Catégories
Brevet Cyclotourisme Route

Brevet des Claquots – Harnes 2022

La Sensée que l’on traversait avec le Brevet des Claquots organisé par le Harnes Cyclo Club.

Le circuit de 72 km, qui était l’une des trois distances proposées par cette édition 2022 du Brevet des Claquots devait être sympathique.

Non qu’il ne le fut pas, mais je n’ai pu en juger que partiellement en raison d’une erreur d’aiguillage qui me fit, à Biache Saint-Vaast, emprunter à tort le retour du 40 km.

Je ne me rendis compte de mon erreur que tardivement avec l’apparition soudaine d’une flêche HR. Un demi-tour et la consultation de la feuille de route me permit de rejoindre le parcours à Hamblain les Prés, mais trop tard pour envisager le suivre en totalité, devant ensuite rentrer à Lille à vélo. A Dury, je coupai en direction de Vitry en Artois.

J’aurais du consulter plus attentivement la feuille de route plutôt que de me fier aux seules flèches dont beaucoup étaient à moitié effacées.

Dommage, car le beau temps était au rendez-vous et les paysages saturés en couleurs, champs de colza et pâtures rivalisant dans ce domaine.

Cette signalétique discrète avait néanmoins l’avantage d’accroître la sécurité aux intersections car mieux valait ralentir pour être certain de ne pas rater les flèches.

Sans rancune, je reviendrai l’an prochain en souhaitant que la prochaine assemblée générale du club vote un budget peinture plus conséquent.

Un copieux plat de pâtes la veille et un solide petit déjeuner me permirent de parcourir les 100 kilomètres séparant mon domicile de l’arrivée, sans passer par la case ravitaillement. Un sandwich saucisse moutarde fut le bienvenu avant d’entamer les 30 kilomètres du retour.

Merci au club en tout cas pour l’organisation de cette sortie.

J’ai quand même pris le temps, à partir de ma trace partielle et de la feuille de route, de reconstituer un itinéraire dont le kilométrage me fait dire qu’il ne doit pas être très éloigné du parcours officiel.

L’hypothétique trace disponible sur Openrunner.

Arrivée vers un bon huit heures, une bonne partie des 300 participants avait déjà pris la route. Je pus néanmoins réaliser quelques photos de cyclistes en action en profitant d’un passage bien exposé un peu avant Fresnes les Montauban.

Lever de soleil sur le Canal de Seclin;
Wavrin arrive en nombre.
C’est parti sous le soleil mais dans la fraicheur comme en attestent les tenues plutôt hivernales.

Pour être informé des prochaines publications, abonnez-vous.

Catégories
Brevet Cyclotourisme Route

Le Rallye des Lilas – Wambrechies 2022- (2/2)

Sympathique route sinueuse aux abords de Linselles.

Suite et fin en photos de ce Rallye des Lilas 2022.

Ce « S » était parfaitement adapté pour varier les angles de prise de vue sans grands déplacements.

Entre deux passages.
Je n’ai pas reconnu les cyclos de Prémesques dans leur nouvelle (enfin depuis 2019) tenue.
Dernière photo de ce tronçon et je repars.
Deuxième ravitaillement à Prémesques.
Deux beaux barbus ou de beaux barbus.
Il aura fallu patienter avant que le soleil ne prenne le dessus.
C’est dire comme je suis arrivé tard.
Les terrasses en bord de Deûle, sur le port de Wambrechies, n’avaient rien à envier à celles des ports méditerranéens.
J’aurais scruté en vain les jardins croisés en quête de lilas. Point n’en vis, si ce n’est dans le jardin de ma voisine une fois rentré.

Pour être informé des prochaines publications, abonnez-vous.

Catégories
Brevet Cyclotourisme Route

Le Rallye des Lilas – Wambrechies 2022 (1/2)

Tout est bien qui finit bien. Commencé dans la grisaille, ce Rallye des Lilas organisé par l’Entente Cycliste Wambrechies Marquette se terminera sous le soleil, enfin pour les plus tardifs.

Le beau temps annoncé, se fera attendre. Le lever du soleil verra également celui du brouillard, dense parfois. Je ne regrettai pas d’avoir rechargé complètement mes feux avant et arrière, alors que je n’avais prévu de ne les utiliser que le temps du trajet vers Wambrechies.

Humidité et fraicheur nous accompagnèrent jusque onze heures environ, la brume tenace ne permettant pas d’apprécier les verdoyants paysages de cette randonnée entre Ferrain et Weppes, pour la distance la plus longue de 90 kilomètres.

Le circuit reprenait pour l’essentiel celui de 2019, que nous avions eu le temps d’oublier, mais avec une ou deux variantes qui limitaient la part inévitablement urbaine d’un parcours en périphérie de Lille.

Tracé sinueux dans le Ferrain, exploitant au maximum le dénivelé local.

Agréable randonnée donc, empruntant de petites routes et bien fléché par ailleurs.

640 cyclistes firent le déplacement pour 34, 64 ou 90 kilomètres.

La grisaille me fit craindre une journée blanche en matière de photos mais finalement, je pourrai oeuvrer et sans me retrouver transi à chaque halte.

La trace du 90 km que vous pouvez retrouver sur Openrunner
Cet oriflamme n’était pas encore positionné à mon arrivée, ce qui me vaudra un petit tour dans Wambrechies.
Premiers arrivants.
Tout le monde est à son poste.
Pas d’arrêt avant le ravitaillement étant trop occupé à tenter de me réchauffer.
On retrouve des habitués.
Au sommet de la montagne de Wervicq, montée de 600 mètres avec une pente moyenne de 5,7%. Le saviez-vous?
C’est un de mes défauts, me focaliser sur le sujet, sans analyser suffisamment l’environnement, d’où cette disgracieuse poubelle en second plan. Je finirai par m’en rendre compte et me déplacerai de quelques mètres.

Fin de la séquence, je commence à me refroidir et poursuit ma route.

La seconde partie ici.

Pour être informé des prochaines publications, abonnez-vous.

Catégories
Brevet Cyclotourisme Route

BRM 200 – A travers la Flandre – Souvenir André Lefebvre – Roubaix 2022

Un beau parcours à travers la Flandre et sous le soleil.

Beau succès pour le BRM 200 organisé par le Vélo Club de Roubaix Cyclotourisme avec 148 participants.

Les bénévoles qui assuraient l’accueil eurent fort à faire devant un flux d’inscriptions un peu inattendu. Un(e) photocopieur(euse) récalcitrant(e), (Ah l’écriture inclusive…) rendit impossible l’impression de bulletins d’inscription supplémentaires, si bien que l’on dût utiliser ceux de la Nuit des pavés pour permettre à chacun de s’enregistrer. Mais tout fut bien qui finit bien et à l’heure dite les départs groupés prévus purent avoir lieu sans oublier personne.

A travers le Heuvelland, les Monts, la Flandre maritime, ce circuit offre des ambiances variées et nous fait passer par des lieux typiques et emblématiques des Flandres, justifiant tout à fait l’appellation de cette randonnée.

Les abords de Nieuwkerque, puis du Mont Rouge, de Watten et enfin de Bailleul offrirent un peu de dénivelé à un parcours plutôt plat et roulant. La côte du Ravensberg paraissait un peu raide après 160 kilomètres mais donnait accès à la plaisante route en balcon en direction d’Armentières et sa vaste perspective sur la plaine de la Lys.

Parti pour ne faire qu’une partie de ce brevet en prévision d’une rapide réfrigération dont je suis coutumier en cette saison, je parcourrai finalement les 200 kilomètres, réchauffé par un soleil généreux toute la journée et malgré un vent bien présent.

Quelques photos de ce parcours, mais sans cyclistes en action, car un départ relativement tardif et une allure de sénateur rendaient vaines toute tentative de prise de vues de cette nature.

La trace disponible sur Openrunner en cliquant sur l’image.
Malgré les perspectives météo plutôt encourageantes, il fallait néanmoins faire preuve de détermination pour affronter la température franchement basse en ce début de journée. Mais à sept heures, les vélos étaient nombreux aux abords du local du VCR.
Les propriétaires des dits vélos s’activaient, au chaud eux, en vue de leur inscription.
A droite, Robert en charge de l’organisation de ce brevet.
Régis et sa caisse, signe extérieur de sa fonction de trésoreier.
Anny et François à l’intendance.
Enregistrement simplifié pour les préinscrits sur HelloAsso, avec Gérard au scannage
Bertrand à la validation des cartes BRM.
Petite promenade de santé sans doute que ce 200 km pour un quelqu’un qui a fait le PBP.
Freddy qui mènera le groupe rapide prend néanmoins le temps d’un café.
Prévenu au dernier moment du départ du premier groupe, je n’aurai pas le temps de vérifier les réglages de mon appareil.
Un petit flou…
… et puis s’en vont.
Robert qui pilotera le second groupe a lui le temps de peaufiner sa préparation.
L’église de Westouter.
Un moulin, mais où?
L’église de Bambecque.
L’église de West-Cappel de type Hallekerque, comme la précédente et de nombreuses autres en Flandre.
Faut-il encore préciser qu’il s’agit du beffroi de Bergues?
Le canal de la Colme que l’on suit jusque Watten. Si le parcours officiel suit la route principale, sans doute appréciée par les rouleurs, je suggère pour ceux qui, comme moi, vont piano et sano d’emprunter la voie plus étroite mais totalement viabilisée jusque Loberghe. Circulation TRES apaisée.
25 km contre le vent et sans protection pour rejoindre Watten.
Après une raide montée, le moulin qui surplombe Watten, lieu d’un large panorama.
Bollezeele.
Esquelbecq.
Entre Steenvoorde et Flêtre, un cheminement légèrement vallonné ouvert sur les Monts de Flandres.
Le Ravensberg franchi, on suit une route en balcon qui domine la vallée de la Lys.
La lumière du soir invitait à des prises de vues, mais le jour tombe tôt et la boucle n’est pas finie.

Pour être informé des prochaines publications, abonnez-vous.