Catégories
Brevet Cyclotourisme VTT

L’Orchésienne – Orchies 2022 (1/2)

Départ sous le soleil pour cette Orchésienne qui fut finalement épargnée par la pluie sauf en toute fin de matinée.

Si la nidification vint contrarier le traceur du CC Orchies pour La Printanière, ce fut la chasse qui fut cause de changement d’itinéraire pour cette Orchesienne, un passage dans la forêt de Marchiennes n’ayant pas été autorisé.

Fort heureusement, on ne chasse pas sur le terril de Rieulay et cette année encore il fut un agréable terrain de jeu mêlant monotrace, petites et grandes bosses, cheminement en sous-bois et voies plus dégagées.

Les organisateurs avaient prévu de le rendre accessibles à tous et à certains endroits deux options étaient possibles. Seule récrimination, le recours à l’anglais pour les différencier. Ainsi donc, par une perversion langagière que je réprouve et que je m’emploie à stigmatiser, facile est devenu cool et difficile, hard. L’investissement en signalétique qu’imposerait un retour à l’orthodoxie étant modeste, souhaitons en 2023 voir les F et les D remplacer les C et les H.

Ce sera le seul reproche formulé. le fléchage horizontal et/ou vertical était bien adapté et le ravitaillement varié et copieux.

Le reste du cheminement faisait emprunter secteurs, pavés chemins agricoles, chemins de halage et voies vertes. De quoi profiter des couleurs et ambiances automnales.

Je ne fus pas cette fois trahi par la technique et pus saisir, sinon tous, une partie des participants. Des photos à suivre donc.

La disparition des contraintes sanitaires vint considérablement alléger la tâche des bénévoles à l’accueil au regard de l’édition 2021.
Accueil souriant et bien organisé, comme nous en avons l’habitude à Orchies.
Lien vers les traces GPS.
La trace du 50 km que j’ai suivie.
Freddy et Philippe partis de bonne heure.
Ils ne sont pas les seuls. Je patiente donc.
Nous voici dans la montée qui donne accès au terril de Rieulay. Rien d’affreux, mais il faut quant même pousser sur les pédales.
Un peu plus loin, une monotrace plaisante.
Autre passage proposant un enchaînement de bosses.
Renard fourvoyé, tel est sans doute son totem. Il aurait du arriver par la gauche. Mais tous les chemins mènent à Rome.
Il suivait Renard fourvoyé.
Il n’a pas suivi Renard fourvoyé.
Un signaleur était là pour éviter aux cyclistes non anglophones de devoir sortir leur traducteur automatique et leur permettre de choisir entre facile et difficile.

La suite ICI.

Un peu de pub. Cliquez sur l’affiche et vous saurez tout.

Pour être informé des prochaines publications, abonnez-vous.

2 réponses sur « L’Orchésienne – Orchies 2022 (1/2) »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s