Véloscénie (3/5) – Bellou sur Huisne – Bagnoles de l’Orne

Véloscénie 3 -42Passé Alençon, retour à des routes départementales moins rectilignes et plus vallonnées.

Voici la suite de ma randonnée, Paris – Mont Saint Michel.

Si vous avez manqué les épisodes précédents :

Paris-Chartres

Chartres – Bellou sur Huisne

Pluie du matin n’effraie pas le pèlerin. Celle-ci ne m’empêchera donc pas de me livrer à mes préparatifs matinaux alors que je l’entends crépiter sur le toit. Elle ne durera pas et j’éviterai le démontage sous la pluie que j’envisageai avec une petite appréhension, même si ma tente le permet.

Il fait encore frais ce matin mais le vent est moins fort. Rapidement se dessine à l’horizon une bande bleu pastel que j’espère annonciatrice d’une éclaircie. Celle-ci sera au rendez-vous à Mauves sur Huisne pour y photographier le Pont Catinat, massive construction en arc datant du début du 17ème. Le détour offre un joli dénivelé qui rompt la relative monotonie de la voie verte s’agissant du relief.

Il en sera de même, une trentaine de kilomètres plus loin pour accéder à Mortagne au Perche, gros bourg médiéval. Une longue côte rectiligne y conduit mais dont la pente reste acceptable, même si je dus dans sa partie terminale appuyer sur les pédales.

Courses faites, la suite du trajet vers Alençon se déroule sans difficultés.

Mele sur Sarthe propose deux aires de pique- nique. Je délaisserai celle de la base de loisirs au profit d’une qui borde la voie, sans doute moins bucolique, mais proposant des supports en bois bien exposés propres à faire sécher mon double toit.

À Alençon, il est encore tôt pour décider d’y faire étape mais le topo n’indique pas de camping à Carrouges, prochaine grosse bourgade. Bagnoles de l’Orne me semble loin d’autant que le trajet s’annonce vallonné. Renseignements pris à l’office du Tourisme, dont l’hôtesse téléphonera obligeamment à la mairie, le Camping de Carrouges n’ouvre qu’en juillet-août mais je pourrai y planter ma tente, sans pouvoir faire usage des installations.

Je pars donc dans cette direction avec la Butte Chaumont en point de mire. Cette éminence normande fait saillie dans la plaine environnante et son contournement s’accompagne de quelques côtés significatives.
Je parviens néanmoins sans peine à Carrouges dont le château est en basse ville. La rue qui y conduit offre une belle perspective plongeante sur le châtelet qui marque l’entrée du parc.

Je flâne un moment dans ses jardins et compte tenu de l’heure décide de poursuivre vers Bagnoles de l’Orme qui n’est plus qu’à vingt-cinq kilomètres.

Ce dernier tronçon sous le soleil sera un vrai plaisir, se concluant pas une longue ligne droite en forêt. J’arriverai sans peine à Bagnoles de l’Orne dont j’éviterai le centre ville pour me rendre directement au camping, sur la route de Couterne.

Véloscénie 3 -2 L’ancienne gare.Véloscénie 3 -1 Véloscénie 3 -3L’église romane Saint Paterne de Bellou sur Huisne. Je ne verrai pas son retable baroque. Véloscénie 3 -4 Véloscénie 3 -5 Véloscénie 3 -38Véloscénie 3 -37Comme de bien entendu, à côté de l’église le café.Véloscénie 3 -6Photo de famille alors qu’à l’horizon s’esquisse une éclaircie.

Véloscénie 3 -39 Véloscénie 3 -7Mauves sur Huisne, outre le Pont Catina, vaut le détour pour le point de vue. Ici, l’église Saint Pierre du XIIIème siècle. Véloscénie 3 -8Le pont Catinat. Véloscénie 3 -9Un porche original. Véloscénie 3 -10Le long de la voie verte vers Mortagne au Perche. Véloscénie 3 -11« Le Perche » hebdomadaire local.

Véloscénie 3 -45L’édition de ce 03 juin 2015. Véloscénie 3 -12Mortagne au Perche, dont la visite aura été sans doute trop sommaire, négligeant entre autres les 27 cadrans solaires, curiosités de la ville. Véloscénie 3 -13Paysage du Perche. Véloscénie 3 -14L’un des nombreux panneaux d’information qui jalonnent la voie verte. Véloscénie 3 -15A visiter paraît-il.

Véloscénie 3 -16 Véloscénie 3 -40 Véloscénie 3 -17Au delà du caractère désuet du panneau indicateur, j’apprécie particulièrement la sonorité des noms des villages indiqués. Véloscénie 3 -18 Véloscénie 3 -19 Véloscénie 3 -20Alençon – La Maison d’Ozé, siège de l’office du tourisme. Véloscénie 3 -21La Halle au blé, devenue médiathèque. Véloscénie 3 -22La Butte Chaumont (378 m), dont le contournement anime cette étape, domine la plaine.

Véloscénie 3 -41 Véloscénie 3 -23Cuissai, une côte nous attend à la sortie. Véloscénie 3 -24 Véloscénie 3 -25 Véloscénie 3 -26L’église Saint Pierre de La Roche Mabile. Véloscénie 3 -28 Véloscénie 3 -27 Véloscénie 3 -29Véloscénie 3 -44Carrouges : la perspective vers l’entrée du château.Véloscénie 3 -30Les douves. Véloscénie 3 -31 Véloscénie 3 -32 Véloscénie 3 -43 Véloscénie 3 -33 Véloscénie 3 -34L’église de LignièresVéloscénie 3 -35  Véloscénie 3 -36Vaste et paisible emplacement au camping du Clos Normand entre Bagnoles de L’Orne et Couterne. Très bon accueil.

A SUIVRE

Souvenir Jacques Lohier – Phalempin 2015

Souvenir Jacques Lohier - Phalempin 2015 53Scène de chasse en Pévèle. Les chasseurs étaient presque aussi nombreux que les cyclistes dans la campagne ce dimanche.

« Seuls l’azimut du soleil et des arbres par endroits un peu dégarnis permettaient de deviner que nous étions mi-octobre et non en juin ou juillet. La température était quasi estivale et le ciel azuréen. »

Non vraiment, impossible de reprendre le texte de l’an dernier pour évoquer cette édition 2015.

Ce fut un vrai brevet automnal au ciel gris, à l’horizon brumeux et aux senteurs de feu de bois ou de feuilles brulées. Oubliés maillots à manches courtes et cuissards qui avaient cours l’an dernier. Si la température ne fut pas aussi basse qu’annoncée, l’humidité était bien présente qui accentuait le ressenti de fraicheur.

Le parcours lui était peu ou prou identique à celui de l’an dernier et nous emmenait, pour le 90 kilomètres) vers Mouchin, Howardries, puis Mortagne du Nord, Saint-Amand, Mons en Pévèle.

L’absence de vent et de relief rendirent ce brevet très roulant.

Si vous avez préféré, comme de nombreux participants, l’un des parcours VTT proposés par ailleurs, vous pouvez retrouver les traces des circuits routes constituées d’un U vert dont une des branches est porteuse d’une flèche, au départ de la mairie.

La suite en photos.

Souvenir Jacques Lohier - Phalempin 2015 7Il fait encore nuit quand j’arrive à Phalempin.

Souvenir Jacques Lohier - Phalempin 2015 6Les participants sont déjà nombreux, surtout chez les vététistes.

Souvenir Jacques Lohier - Phalempin 2015 5Mais les « routiers » arrivent aussi.

Souvenir Jacques Lohier - Phalempin 2015 1Souvenir Jacques Lohier - Phalempin 2015 2Souvenir Jacques Lohier - Phalempin 2015 3Un café en attendant le point du jour.Souvenir Jacques Lohier - Phalempin 2015 4 Souvenir Jacques Lohier - Phalempin 2015 8Premier ravitaillement vers le kilomètre 30 que les groupes les plus rapides négligent.Souvenir Jacques Lohier - Phalempin 2015 9Une crevaison d’un des leurs me permettra de saisir ce groupe qui m’avait dans un premier temps dépassé sans que je devine son approche.Souvenir Jacques Lohier - Phalempin 2015 10 Souvenir Jacques Lohier - Phalempin 2015 11 Souvenir Jacques Lohier - Phalempin 2015 12 Souvenir Jacques Lohier - Phalempin 2015 13 Souvenir Jacques Lohier - Phalempin 2015 15Second ravitaillement, où je ne ferai qu’un courte halte pour aller me poster peu après, à l’affut c’est de saison, des participants du 90 et du 65 désormais réunis.Souvenir Jacques Lohier - Phalempin 2015 16 Souvenir Jacques Lohier - Phalempin 2015 17 Souvenir Jacques Lohier - Phalempin 2015 18 Souvenir Jacques Lohier - Phalempin 2015 19 Souvenir Jacques Lohier - Phalempin 2015 21 Souvenir Jacques Lohier - Phalempin 2015 24 Souvenir Jacques Lohier - Phalempin 2015 25 Souvenir Jacques Lohier - Phalempin 2015 26 Souvenir Jacques Lohier - Phalempin 2015 30 Souvenir Jacques Lohier - Phalempin 2015 31 Souvenir Jacques Lohier - Phalempin 2015 34 Souvenir Jacques Lohier - Phalempin 2015 35 Souvenir Jacques Lohier - Phalempin 2015 36 Souvenir Jacques Lohier - Phalempin 2015 37 Souvenir Jacques Lohier - Phalempin 2015 38 Souvenir Jacques Lohier - Phalempin 2015 39 Souvenir Jacques Lohier - Phalempin 2015 40 Souvenir Jacques Lohier - Phalempin 2015 42 Souvenir Jacques Lohier - Phalempin 2015 43 Souvenir Jacques Lohier - Phalempin 2015 44 Souvenir Jacques Lohier - Phalempin 2015 47 Souvenir Jacques Lohier - Phalempin 2015 48 Souvenir Jacques Lohier - Phalempin 2015 50 Souvenir Jacques Lohier - Phalempin 2015 51 Souvenir Jacques Lohier - Phalempin 2015 52 Souvenir Jacques Lohier - Phalempin 2015 54Une pâture emplie de jeunes veaux m’arrêtera et j’alternerai prise de vues de bovidés et de cyclistes, me mélangeant parfois dans les réglages, d’où certaines vues un peu floues.Souvenir Jacques Lohier - Phalempin 2015 56 Souvenir Jacques Lohier - Phalempin 2015 57 Souvenir Jacques Lohier - Phalempin 2015 60 Souvenir Jacques Lohier - Phalempin 2015 61 Souvenir Jacques Lohier - Phalempin 2015 62 Souvenir Jacques Lohier - Phalempin 2015 66 Souvenir Jacques Lohier - Phalempin 2015 67 Souvenir Jacques Lohier - Phalempin 2015 72 Souvenir Jacques Lohier - Phalempin 2015 73 Souvenir Jacques Lohier - Phalempin 2015 74 Souvenir Jacques Lohier - Phalempin 2015 75 Souvenir Jacques Lohier - Phalempin 2015 76Une erreur d’aiguillage à Mons en Pévèle, qui me fera emprunter un itinéraire bis dans les derniers kilomètres, explique cette vue qui ne figure normalement pas au programme.Souvenir Jacques Lohier - Phalempin 2015 77Et voici, contre toute attente, le retour du veau de la fin. J’en profite pour donner la solution de la devinette posée lors de mon précédent reportage. Il s’agissait de remplacer le veau de la fin par un chien d’arrêt.

Seul participant, Dzuzz, bien qu’ayant proposé une autre réponse, se verra néanmoins décerner le Courons d’honneur pour son « un chien veau mieux que deux tu l’auras ».

Souvenir Jacques Lohier - Phalempin 2015 78Quelques uns des bovins qui firent baisser ma moyenne horaire.

Randonnée d’automne – La chapelle d’Armentières 2015

La chapelle d'Armentieres 2015 - 125J’attendais les Monts des Flandres, ce fut les Weppes. Rien à dire sur le choix de l’itinéraire, plutôt original au demeurant ; quelques bosses nous eussent cependant réchauffés.

Il s’en est fallu de deux ou trois heures pour que la randonnées d’automne proposée par le Cycl’o Chapellois ne se déroulât dans des conditions idéales. Les premières éclaircies ne firent leur apparition que vers dix heures et demi pour s’affirmer progressivement. Je terminai le brevet sous le soleil mais dans la fraicheur à laquelle un vent léger mais sensible contribuait.

La première partie fut, elle, dominée par un ciel gris et la froidure qui me fit regretter de n’avoir pas enfilé mes sur-chaussures. Je me félicitai pas contre de n’avoir pas trop précipité mon départ, quittant La Chapelle d’Armentières un peu avant huit heures trente.

L’itinéraire proposé pour le 75 kilomètres nous emmenait donc vers les Weppes, La Couture constituant, à ce qu’il m’en parut,le point le plus occidental.

Le parcours champêtre est bien roulant sans aucun dénivelé. Les marques vertes au départ du Complexe sportif vous permettront de le suivre.

Six cent soixante participants dont une centaine de Vététistes étaient au rendez-vous. En voici quelques uns plus quelques photos d’ambiance.

La chapelle d'Armentieres 2015 - 1Quatre vingt dix huit participants m’ont précédé au moment de m’inscrire. Je me doute que cela importe peu au lecteur mais cela renouvelle les commentaires de ce genre de photo.

La chapelle d'Armentieres 2015 - 6La chapelle d'Armentieres 2015 - 2Des loossois appliqués.La chapelle d'Armentieres 2015 - 3Des cyclos d’Houplines attendent leurs copains.La chapelle d'Armentieres 2015 - 4La confection des sandwichs a débuté.La chapelle d'Armentieres 2015 - 5 La chapelle d'Armentieres 2015 - 7 La chapelle d'Armentieres 2015 - 8 La chapelle d'Armentieres 2015 - 10  Les éclaircies se firent rares en début de matinée.La chapelle d'Armentieres 2015 - 11Le ravitaillement sera l’occasion de quelques clichés.

La chapelle d'Armentieres 2015 - 12La chapelle d'Armentieres 2015 - 17La chapelle d'Armentieres 2015 - 19La chapelle d'Armentieres 2015 - 20La chapelle d'Armentieres 2015 - 22La chapelle d'Armentieres 2015 - 23La chapelle d'Armentieres 2015 - 25La chapelle d'Armentieres 2015 - 28La chapelle d'Armentieres 2015 - 32La chapelle d'Armentieres 2015 - 37La chapelle d'Armentieres 2015 - 39La chapelle d'Armentieres 2015 - 40La chapelle d'Armentieres 2015 - 41La chapelle d'Armentieres 2015 - 42La chapelle d'Armentieres 2015 - 43La chapelle d'Armentieres 2015 - 45La chapelle d'Armentieres 2015 - 48La chapelle d'Armentieres 2015 - 49La chapelle d'Armentieres 2015 - 50La chapelle d'Armentieres 2015 - 51La chapelle d'Armentieres 2015 - 52La chapelle d'Armentieres 2015 - 53La chapelle d'Armentieres 2015 - 54La chapelle d'Armentieres 2015 - 55La chapelle d'Armentieres 2015 - 57La chapelle d'Armentieres 2015 - 58La chapelle d'Armentieres 2015 - 59La chapelle d'Armentieres 2015 - 60La chapelle d'Armentieres 2015 - 62La chapelle d'Armentieres 2015 - 66La chapelle d'Armentieres 2015 - 67La chapelle d'Armentieres 2015 - 68La chapelle d'Armentieres 2015 - 69La chapelle d'Armentieres 2015 - 70La chapelle d'Armentieres 2015 - 71La chapelle d'Armentieres 2015 - 74La chapelle d'Armentieres 2015 - 75La chapelle d'Armentieres 2015 - 76La chapelle d'Armentieres 2015 - 77La chapelle d'Armentieres 2015 - 80La chapelle d'Armentieres 2015 - 81La chapelle d'Armentieres 2015 - 82La chapelle d'Armentieres 2015 - 84La chapelle d'Armentieres 2015 - 85La chapelle d'Armentieres 2015 - 86La chapelle d'Armentieres 2015 - 88La chapelle d'Armentieres 2015 - 89La chapelle d'Armentieres 2015 - 90La chapelle d'Armentieres 2015 - 91La chapelle d'Armentieres 2015 - 93La chapelle d'Armentieres 2015 - 94La chapelle d'Armentieres 2015 - 95La chapelle d'Armentieres 2015 - 97La chapelle d'Armentieres 2015 - 98La chapelle d'Armentieres 2015 - 99La chapelle d'Armentieres 2015 - 101La chapelle d'Armentieres 2015 - 103La chapelle d'Armentieres 2015 - 105La chapelle d'Armentieres 2015 - 107La chapelle d'Armentieres 2015 - 108La chapelle d'Armentieres 2015 - 111La chapelle d'Armentieres 2015 - 106Les éclaircies ne vont heureusement plus tarder.La chapelle d'Armentieres 2015 - 113Le monument aux morts de La Couture, expressivité et symbolisme.La chapelle d'Armentieres 2015 - 114Le clocher de l’église de La Couture.La chapelle d'Armentieres 2015 - 115Si le temps frais me fit négliger des vues insolites, je ne résistai pas à cette vierge, de mémoire à la sortie de La Couture.La chapelle d'Armentieres 2015 - 116Ni à ces meules, sujets de quelques variations.La chapelle d'Armentieres 2015 - 117La chapelle d'Armentieres 2015 - 122La chapelle d'Armentieres 2015 - 120La chapelle d'Armentieres 2015 - 124La chapelle d'Armentieres 2015 - 126La chapelle d'Armentieres 2015 - 127La chapelle d'Armentieres 2015 - 130La saison des veaux de la fin est close. Ils sont au chaud dans leurs étables ou sur les étals de nos bouchers favoris. Voici donc un cheval dont on pourra dire que, positionné en dernier, il s’agit d’une queue de cheval. La semaine prochaine je tenterait de profiter de cette période de chasse pour photographier un chien. Le premier qui en trouvera la raison se verra décerner un Courons d’honneur (ne lésinons pas sur les à peu près).

Véloscénie (2/5) – Chartres – Bellou sur Huisne

Veloscenie 2 - 45En dehors des voies vertes, la Véloscénie suit de petites routes à faible densité de circulation.

Pas de brevet ce dimanche pour cause de réunion de famille. Je poursuis le compte rendu de mon périple Paris – Mont Saint Michel. (Pour accéder au précédent article, cliquez ici)

Le ciel est franchement gris au réveil et je décide de prendre directement la route sans repasser par Chartres  que je n’ai pas vraiment visitée. Un vent assez soutenu m’incite également à ne pas trop traîner.

Peu après le camping, je retrouve des traces de la Véloscénie mais qui partent dans deux directions opposées. M’aidant du topo j’en choisis une. Soucieux de confirmer cette option, j’interroge  un promeneur qui me fait faire demi-tour. Mes observations étant en décalage avec les indications du topo, je questionne alors une cycliste venant en sens inverse qui me confirme la pertinence du choix initial et  me fait un brin de conduite, suivant pour les premiers kilomètres la même direction.

Une fois passé Barjouville, on suit une voie partagée qui se transforme en piste cyclable jusque Fontenay sur Eure. Pratiquement pas de dénivelé sur ce plateau ou les champs de céréales s’étendent à perte de vue. La progression n’en est pas aisée pour autant car le vent de face souffle en rafales. Comprenant assez vite que la bataille est inégale et que je m’épuiserai rapidement à vouloir tenir une allure à tout prix, je mouline et dépasse difficilement le 15 km/h à certains endroits. Le vent est froid et je supporte maillot à manches longues, coupe vent et tour de cou.

Si je m’arrête photographier l’église de Meslay le Grenet, je n’irai pas jusqu’à chercher la clé chez l’un des riverains membres de l’association des amis de MLG pour la visiter et file vers Illiers Combray. Est-ce mon petit déjeuner qui manquait de consistance où les efforts prodigués pour avancer dans l’adversité, toujours est-il que je ressens une petite faim que je comble temporairement avec une barre de céréales et me mets à fantasmer sur la dégustation d’une madeleine à Illiers Combray.

Je ne fais pas de mon passage à Illiers Combray un pèlerinage proustien mais je suis curieux de découvrir ce village dont on retrouve des évocations dans le premier tome de « A la recherche du temps perdu ». Des passages me reviennent en mémoire que je regrette de n’avoir pas relus avant de partir.

Vu de loin, Illiers Combray n’a rien du petit village rural, zones pavillonnaire et industrielle l’ayant quasiment encerclé. La maison de tante Léonie est fermée et je me contenterai de la place de l’Eglise et d’un petit tour dans le vieux village. J’achèterai pain et charcuterie mais point de madeleine. Il est sans doute un peu tard et finalement la nostalgie n’est pas au rendez-vous.

Point pratique, les indications données par le topo pour y accéder ne sont plus exactes l’itinéraire ayant été modifié suite à la construction d’un échangeur. Mais le fléchage Veloscénie est sans ambiguïté.

Je repars toujours vent debout et n’aurais finalement pas l’énergie de rejoindre Fraze pour déjeuner. Je profiterai d’une allée conduisant à l’église de Montigny le Chardif pour casser la croûte et reprendre des forces.

Requinqué, je reprends la route vers Thiron Gardais non sans visiter l’église de la Croix du perche, qui est ouverte, comme l’indique un petit écriteau qui se balance au vent, suspendu à la clef. Il y a même de la lumière pour admirer la nef en forme de coque de bateau. Cette petite église mérite l’arrêt.

Nogent le Rotrou ne me retiendra pas très longtemps et poursuis ma route vers Condé sur Huisne où démarre la voie verte en direction d’Alençon. Me revient à l’esprit une charade. Mon premier est un oiseau, mon second est ce que dit Alexandre Dumas fils à son père pour qu’il indique l’heure à ses domestiques qui regardent par le trou de la serrure. Mon tout est la raison pour laquelle je vous demande l’heure (Solution à la fin).

Je néglige la charmante aire de pique nique aménagée à hauteur de Dorceau pour faire halte peu après à Bellou sur Huisne. L’après-midi est déjà bien entamée et les terrains de camping ne sont pas pléthore. J’ai le choix le l’emplacement et opte pour une parcelle au bord de la calme rivière.

Il me faudra néanmoins reprendre mon vélo et grimper au centre de Repapart, village mitoyen, pour retrouver une connexion réseau me permettant d’envoyer mes nouvelles du jour.

Solution de la charade : Geai – Père Dumas montre à nos gens l’heure au trou = J’ai perdu ma montre à Nogent le Rotrou.

Veloscenie 2 - 47 Veloscenie 2 - 48Fontenay sur Eure.Veloscenie 2 - 1Eglise de Meslay le Grenet.Veloscenie 2 - 2Vers Illiers-Combray.Veloscenie 2 - 3Sur les traces de Proust.Veloscenie 2 - 28Plus contemporaines que l’écriture de « A la recherche du temps perdu » ces publicités murales témoignent elles aussi d’un temps qui n’est plus.Veloscenie 2 - 4 Veloscenie 2 - 49 Veloscenie 2 - 50Eglise d’Illiers-Combray.Veloscenie 2 - 5Mereglise.Veloscenie 2 - 6Veloscenie 2 - 52Montigny le Chardif

Veloscenie 2 - 7Le château de Frazé

Veloscenie 2 - 8Veloscenie 2 - 53Veloscenie 2 - 29Veloscenie 2 - 30Veloscenie 2 - 12 Place et église de La Croix du Perche.Veloscenie 2 - 10Veloscenie 2 - 55Veloscenie 2 - 14La voûte en forme de coque de bateau.Veloscenie 2 - 14Veloscenie 2 - 15Veloscenie 2 - 56La confiance règne, c’est plutôt rare.Veloscenie 2 - 11Veloscenie 2 - 16Veloscenie 2 - 57Au bas de la côte se profile le clocher de l’abbaye de Thiron Gardais.

Veloscenie 2 - 17 Veloscenie 2 - 18 Veloscenie 2 - 31Vertes collines.Veloscenie 2 - 32De quoi combler les rêves de Perette.

Veloscenie 2 - 33Veloscenie 2 - 34Veloscenie 2 - 35Veloscenie 2 - 36Notre Dame de La Gaudaine.Veloscenie 2 - 37 Veloscenie 2 - 39 Veloscenie 2 - 40 Veloscenie 2 - 20  Château de Nogent le Rotrou.

Veloscenie 2 - 62Veloscenie 2 - 41Veloscenie 2 - 42Veloscenie 2 - 43 Une erreur de parcours pour trouver le départ de la voie verte à Condé sur Huisne me permettra la photo de ce jeune veau.Veloscenie 2 - 21 Veloscenie 2 - 22 Veloscenie 2 - 23 Veloscenie 2 - 46  Paisible campement sur les bords de l’Huisne

Veloscenie 2 - 25Veloscenie 2 - 58Des affiches que l’on rencontre peu dans les rues de Lille et environs.Veloscenie 2 - 59 Veloscenie 2 - 24Veloscénie 2 - 24Chacun chez soi et les truites seront bien gardées. (EHGO = Entente Halieutique du Grand Ouest). Vous trouverez sur Internet toutes les explications.

La suite Bellou sur Huisne – Bagnoles de l’Orne