Brevet cyclo Seclin 2019

Belle lumière sur la chaîne des Monts des Flandres pour ce brevet cyclo proposé par le CC Seclin

Parcours sportif que celui du 120 km. J’étais un peu dépité en constatant que le dénivelé n’était que de 960 m au lieu des 1200 m annoncés. Finalement, ce fut bien ainsi.

Bel enchaînement avec pour commencer le Mont Kemmel et sa montée finale pavée. Puis Mont Rouge , Mont Noir et Mont de Boeschepe. Le Mont des Cats sera gravi trois fois. Descendant vers Berthen, on pouvait penser en avoir fini avec le dénivelé, mais il n’en était rien. Une bifurcation à gauche nous ramenait vers Boeschepe pour rejoindre ensuit le Mont Noir puis Bailleul.

Désireux de ne pas rentrer trop tardivement, je quittai le parcours à Radinghem pour rejoindre Lille. Le vent qui nous poussait généreusement vers Seclin, se fit alors sentir sérieusement d’autant qu’il avait forci en fin de matinée.

Le parcours était bien balisé et les ravitaillements copieux.

A faire donc.

Le temps était idéal pour les prises de vues, mais je modérai mes ardeurs en ce domaine en raison de la distance. Par ailleurs, les Monts grouillaient de cyclistes ce dimanche et il devenait difficile de savoir qui roulait sur quel parcours.

Prêts pour accueillir les participants, qui seront nombreux.

Explications sur l’itinéraire. Balisage vertical en Belgique et sur la commune de Boeschepe.

Ce participant de Billy Berclau suggère à ses coéquipiers d’emporter ce A3 du parcours comme feuille de route…

… mais l’idée ne sera pas retenue.

Ravitaillement de Steenwerck.

Le Ravensberg, idéalement exposé, justifie une halte photographique.

Une autre petite côte bien exposée.

Le Belvédère, entre Mont Kemmel et Mont Rouge offre effectivement de beaux points de vue.

Ravitaillement de Boeschepe. Une fréquentation supérieure à ce qui était prévu, mais le CC Seclin a fait face.

Boeschepe, vu du moulin.

Dans la descente du Mont des Cats.

Pour être informés des prochaines publications, abonnez vous (bouton en bas de la colonne de droite de la page Accueil)

Géant Lambert 2011

web-panorama-15435-36.1302973204.jpg

Le Mont des Cats passé et la moitié du chemin faite, le parcours ne présente plus de difficultés.

Ce fut pour moi un demi-géant cette année, non que j’aie opté pour le circuit de 50 km ni que j’aie du abandonner. Ce sont des contraintes familiales qui m’ont conduit à ne suivre qu’une partie de la boucle de 120 km. Devant être à Malo vers 12h30, j’avais choisi d’y aller à vélo et de suivre jusque mi-route à peu près l’itinéraire du Géant Lambert que je savais prendre la direction des Monts de Flandres.

Ce dimanche était une journée idéale pour une longue randonnée à vélo avec un temps ensoleillé et un vent modéré.

Classique, le parcours proposé par le Cyclo Club de Lambersart est très agréable et bien roulant, même si certaines routes secondaires ont mal supporté les froidures hivernales, au point que les organisateurs avaient cru prudent de le signaler sur la carte affichée au départ.

Passé Godewaerswelde, alors que s’amorçait la route du retour, je bifurquai en direction de Steenvoorde. Je ne résistai pas à la tentation de franchir Cassel que je rejoignis par la directissime D 948, pas trop fréquentée, et le passage du Mont des Récollets. Montée par la route pavée avec, en ce jour de Paris-Roubaix, une pensée émue pour les vaillants cyclistes en route vers la gloire. Descente par une autre route pavée (dite de Dunkerque), pour me convaincre s’il le fallait encore que je n’aime pas du tout les pavés et que je ne ferai pas Paris-Roubaix cyclo une seconde fois.

C’est sans difficulté que je parvins à Malo dans les délais. Le retour, en fin d’après-midi fut tout aussi agréable me permettant, qui plus est, de compenser mes dérapages alimentaires du midi.

Ci-après, quelques photos et indications topograhiques:

web-sdc15415.1302972440.jpg

web-sdc15416.1302972828.jpg

web-sdc15417.1302972864.jpg

web-sdc15418.1302972932.jpg

Forte affluence au départ.

web-panorama-15422-23.1302973470.jpg

Entre Nieppe et Bailleul un peu avant de bifurquer vers le Mont de Lille

web-sdc15432.1302972997.jpg

Un ravitaillement bien signalé. Mais de toute façon à cet emplacement, en haut de la côte du Mont Noir, on ne risque pas de le rater emporté par la vitesse.

web-sdc15430.1302973054.jpg

Les ravitailleurs en action.

L’itinéraire du 120 km est le suivant :

Lambersart, Verlinghem, Fonquereau, Frelinghien, Le Bizet, Le Romarin, Pont d’Achelles, Mont de Lille, Ravensberg, Mont Noir, Mont de Boeschepe, Mont des Cats, Godewaerswelde, Le Thieushouck, Bailleul, Le Doulieu, Steenwerck, Sailly sur la Lys, Fleurbaix, LeMaisnil, Radinghem, Premesques, Pérenchies, Lompret, Lambersart.

Le balisage est marqué par les deux lettre GL (qu’est ce que cela peut bien vouloir dire?) en blanc. Départ rue Le Notre.

Voici le parcours tracé sur Open Runner par Jean-Noel Delhay :

http://www.openrunner.com/index.php?id=909691

Pour ceux que l’itinéraire vers Dunkerque intéresse voici la route suivie.

Une fois passé Godewaerswelde, après avoir franchi l’autoroute prendre à droite au T pour rejoindre Steenvoorde.

Si vous êtes moins pressé qu je ne l’étais et que le détour par Cassel vous tente également, un itinéraire bis est fléché au départ de Steenvoorde, qui rejoint Cassel. Vous trouverez le topo sur le site du CDT Nord.

De Cassel, pour rejoindre Malo, prendre la D 218 passant par Houdezeele, D 18 vers Wormhout, à Kieken Put voie romaine vers Wylder, D 304 puis D4 vers Teteghem, D 601 vers Dunkerque. C’est un itinéraire qui présente l’avantage de la simplicité et qui le dimanche est roulable à vélo.

Pour le retour, j’ai adopté le même itinéraire jusque Wylder puis D 37 vers Herzeele, D 17 vers Houtkerque, direction Watou, Boeschepe, D 10 vers Berthen, Saint Jans Cappel, Bailleul. Une fois dans Bailleul prendre à gauche la rue Jean Moulin (direction Lille Poids lourds), à droite route de Locre, à gauche rue de Neuve-Eglise qui devient Kauwakkerstraat, à droite Dranouterstraat (N 322), Nieuwkerke. Dans Nieuwkerke : Markt, à gauche Bassevillestraat, à droite Zuidlinderstraat. Au T, Ploegsterrtstraat à gauche puis première à droite (signalé comme une impasse), à droite rue Sainte-Marie, au T à gauche vers le Bizet, le Touquet, Frelinghien, Verlinghem, Saint-André, La Madeleine, Lille, Mons en Baroeul.