attardés. Sandwich et boisson au soleil.

Catégories
Brevet Cyclotourisme

Randonnée de la Saint Michel Route – Quesnoy sur deûle 2017 (1/3)

Des teintes automnales pour une randonnée qui se déroula sous un soleil à rendre jaloux certains brevets aoûtiens.

Après deux dimanches dans les Frasnes, j’aspirais à changer de pâture, Monts et Moulins au départ de Roubaix nous y entraînant également. La Randonnée de la Saint Michel au départ de Quesnoy sur Deûle ne fut pas pour autant un choix par défaut, gardant un excellent souvenir de l’édition 2016 avec un bel enchaînement dans les Monts des Flandres.

Si dépaysement il y eut, ce ne fut pas celui attendu, le circuit proposé partant cette fois vers Ypres. Ce n’est pas moi qui en ferai grief, qui ai sur ce blog regretté que certains clubs reconduisent d’année en année les mêmes parcours.

Pour n’être pas aussi accidenté que le précédent, le terrain n’en présentait pas moins de nombreuses ondulations (480 m de dénivelé) propres à éviter la monotonie.

Circuit champêtre plaisant, très bien balisé.

Cerise sur le gâteau, l’absence de vent rendit cette randonnée très roulante.

Côté photos, la moisson de cyclistes fut bonne. Posté sur la partie commune au 60 et au 90 kilomètres, je vis défiler de nombreux pelotons parfois si denses que la prise de vue en rafales de mon appareil connut quelques moments de saturation. Mon autofocus ne sut pas non plus toujours où donner du regard et plusieurs qui se seront cru photographiés ne se retrouveront pas. Ma carte mémoire mon autofocus et moi-même les prions de nous en excuser.

Un voile atmosphérique, présent une bonne partie de la matinée n’encourageait pas les photos de paysage.

Merci à la Roue Quesnoysienne pour cet agréable brevet.

Le balisage étant vertical, reste la trace GPS, consultable sur Openrunner.

Vincent et Michel parmi les premiers au départ comme à leur habitude. Trois parcours route et trois VTT étaient au programme. Le club de Lambersart sera deuxième au palmarès de la représentation. Un tien vaut mieux que deux, tu l’auras. Une photo au départ est plus sûre, les itinéraires divergeant parfois assez vite après le départ. Ils gagneront cette fois au grattage et au tirage. Le café est offert, c’est écrit. Il fait encore frais vers 8h00. Petit jeu d’assemblage. Ils tiennent le bon bout. Au pays des Géants. Ambiances variées tout au long du parcours. Revoilà nos deux Loossois. 

C’est tout pour aujourd’hui. La suite demain soir… tard.

Et la voilà.

Catégories
Brevet Cyclotourisme

Géant Lambert – Lambersart 2017 (2/2)

Le Ravensberg, dernière difficulté du parcours.

Après une longue portion par vent arrière, il nous faut revenir vers le Mont des Cats avec, logique retour des choses, le vent de face.

Voiture en face.
Cela faisait longtemps que je n’avais pas photographié de vaches.  Pas de photo de l’ascension du Mont des Cats. Nous voici au ravitaillement de Bailleul.  Je ne m’y attarde pas trop… … pour me poster dans la montée du Ravensberg. Les doigts dans le nez…   Le palmarès du jour.