Miscellanées (1)

Champ de tabac (enfin je crois).

Réveil spontané à 6h00 en ce premier dimanche de vacances. Je ressens comme une vieille fatigue qui me donne plus envie d’un massage que de sauter dans mes pantoufles. A force de tergiversations, je ne m’élancerai qu’à 9 heures, sans but précis, mais avec une carte cette fois.

Compte tenu de ce départ tardif, j’abandonne toute tentative de grand périple mais j’aspire toutefois à renouveler les paysages. Je pars donc vers le bassin minier empruntant de nouveau la Deûle à partir de Houplin Ancoisne (Cf. Mine de rien) mais la quittant à Billy-Berclau. Je caresse l’idée de rejoindre Mazingarbe, puis Sains-en-Gohelle avec la perspective de franchir une côte ou deux vers Hersin-Coupigny. Las, des cimetières militaires peu après Hulluch seront fatals à ce projet.

Dans ciel foisonnent des nuages pansus comme des bourgeois qui se meuvent lentement et créent avec le soleil des ambiances changeantes. Je passerai trop de temps à attendre la bonne lumière et, une fois atteint Vermelle, j’obliquerai en direction de La Bassée pour rejoindre Billy-Berclau et retrouver l’itinéraire aller.

Agréable balade où une fois encore la photo le dispute aux kilomètres. J’en profite pour joindre quelques clichés pris la veille où un trajet utilitaire fut également l’occasion de digressions picturales.

Quelques photos d’enseignes pour commencer :

« A la Passerelle » lit-on, « tenu par DUVILLIER / HANTSOIL », un ancien café ?

Pas de doute par contre sur le passé du Bon Meunier amateur des Bières Degruson.

Vestiges de l’époque florissante des minoteries des Moulins de Paris.

C’est sûr, la bière ça conserve mieux que la farine.

« Aux Mécanos » qui a pris le pas sur « l’Epinette », dont on imagine qu’elle était flamande plutôt que Vosgienne (je fais le malin mais j’ai consulté Internet. En fait d’Epinette, il ne s’agit ni de poisson, ni d’instrument de musique mais de fêtes de l’Epinette organisées en l’honneur de Sainte- Epine – Source site de la Mairie de Loos)

A Lomme cette fois.

Avenue de Dunkerque à Lomme.

Avenue de Dunkerque toujours, mais plus classique.

Classique mais moins chic.

Moins classique mais plus chic.

Moins chic mais plus poétique.

Chic et excentrique.

Chic et artistique.

Epinette ?

Césars en série.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s