Catégories
Cyclotourisme Randonnées

Grande traversée des Alpes, du Jura et un peu plus (4)

Vue du col de l’Iseran.

8ème étape : Bessans – Bourg Saint Maurice

J’avais réglé mon alarme sur cinq heures mais sinon transi au moins bien rafraichi, je me lève avant préférant avancer mon départ plutôt que de poursuivre une fin de nuit sans sommeil. J’avais pourtant anticipé la chose sentant la fraicheur rapidement chasser la touffeur de l’après-midi une fois le soleil eût disparu derrière le versant opposé. Je m’étais couvert en conséquence mais insuffisamment pour cette nuit à 1700 mètres d’altitude.

C’est presque grelottant et l’onglet aux mains que je m’engage sur la route de Bonneval sur Arc malgré deux maillots à manches longues, un coupe vent, une cagoule et mes gants à doigts longs. Tandis que je mouline, j’ai du mal ä imaginer que dans quelques kilomètres je suerai sans doute. De fait, un kilomètre après l’entame de la montée du col, je m’arrête pour ôter toutes les couches supérieures ne gardant qu’un maillot débarrassé de ses manches amovibles.

Une fois de plus, l’effort occulte la mémoire et de l’Iseran, je garde surtout le souvenir de la longue et plaisante descente vers Bourg Saint Maurice.

Pollution visuelle.
Une manière de surfer sur l’évènement comme on dit dans la COM.

9ème étape : Bourg Saint Maurice – Praz sur Alry

La journée s’annonce ensoleillée, mais je grimpe à l’ombre et dans la fraicheur à cette heure matinale.

20 km d’ascension et une pente moyenne à 6%, le Cormet de Roselend n’est pas le col le plus dur mais je garde le souvenir d’une montée soutenue. Pas grand monde sur la route ni au sommet. Moins réputé sans doute que les grands frères. 

Je m’interroge sur ma capacité à enchaîner avec le Col des saisies, un cycliste qui connait le terrain me rassure. Je m’assure à l’Office du tourisme de Beaufort des sites de camping et devrai faire un détour de 5 km pour trouver une aire à Praz-sur-Arly.

La montée vers le Col des Saisies se fait sous un soleil quasiment zénithal et je sue abondamment liquidant pratiquement deux bidons de 75 cl. « Du col vaste panorama sur la vallée. Échange avec un couple de cyclos qui fait la GTA dans l’autre sens. » relatent mes notes.

A Praz-sur-Arly, charmant camping où la propriétaire met à ma disposition une grande tonnelle disposant d’un gros matelas et m’évite ainsi un montage et surtout démontage, source d’un peu de sommeil en plus.

L’aiguille des glaciers.
Le lac de Roselend
La chaîne des Aravis vue des Saisies.
Vers Notre-Dame de Bellecombe.

La suite.

Pour être informé des prochaines publications, abonnez-vous.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s