Paris – Roubaix 2012 – Pavé de Hem

Dimanche 8 avril, dimanche de Paris Roubaix et dimanche d’astreinte, vais-je pouvoir regarder passer les coureurs ailleurs que devant la télévision.

14h30, les changements de postes sont faits depuis trois quarts d’heure et aucune absence inopinée signalée, les choses semblent bien engagées.

15h00, le repas dominical et pascal touche à sa fin, je m’éclipse discrètement et vais voir sur France 3 où en sont les coureurs. La tête de course n’est plus qu’à une quarantaine de kilomètres de l’arrivée. Vu le train mené, il ne faut plus trop tarder. De retour dans la salle à manger quelqu’un évoque fort opportunément Paris Roubaix et ma femme de remarquer que je vais être privé de course. La transition est toute trouvée pour annoncer que non, non, n’ayant pas été sollicité à cette heure je ne prends pas trop de risque à m’éloigner du domicile et que je compte bien aller sur le bord du parcours.

En moins de temps qu’il n’en faut pour le dire, j’ai placé dans mon sac appareils photos, coupe-vent, pompe et enfourché mon VTT, direction le Pavé de Hem à la sortie de Forest sur Marque. Par un chemin agricole, je parviens sans difficulté à un endroit offrant une belle perspective avant un virage.

Est-ce le fait du week-end pascal ou du temps maussade, la foule est moins dense qu’à l’habitude.

Les drapeaux sont là, mêmes s’ils n’ont pas l’ampleur de ceux qui, tournoyant aux mains de vigoureux supporters, chevauchent parfois l’étroit pavage.

Les regard sont tournés vers le bout de la route et les passages successifs de motards et de voitures suiveuses suscitent à chaque fois espoirs vite détrompés. L’habitué sait bien que le véritable signal de l’approche de la course est l’hélicoptère. Tant que vous n’entendez pas le vrombissement de ses rotors ou ne l’apercevez, si le vent porte dans sa direction, inutile de se tordre le cou pour tenter de distinguer le ou les premiers. Soudain le voilà, survolant la route à basse altitude, chacun le montre du doigt, au loin les phares des voitures confirment la position de la tête de course. Enfin on aperçoit dans l’axe du tronçon, Tom Boonen qui a distancé ses adversaires. Il avance vite le bougre, trop vite pour le zoom de mon appareil photo, j’opte pour le grand angle espérant le saisir quand il passera devant moi. Las, une erreur de manipulation m’aura fait activer le retardateur de prise de vue.

 

Commence alors le défilé de groupes épars, jamais très nombreux, dont la vitesse va décroissant mais qui suscitent, au moins pour les premiers autant d’encouragements de la part des spectateurs.

Une première vague d’entre eux s’éclipse quand un temps trop grand s’écoule entre deux pelotons. Mais tous ne sont passés et de beaucoup s’en faut. Je n’attendrai pas pour autant la voiture balai car toussant et mouchant depuis une semaine, la pluie qui fait son apparition m’incite à retrouver sans plus tarder la chaleur du logis.

 

 

 

 

 

 

 

Les drapeaux sont là…

Certains optent pour la neutralité.

La foule est moins dense qu’à l’habitude

Faux espoir

Tom Boonen est déjà passé.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Plusieurs sont venus à vélo

 

 

 

 

 

 

Certains commencent à partir


 

 

 

 

 

Imprudence de la part de ce cyclo de rouler alors que tous les coureurs ne sont pas passés. Nul doute que le prochain policier rencontré stoppera sa progression.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Je suis en train de retaper un vieux vélo, j’avais opté pour le rouge et noir, mais le vert pomme est pas mal non plus.

Le petit garçon qui à côté de moi comptait les coureurs s’en va avec son papa. J’en ferai de même peu après.

2 réflexions au sujet de « Paris – Roubaix 2012 – Pavé de Hem »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s