Le Chti Bike Tour

boeschepe-allege.1219867825.jpg

Les géants étaient de sortie aux ravitaillements. Ici à Boeschepe.

Si ce n’était le nom, tout serait parfait pour cette sympathique manifestation cycliste. Pourquoi en effet avoir « anglicisé » son appellation ? « La ronde des chtis » ou « La route des chtis » eussent à mon sens mieux convenu.

Ceci étant dit, le parcours de cette édition 2008 valait le déplacement et la randonnée était bien organisée. Les ravitaillements étaient abondants et dans la bonne humeur, le fléchage régulier.

Côté météo ce n’était vraiment des conditions estivales. Au moins on a pas eu trop chaud!

plaine-de-flandre.1219868750.jpg

Itinéraire de retour dans la plaine des Flandres un peu après Bergues

Trois distances étaient proposées 50 km, 90 km et 130 km accusant des dénielés respectivement de 460 m, 800 m et 1000 m.

Le démarrage est costaud puisque, sur les trente premiers kilomètres, on enchaîne, pour les deux distances les plus longues, Mont Kemmel, avec une route pavée (dont une partie à 23%), Mont Rouge, Mont Noir et Mont des Cats. De quoi être bien échauffé pour le reste de la balade.

Les itinéraires proposés étaient les suivants :

130 km : Nieppe, Nieuwkerke, Mont Kemmel, Loker, Mont Rouge, Mont Noir, Boeschepe, Mont des Cats, Eecke, Saint Sylvestre Cappel, Terdeghem, Mont des Recollets, Oudezeelle, Wormhout, Wylder, Quaedypre, Hoymille, Bergues, Hoymille, West Cappel, Bambecque, Herzeele, Houtkerque, Watou, Abele, Boeschepe, Berthen, saint Jans Cappel, Bailleul, Le Romarin, Ploegsteert, Le Bizet, Armentières.

90 km : Le parcours est identique jusque Oudezeele où il bifurque vers Steenvoorde, Godeswaersvelde, puis rejoint le 130 km à Boeschepe.

50 km : Même début jusque Boeschepe. L’itinéraire part alors vers Berthen et se termine comme les deux précédents.

J’ai particulièrement apprécié la partie après Bailleul qui emprunte une route à flan de côteau légèrement vallonnée et offre de larges points de vue sur la plaine des Flandres.

Le balisage était vertical mais également horizontal à certains endroits, matérialisé par les trois lettres CBT.

Jura à vélo

jura-allege.1218571547.jpg Bellecombe, Haut Jura

Le Jura est un coin vraiment sympathique pour pratiquer le vélo. Il offre des reliefs et des paysages variés. Côté relief, pour le cycliste habitué à la plaine que je suis, les dénivelés commencent à être intéressants et on prend conscience, qu’en ces contrées, il a plus de signification que le kilométrage parcouru. Côté paysage, alternent des plateaux herbeux légèrement vallonnés, des forêts pentues, des gorges … Bref à conseiller. Je n’ai pas pu faire la grande traversée du Jura, un parcours de 360 kilomètres qui va de Montbéliard à Culoz. Vous pouvez trouver des infos sur cet itinéraire sur le site http://www.gtj.asso.fr qui est consacré à la traversée du Jura sous toutes ses formes.

Pour ma part j’ai vadrouillé sur le plateau de Bellecombe – la Pesse, au Sud des Rousses. C’était vraiment plaisant, notammet en début et fin de journée où la lumière, plus rasante, met particulièrement en évidence les reliefs.

Descente de l'Elbe en vélo

Immeuble dit « la Citadelle verte »de l’architecte Friedensreich Hundertwasser à Magdebourd

Dans la série plan à mijoter pour de futures vacances : la descente de l’Elbe en vélo. J’ai découvert cet itinéraire dans un hôtel de Magdeburg qui fait partie des hébergements où les « radfahrer » sont « herzlich wilkommen ».

L’itinéraire propose sur la partie allemande 860 km de rando, mais j’ai cru comprendre qu’il se poursuivait jusqu’à Prague.

Pour tout savoir sur ce parcours : http://www.eberadweg.de. On peut télécharger la brochure qui décrit les différentes options possibles (rive droite, rive gauche) et recense les hébergements. On y trouve également des informations concernant les travaux sur le parcours qui pertrubent la circulation, des forums …