Catégories
Brevet Cyclotourisme VTT

La Ronde de la Pévèle VTT 2015

Ronde verte de la pevele 76Ce n’était pas le soleil d’Austerlitz qui brillait sur les hauteurs de Mons en Pévèle mais plutôt celui de la Berezina éclairant des cyclistes rendus piétons par le dégel.

Marron eut été un adjectif tout aussi pertinent que verte pour qualifier cette édition 2015, car si quelques éclaircies nous ont permis d’apprécier les riches nuances de la végétation offertes par la Pévèle, la boue aura tout autant sinon plus marqué les esprits. La Ronde des rois n’aura été  qu’une mise en boue-che au regard de ce que nous réservait  ce brevet.

Mais commençons par le début.

Arrivé dès 7h30, les chemins sont quasiment déserts quand je démarre un peu avant huit heures. Les premiers kilomètres suivent la voie verte en direction de Faumont. Un terrain bien drainé et la légère descente permettent de rouler à bonne allure.

Nous n’irons pas jusque Faumont, bifurquant à droite avec Mons en Pévèle à l’horizon. Le chemin herbeux et la faible pente laissent présager une suite facile, il n’en sera pas vraiment ainsi. Plutôt spongieux le terrain rendra la progression plus rude qu’attendue  mais rien d’horrible. Les tronçons suivants ne présentent pas non plus de grandes difficultés et avec ma nouvelle fourche et mes roues de 27″5, je me ris des secteurs pavés.

Je ne rirai plus très longtemps. Passé l’intersection avec la D 120, aux abords de Mons en Pévèle, nous retrouvons un chemin emprunté par de nombreux brevets qui file assez droit dans la pente. La montée elle même aura n’aura pas posé de problème, c’est après que les choses se corsent avec un tronçon où la terre colle aux roues et finit par former une gangue qui élimine tout relief et recouvre les jantes. Quant aux pédalier et dérailleur, on en devine les formes.

Rien de sert de décrotter, à peine 10 mètres après il faut tout recommencer. Pousser est pratiquement impossible, il faut porter. Une courte portion de macadam permet d’éliminer le superflus mais nous reprenons rapidement un cheminement parallèle de l’autre côté de la crête qui se révèle tout aussi galère. Avec toute la boue accumulée mon vélo doit bien peser trois au quatre kilos de plus. Il me faudra m’en débarrasser pour parvenir à descendre suivant un chemin creux devant même parfois pousser pour vaincre l’inertie. Conséquence de pneus larges?

La forêt de Phalempin nous offrira des plaisirs variés, des portions roulantes alternant avec des passages fangeux.

Le ravitaillement sera le bienvenu.

La tentation est grande en repartant de prendre à gauche par la voie verte mais un petit tour de terril, cela ne se refuse pas. La montée n’est pas techniquement difficile, la descente davantage comme il se doit, en ce qui me concerne.

À l’embranchement avec le 50 km, je déclinerai l’invitation me contentant, vu l’heure, du 40 km. Le retour sera plus tranquille seul un détour via des champs venant interrompre le tranquille cheminement sur voie verte.

Il me faudra lutter après le repas pour sortir nettoyer mon vélo plutôt que de me livrer à une sieste réparatrice. Bien m’en prendra car la boue est tout aussi tenace à l’arrêt qu’en roulant et il me faudra temps et eau pour parvenir à un résultat acceptable.

Nombreux sont ceux, semble-t-il, qui auront choisi la distance la plus courte de 30 km, voir moins, car le nombre de cyclistes rencontrés sur le parcours du 40 / 50 km ne sera pas en proportion avec le nombre d’inscrits.

Ronde verte de la pevele 77La photo est floue mais donne une idée de l’embourbement généralisé sur les hauteurs de Mons en Pévèle.Ronde verte de la pevele 78Un passage qui n’en a pas l’air en forêt de Phalempin mais oblige lui aussi certains à marcher.Ronde verte de la pevele 79 Ronde verte de la pevele 80 Ronde verte de la pevele 81 Ronde verte de la pevele 82 Ronde verte de la pevele 83 Ronde verte de la pevele 84 Ronde verte de la pevele 86Une reposante ligne droite à peine boueuse.Ronde verte de la pevele 89 Ronde verte de la pevele 91 Ronde verte de la pevele 87Ce qu’on appelle une zone humide.Ronde verte de la pevele 92Les derniers mètres de la montée du terril de la cité Béghin.Ronde verte de la pevele 94 Ronde verte de la pevele 95 Ronde verte de la pevele 96 Ronde verte de la pevele 97Un détour vaut parfois mieux qu’un pied à terre.Ronde verte de la pevele 98 Ronde verte de la pevele 99 Ronde verte de la pevele 100 Ronde verte de la pevele 101 Ronde verte de la pevele 10La descente du même terril (la photo ne rend pas bien compte de la pente qu’elle écrase).Ronde verte de la pevele 18 Ronde verte de la pevele 199 Ronde verte de la pevele 41 Ronde verte de la pevele 42 Ronde verte de la pevele 46 Ronde verte de la pevele 47 Ronde verte de la pevele 60 Ronde verte de la pevele 62 Ronde verte de la pevele 63Après c’est la voie verte et les derniers kilomètres faciles.Ronde verte de la pevele 68Ciel de la boue sur ma chaussure !!Ronde verte de la pevele 70 Ronde verte de la pevele 73 Ronde verte de la pevele 66Cela faisait longtemps que je n’avais pas mis en ligne un de mes autoportraits involontaires. Ici façon Dark Vadore.

Une réponse sur « La Ronde de la Pévèle VTT 2015 »

Répondre à Decoster Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s