Les épingles à nourrice (épilogue)

Dimanche matin départ pour le Trail Bullygeois des Poilus. Rentré de vacances la veille au soir, tard. Préparation des affaires un peu rapide le matin. Vous devinez la suite, une fois parti je réalise que je n’ai pas pris d’épingles à nourrice.

Idée : toujours laisser un jeu d’épingles à nourrice dans la voiture, au cas où.

Une fois sur place j’interroge un des organisateurs. Pas de chance, il y en avait eu mais il n’y en a plus. Qu’à cela ne tienne, un de ses collègues me dit de ne pas bouger, il pense qu’il en a un jeu … dans sa voiture.

De fait il me ramène 5 épingles à nourrice.

Résolution : je laisse ces épingles dans la voiture après la course.

Entendu en me préparant : un coureur en interroge un autre.

– « Tu n’aurais pas des épingles à nourrice en trop ? »

J’étais prêt à partager mais ce fut inutile, l’autre coureur étant manifestement largement pourvu.

C’est sûr, les épingles à nourrice sont un réel problème. Qu’en pensent les candidats à l’élection présidentielle?

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s