Catégories
Brevet Cyclotourisme VTT

Lockedyze Toertocht VTT- Kemmel 2023

La Flandre intérieure vue du Kosmos (Non, non ce n’est pas une coquille) lors du brevet de ce dimanche au Mont Kemmel.

Autant annoncer la couleur d’emblée, la lecture de cet article ne vous demandera pas trop de temps.

J’étais pourtant content de moi, ce samedi soir de reprise, en termes de préparation.

Le vélo était chargé dans la voiture, ma tenue prête ainsi que le linge de rechange. Le matériel de réparation, en ce compris le dérive chaine, était dans le sac et j’avais mis en charge la batterie du GPS et celle de l’appareil photo dont j’avais bien vérifié qu’il contenait une carte mémoire avec suffisamment d’espace libre.

Oui, mais charger n’est pas ranger. La batterie de mon appareil photo fit les frais de cette négligence. Résultat, alors que se profilait une prometteuse série d’images sur un tronçon bien boueux, le noir le plus complet apparut dans mon viseur. Seules quelques rares photos d’ambiance réalisées avec mon téléphone viendront donc illustrer mon propos.

C’est d’autant plus fâcheux, qu’après un samedi pluvieux, le soleil brillait sur le Heuvelland et sur la Flandre.

Beaux paysages et bosses étaient au rendez-vous. Pour les plus aguerris, un 70 km les menait à Cassel. Pour les autres Heuvelland, Mont Rouge, Mont Noir et Monts Des Cats, étaient au menu selon la distance choisie.

A cet égard, le circuit était très bien balisé, avec aux intersections de grands panneaux comportant des indications précises pour chaque distance, six en tout, disposés avant et après la bifurcation. Le fléchage intermédiaire était à l’avenant.

Le ravitaillement était copieux et varié.

Pour résumer : très bonne organisation.

Le tracé lui-même (celui du 40 km en tout cas), faisait alterner tronçons VTT et route, ces derniers étant souvent l’occasion d’une grimpette. La pluie des jours précédents avait laissé des traces et les chemins étaient bien boueux.

La trace du 40 km disponible sur Openrunner
Départ du centre de Kemmel.
Beaucoup arrivent encore.
L’ancien hôtel Kosmos, lieu du ravitaillement que nous retrouverons sur le chemin du retour.
Sonorisation avec DJ, ambiance festive garantie. Je suis en train d’élaborer le dossier d’évaluation Natura 2000 pour le prochain raid Paris Roubaix VTT. On n’est pas vraiment dans ce registre.
Plancha de lard grillé, de quoi changer des gaufres et du chocolat (bien présents avec d’autres variétés de gâteaux).

C’est tout pour les photos.

Un peu de pub. Cliquez sur l’affiche et vous saurez tout.

Pour être informé des prochaines publications, abonnez-vous.

Catégories
Brevet Cyclotourisme Route

Géant Lambert – Lambersart 2022

C’est vers les Monts des Flandres et le Heuvelland que nous conduisait cette édition 2022 de la Randonnée du Géant Lambert organisée par le Cyclo Club Lambersart

Le Géant Lambert fait partie de ces brevets que l’on retrouve avec un plaisir particulier.

Longue distance qui permet de profiter d’ambiances variées, parcours soignés et organisation de qualité, cette 25ème édition reste dans la lignée des précédentes.

Cinq distances étaient proposées mais le 110 km était bien sûr la plus intéressante avec un enchaînement de bosses : Mont Noir, Mont des Cats, Mont Rouge et Monteberg. Passé le Monteberg, il ne fallait pas croire en avoir fini avec le dénivelé car c’était oublier que l’on traversait le Heuvelland, pays des collines et les environs de Mesen nous réservaient encore quelques montées. En tout, 800 mètres de dénivelé, concentrés sur 60 km.

Pour couronner le tout, le vent s’invita en fin de matinée et vint corser la partie plane du retour.

Beau parcours donc, bien fléché et pourvu à plusieurs croisements de signaleurs. Ravitaillement de qualité, même si celui du Mont Rouge fut victime du succès.

Belle fréquentation en effet avec 780 participants. (870 annoncés initialement, mon informateur que je ne dénoncerai pas ayant inversé les deux premiers chiffres. Moralité : Il faut toujours recouper ses sources).

Temps idéal pour les photos, j’ai du prendre sur moi pour ne pas m’arrêter plus souvent afin de photographier des paysages, certes déjà vus, mais toujours plaisants.

Brevet à conseiller donc.

La trace du 110 km disponible sur Openrunner.
Comme d’habitude, le départ ressemblait à la salle de contrôle d’Ariane Espace à Kourou. Je n’ai pas osé demandé à quoi servait la puissance de calcul ainsi assemblée, mais manifestement cela occupe du monde. Peut-être un des organisateurs laissera-t-il un commentaire pour expliquer.
Mais l’enregistrement demeure manuel. Sur la photo Robert du VC Roubaix et Patrick, président du CC Lambersart.
Trois roubaisiens sur le départ. A gauche, Francis, traceur du Paris Roubaix Cyclotourisme qui aura lieu le 05 juin prochain. A droite, sinon ils vont se vexer, Cathy et Philippe.
Compte tenu de l’orientation générale du circuit, difficile de faire des photos de cyclistes dans la première partie car nous partions dos au soleil, contre-jour garanti.
Une curiosité que je pense n’avoir encore jamais vue.
N’étant pas particulièrement véloce, il vaut mieux que je fasse mes haltes photographiques avant que tout le monde m’ait dépassé. Je guettais donc un tronçon bien exposé et je fus servi.
Après Cathy, plus de cyclistes en vue, je repars.
Nouvelle portion bien éclairée et qui plus est en faux plat montant (Cf l’article sur les Belles censes).
Bailleul ,1er ravitaillement.
Mont des Cats franchi par la rue de l’Abbaye.
Dernier regard.
Second ravitaillement au Mont Rouge.
La sécheresse ne touche pas que les nappes phréatiques.
L’église de Locker bien éclairée.
Je m’étais dit au ravitaillement que ne m’arrêterais plus. Ce ne fut pas le cas.
Wulvergem à l’horizon.
Image de fin. Une autre pratique du vélo.

Pour être informé des prochaines publications, abonnez-vous.

Catégories
Brevet VTT

Brevet Gilles Dhaene – Houplines 2019 (2/2)

Un peu de dénivelé dans le Heuvelland pour le 35 km, il fallait faire le 55 km pour une incursion dans les Monts des Flandres.

Seconde partie de ce brevet Gille Dhaene organisé par le club d’Houplines.

La trace du 35 km que vous pouvez retrouver sur Openrunner.

Montée vers le Mont Kemmel sous le soleil.

Du côté de Kemmel…

… et du côté des Monts Rouge, Noir et des Cats.

Suivons les.

Il faudra effectivement du courage… et des mollets.

Car nous attend le tronçon final et pentu qui mène au sommet et paraîtra à certains interminable.

Mais le ravitaillement est à la hauteur.

Je tourne à gauche, sans écraser le photographe pour la suite du 35 km. Il est un peu trop tard pour m’engager sur le 55 km.

De beaux contre-jours dans la descente.

Sympathique descente vers Ploegsteert.

Après, ce sera tout plat.

Pour être informé des prochaines publications, abonnez-vous (bouton en bas de la colonne de droite de la page Accueil).