Le dormeur du val (1/4)

Arras Grand Place - Le dormeur du valJe redécouvre la Grand Place d’Arras et ses façades baroques qu’un temps maussade ne met pas en valeur.

Le chroniqueur cycliste est un peu comme les marmottes. En hiver il vit sur ses réserves.

Voici donc quatre articles rendant compte d’une randonnée effectuée fin mai. Je ne sais si la suite sera aussi détaillée que ce premier article car j’ai réalisé avec consternation que les trois brouillons des articles suivants ont disparu de mon disque dur. Nous verrons bien.

J’avais imaginé des destinations lointaines mais cela supposait de consacrer une part significative des ces quatre jours de l’Ascension au transport. J’en suis donc revenu à des contrées plus proches mais finalement dépaysantes.

Mon dévolu s’est porté sur une randonnée permanente FFCT, nouvellement labellisée, dénommée le Dormeur du Val. C’est un peu le hasard qui me l’a fait choisir, ayant trouvé un dépliant la présentant sur le comptoir de mon vélociste.

Pour ceux qui ne connaissent pas le principe des randonnées permanentes, il s’agit de circuits que l’on peut faire à tout moment et à son rythme. Moyennant une contribution modique, vous recevrez une feuille de route décrivant précisément l’itinéraire, les curiosités ainsi que les ressources en matière d’approvisionnement et d’hébergement  le long du parcours. Une carte au 1/100.000 ème est néanmoins nécessaire, le descriptif ne dispensant pas d’un recours fréquent aux indications cartographiques, même si certains passages sont expliqués de façon plus détaillée.

Je ne communiquerai donc qu’un itinéraire schématique avec cet article (sauf pour ma variante personnelle, cf. ci-dessous), à vous de vous procurer le topo complet (1).

Le parcours propose une boucle de 290 kilomètres au départ de Carvin avec une variante de 85 kilomètres à partir de Fauquembergues. Petite précision utile, le dénivelé est de 2700 m pour l’itinéraire de base et de 3650 m, variante comprise. C’est dire que le circuit vous entraine par monts et par vaux, raidillons et descentes s’enchaînant à un bon rythme par endroits.

Bénéficiant de quatre jours pleins et ayant bien avancé le premier jour, je complèterai ce circuit par une variante dans la variante, quittant la boucle un peu avant Hucqueliers vers Montreuil puis la vallée de l’Authie, pour y revenir et achever mon périple.

Voici donc, en quatre épisodes correspondant à ces quatre jours de randonnée, quelques impressions de voyage dont j’ai conscience qu’elles sont très parcellaires. J’ai eu beau m’astreindre chaque soir à en consigner quelques unes, tablette aidant, le souvenir précis s’estompe vite, que les photos et la carte permettent parfois de raviver.

Départ à 7h00 de Lille par un temps plutôt doux mais franchement gris. Les sacoches sont bien pleines car j’ai décidé de revenir au cyclo- camping après avoir fréquenté chambres d’hôtes et hôtels lors de mes  récentes randonnées au long cours. Cela procure sans doute moins de confort mais plus de liberté dans le découpage des étapes que l’on peut faire varier selon les circonstances.

La route de Lille à Carvin est sans grand intérêt mais, en ce jour férié et à cette heure de la journée, elle est encore peu fréquentée.

La portion entre Carvin et Hénin Beaumont demeure plutôt urbaine. L’environnement se transforme assez radicalement une fois passé Beaumont. Tortequesne nous fait entrer dans la vallée de la Sensée et Oisy le verger et ses environs offrent de belles perspectives sur les marais et zones humides. La contrée est riche en menhirs et dolmens.

On rejoint ensuite la Scarpe qui nous mène à Arras.

J’y arrive pour déjeuner et redécouvre avec plaisir la Grand place dont je n’avais qu’un très lointain souvenir remontant à deux, voire peut-être trois décennies. Le temps est franchement maussade et ne la met pas vraiment en valeur. Quelques trouées éclaireront néanmoins fugacement les façades baroques, pour certaines colorées.

Je repars vers le mont Saint Eloi alors que le plafond nuageux devient moins dense, sans pour autant parler d’éclaircie. Mais le relèvement de la température est sensible d’autant que le relief devient plus marqué.

La vallée qui conduit à Mareuil puis Bray procure une pause avant de gravir le mont Saint Eloi. Son ascension sera moins dure que ne l’imaginais pour l’avoir déjà pratiquée en vélo de route. Tout est dans le développement.

Là encore, je suis un peu frustré par le temps médiocre qui ne permet pas de jouir pleinement du paysage et rend les ruines de l’Abbaye un peu ternes.

J’avais prévu de faire un détour par Ohlain pour y passer la nuit mais il est encore tôt et les cinquante kilomètres qui me séparent de Blangy sur Ternoise me paraissent faisables sans risquer une arrivée trop tardive. De toute façon, je trouverai toujours un endroit ou planter la tente.

Je poursuis donc mon chemin vers la vallée de la Canche. Les courbes de niveau se resserrent en creux et bosses successifs qui mettent jambes et cœur à contribution.

Une dernière montée de Humières à Eclimeux et c’est la descente finale vers Blangy terme de cette étape.

Après quelques détours pour le trouver, j’arriverai au camping à 19h00  à la fermeture de l’accueil. Ces cinquante derniers kilomètres m’auront pris plus de temps que prévu et il faudra que je réévalue mes temps de parcours en tenant compte du dénivelé et sans doute de mon chargement.

Je bénéficie d’un vaste emplacement à côté d’un pré ou paît un troupeau de vaches. Si le cadre est agréable, le confort est sommaire. Il faudra que je maintienne d’une main le tuyau qui soutient le pommeau de douche pour obtenir un débit convenable, sinon c’est du goutte à goutte. Le responsable du camping me prévient à l’arrivée qu’il n’y a pas de papier toilette dans les WC car les rouleaux disparaissent régulièrement. Je réalise alors que j’ai laissé à la maison celui que j’avais prévu d’emporter. Mais bon, j’ai gardé un sachet de pain en papier.

J’ai vite fait de monter la tente et de me préparer une purée minute. Une pluie légère baptisera ma tente et je m’endors, des chants d’oiseaux dans les oreilles.

  1. Contact : Patrick LENE, 12 rue du Coquelet, 59310 Nomain ou patrick.lene@orange.fr

Voici quelques images de cette première étape.

Parcours - Le dormeur du ValLe parcours et la variante en pointillé

Canal - Le dormeur du Val

Côté gris

Pont - Le dormeur du val Côté bleu SMonument aux morts - Le dormeur du ValDifficile de suivre le parcours du Dormeur du Val sans faire référence aux soldats. Je photographierai plusieurs monuments aux morts plutôt d’inspiration réaliste, ici celui de Beaumont.

Fête foraine - Le dormeur du valLa fête s’installe.Paysage - Le dormeur du Val Marais - Le dormeur du ValPanorama sur les marais.Cyclistes - Le dormeur du ValJ’ai droit à de grands bonjours d’un peloton de cyclistes. A la façon dont ils m’interpellent, je pense qu’il m’ont pris pour un étranger. Comment imaginer qu’un Lillois photographie les marais.Calvaire - Le dormeur du ValCalvaire de Tortequesne ? J’ai un doute.

Menhir - Le dormeur du ValUne des nombreuses pierres qui jalonnent ce parcoursCanal - Le dormeur du val Pont - Le dormeur du val Paysage - Le dormeur du Val Monument aux morts - Le dormeur du Val Paysage - Le dormeur du val Paysage - Le dormeur du Val Monument aux morts - Le dormeur du ValMonument aux morts d’Hamblain les présSAMSUNG DIGITAL CAMERALa mairie de Pelves.Monument aux morts - Le dormeur du ValMonument aux morts de RoeuxMonument aux morts - Le dormeur du Val Monument aux morts - Le dormeur du ValCelui de Fampoux.

Arras Grand Place - Le dormeur du valL’hôtel de ville d’ArrasArras Grand Place - Le dormeur du valFugace éclaircie sur les frontons baroquesArras Grand Place - Le dormeur du val Arras Grand Place - Le dormeur du val Arras Grand Place - Le dormeur du val WIMGP3762 Mur peint - Arras Grand Place - Le dormeur du val Chapelle - Le dormeur du val Abbaye de Mont Saint Eloi - Le dormeur du ValLes tours de l’Abbaye de Mont Saint EloiPaysage - Le dormeur du Val Abbaye de Mont Saint Eloi - Le dormeur du Val Abbaye de Mont Saint Eloi - Le dormeur du Val Enseigne Mont Saint Eloi - Le dormeur du Val Village - Le dormeur du valEcoivres vu du Mont Saint EloiMenhirs - Le dormeur du ValLes pierres jumelles.Paysage - Le dormeur du ValEcoivres.La scarpe - Le dormeur du ValLa Scarpe.Paysage - Le dormeur du Val Eolienne - Le dormeur du ValA suivre…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s