Catégories
Brevet Cyclotourisme

La Villeneuvoise – Villeneuve d’Ascq 2022

Beau parcours et beau temps, deux paramètres importants pour réussir un brevet. Les Cyclos d’Ascq les avaient réunis pour leur Villeneuvoise 2022.

Les Cyclos d’Ascq fait partie des clubs dont on peut fréquenter les brevets sans risque d’être déçu. Parcours travaillés, fléchage précis, ravitaillements copieux et variés tous les ingrédients sont à chaque édition présents pour garantir une randonné de qualité.

Seul le temps vient parfois gâcher la fête mais ce n’était pas le cas cette année avec soleil et vent modéré.

Destination la Belgique, avec quatre parcours de 30 à 105 km.

Le plus long allait chercher le Knoteberg puis les hauts du Paterberg et de Kwaremont, sans les pavés, pour revenir vers le Mont de l’Enclus. Citons également pour ne pas faire de jaloux le Col de la Croix Jubaru, franchi en premier.

Un circuit animé donc avec 750 mètres de dénivelé, par des routes peu fréquentées.

Le temps était propice aux prises de vues mais passé le Mont de l’Enclus, j’ai laissé mon appareil dans sa sacoche. Il faut quand même rentrer à une heure raisonnable.

La trace du 105 km, disponible sur Openrunner. Les autres le sont également, vous les trouverez en cherchant par nom d’auteur cyclosdascq ou sur le site du club.
Du monde à la table d’inscription.
Visualisation du parcours.
Fléchage au sol et en partie vertical en raison de la réglementation différente selon les zones.
Café d’accueil avant le départ.
Pas de photo avant le ravitaillement du Mont Saint Aubert, le froid était trop vif en ce qui me concerne pour que j’envisage un arrêt prolongé.
Quelques photos dans le bas de la montée ver le Col de la Croix Jubaru, col rappelons le répertorié par l’amicale des Cents cols.
Dernier regard sur le paysage avant de repartir.
Une petite montée bien exposée.
On délaisse pour un temps le Mont de L’Enclus pour rejoindre le Knoteberg
Je ne suis pas sûr qu’ils participaient au brevet mais ils furent très coopératifs.
Suivons les.
Le haut de la côte du Knoteberg en voit arriver plus d’un essoufflés. Quelques passages à 11%.
Ravitaillement du Mont de l’Enclus.
Quand un gobelet ne suffit pas.
Les ravitailleurs se transforment même en photographe à la demande…
… mais il faut vite revenir à la table car un peloton vient d’arriver.
Bonne participation.

Pour être informé des prochaines publications, abonnez-vous.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s