Catégories
Brevet Cyclotourisme VTT

Randonnée des Renards des Sables – Flines Lez Raches 2019 (2/2)

Suite de cette randonnée ensoleillée au milieu de verts pâturages plutôt que des sables.

Suite de ce reportage avec la fin des photos prises sur le secteur pavé après Pecquencourt (1ère partie) et la seconde séquence précédent de peu ma crevaison et mon retour accéléré vers Flines lez Râches.

Si vous voulez revoir l’édition 2017 (pas là en 2018).

A un kilo par participant, cela commence à faire du tonnage. Une salle bien remplie, difficile de trouver une chaise libre.

Catégories
Brevet Cyclotourisme VTT

Randonnée des Renards des Sables – Flines Lez Raches 2019 (1/2)

Randonnée des Renards des sables lumineuse et un tracé toujours aussi agréable.

Tous les voyants étaient au vert pour cette édition 2019 de la Randonnée des Renards des sables. Temps ensoleillé et doux en fin de matinée. Pas de vent . La semaine sèche avait rendu les chemins plus carrossables, aidée en début de matinée par la gelée nocturne. Absence de contrainte horaire me permettant d’envisager de suivre le parcours le plus long…

Il en aura été tout autrement avec pour commencer dans le terril de Rieulay un coincement de chaîne entre le petit plateau et le cadre. Je ne viendrai à bout de ce problème technique qu’avec l’aide d’un participant bienveillant, non sans avoir préalablement ouvert la chaîne. Las, le décoinçage se sera accompagné d’une torsion d’un des maillons qui nécessitera de recourir à une deuxième attache rapide pour éliminer la pièce défectueuse.

Reparti et poursuivant ma route sans encombre, une crevaison m’arrêtera de nouveau peu après le premier ravitaillement. L’examen du pneu montrera une belle fissure sur le flanc. Décidé à ne pas tenter le diable, je repartirai en gonflant juste ce qu’il faut pour éviter l’apparition d’une hernie et je regagnerai Flines lez Râches en prenant au plus court par la route.

Comme le chantaient les Frères Jacques « Encore heureux qu’il ait fait beau… ». La balade, même écourtée, aura été bien agréable.

La moisson de photos qui s’annonçait également prometteuse sera réduite.

Alors que j’hésitais à m’arrêter sur un tronçon pavé bien exposé pour privilégier des prises de vues sur les terrils, la fermeture d’un passage à niveau juste après que j’ai traversé la voie, me laissant ainsi le temps de m’installer, mettra un terme à mes tergiversations.

Peu avant ma crevaison, je ferai halte cette fois sur le bord d’un chemin ensoleillé.

Dommage que je n’aie pu profiter des trois autres terrils au programme. Il me faudra attendre l’an prochain, au moins pour celui de Lallaing ouvert au public que pour la circonstance.

Merci et bravo aux renards.

Un accueil bien organisé et fluide avec de nombreuses tables réparties dans toute la salle. Ici les VTT individuels… … là les clubs… … là les cyclos. Je n’ai pas photographié les marcheurs. Je m’en veux. Les Bécanes sauvages affichent leur pub pour leur randonnée du mois de mai. Parcours bien balisés pourvus de signaleurs aux endroits stratégiques. Explications et précisions concernant le parcours. La fabrication des sandwichs a déjà bien commencé. Côté café on est plus détendu. Premier et seul ravitaillement que je fréquenterai, celui de Pecquencourt, au bord de l’étang des Eclusettes. Je suis prêt. D’autres photos de ce secteur pavé dans la seconde partie.

La suite demain soir sans doute.

La voici.

 

Catégories
Brevet Cyclotourisme VTT

La Leforestoise – Leforest 2019 (2/2)

Plusieurs terrils étaient au programme de la Leforestoise.

Suite et fin de cette Leforestoise 2019 (voir la première partie).

Une première séquence est consacrée à la sortie du terril de Thumeries, opposée à celle empruntée la semaine précédente avec la Ronde verte de la Pévèle, mais tout aussi raide.

Une seconde à la montée du terril de Leforest. La descente offre également un passage photogénique, mais à cette heure de la matinée je risquais d’attendre longtemps pour une maigre récolte et je devais rentrer à Lille à midi au plus tard.

Fin donc des prises de vues après ce tronçon. Je négligerai pour la même raison le terril d’Evin-Malmaison et sa descente en lacets (les dimanches impairs c’est une montée en lacets).

Un barbu déjà vu. Ma femme m’a demandé comment il faisait pour garder une barbe aussi blanche alors que je revenais le visage constellé de boue. Je lui ai fait remarquer le garde-boue. Perte de contrôle de la trajectoire… … évitement du cycliste. D’un terril à un autre. Ici celui de Leforest côté montée. Un chemin bien raide partait à droite (à gauche dans le sens de la montée), qui semble laisser perplexe ce cycliste. Jean-Louis photographe et webmaster du VC Faumont dans l’effort. Second ravitaillement, peu avant la bifurcation entre 40 et 50km.

Catégories
Brevet Cyclotourisme VTT

La Leforestoise – Leforest 2019 (1/2)

Temps gris mais plutôt sec sur la Pévèle en ce dimanche de Leforestoise.

Sa Sainteté le Pape et Météo France ont ceci en commun : leur infaillibilité n’est pas totale. Tant mieux pour les participants de cette Leforestoise qui roulèrent au sec alors que la pluie était annoncée (je précise que seule Météo France avait émis des prévisions sur le temps de ce dimanche et que le Pape n’est pas en cause). Tant pis pour les organisateurs qui se virent privés d’une bonne moitié des effectifs attendus. Pris part le temps je ne me suis pas arrêté à la salle au retour, mais au second ravitaillement on annonçait 500 participants au lieu des mille l’an dernier.

Il est vrai que l’on était loin des conditions ensoleillées de 2018, que vous pouvez revoir ici, pour vous réchauffer. Mais pas de quoi rester chez soi.

Reste valable le paragraphe repris in-extenso de mon précédent article : « Les alentours de Mons en Pévèle, furent comme il est de coutume après des pluies abondantes bien collants. ». Pour le reste, si le terrain fut gras il demeura praticable. Plusieurs terrils vinrent animer ce parcours très champêtre que je conseille.

Le balisage était suffisant et bien visible.

Pour ce qui est des photos, la lumière ne fut pas vraiment au rendez-vous.

Une première série se situe à la fin d’un chemin étroit conduisant à Mons en Pèvèle. Sans en avoir l’air c’était une vraie patinoire. Une seconde suit de peu le ravitaillement avec le seul passage vraiment boueux au pied de Mons en Pévèle. La sortie du terril de Thumeries sera l’occasion de m’exercer avec un bonheur variable à la prise de vue en filé.

Enfin, dernière halte dans la montée du terril de Leforest. Devant rentrer tôt, je n’avais pas trop le loisir de m’attarder et le plus gros des participants était déjà devant.

Merci aux organisateurs pour leurs efforts qui auraient mérités une plus forte participation.

Premières inscriptions, les organisateurs gardent le sourire malgré la perspective d’une fréquentation en baisse pour cause de mauvais temps annoncé. Café avec chocolat, biscuits, barres de céréales. Tout ce qu’il faut pour sustenter ceux qui sont partis un peu vite. La carte des parcours qui était remise aux participants. Carte attentivement étudiée par d’entre eux. Oh, mais surprise ce sont Cathie et Philippe du VC Roubaix. C’est parti, si les cyclistes ont eu le temps de s’échauffer, il en pas de même du photographe. Première photo un peu floue. C’est mieux question netteté. Quand je vous disais que ça glissait. En ski ça serait… … de la godille. Une barrière salutaire. « Un tiens vaut mieux que deux tu te planteras » comme on dit chez les Renards (Ceux des sables vous donnent rendez-vous dimanche prochain à Flines lez Raches). Premier ravitaillement en haut de Mons en Pévèle. Des cyclos de Bucquoy. Leur rando VTT et Route a lieu le 30 juin.Ce cycliste a l’ai bien content de sortir de ce tronçon. On le comprend. Barbe pas très aérodynamique mais du plus bel effet au vent. Renard Jovial. Oups, ça part en vrille… … et quand c’est parti, c’est parti. Il s’amuse bien. Le plus difficile est passé. Un renard attardé. Je l’attends avant de repartir vers le terril de Thumeries prochaine halte photographique que vous retrouverez…

Demain soir sans doute.

Et Voilà