Le dossard

La pose du dossard est un élément clé de la course.

Premier principe : bien l’attacher

Je ne le répèterai jamais assez un dossard qui prend le vent c’est des secondes en plus (Cf. l’article sur les épingles à nourrice).

Deuxième principe : le centrer

Un dossard mal centré et c’est une jambe qui travaille plus que l’autre avec à terme ses conséquences physiologiques.

Troisième principe : abaisser le centre de gravité

Personnellement je place mon dossard de façon à ce que le bord inférieur soit le plus proche possible du bas du maillot. Cette position contribue à abaisser le centre de gravité d’où une vitesse plus grande possible dans les virages.

Autre effet non négligeable, cela permet également de limiter l’amplitude des déplacements latéraux du mailot et ainsi les frottements. C’est, je trouve, un moyen efficace (avec une onction de Biafine) de prévenir la tétonite qui guette le coureur sur les longues distances.

Quatrième principe : prendre le temps de bien le poser

Le mieux est d’épingler le dossard sur le maillot après l’avoir posé à plat. Vous pourrez ainsi parfaitement maîtriser le positionnement horizontal et vertical.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s