La route des monts 2014

Visuel - Route des Monts 201410ème édition de cette randonnée devenue une classique et où VTT fait désormais part égale avec route à ce qu’il m’en semble tout au moins.

Ignorant si le nom de la randonnée au départ d’Estaimbourg, « la Depardieu classic », relevait de l’humour belge ou de l’apologie de l’exil fiscal, de décidai de la boycotter, malgré son profil intéressant, au profit de la Route des Monts déjà plusieurs fois pratiquée.

Pas de regrets car cette randonnée toujours bien organisée et balisée offrait elle aussi du dénivelé (980 m de dénivelé positif). Nous avions également droit à dix kilomètres de bonus, des travaux de voirie sur le circuit ayant conduit les organisateurs à modifier le tracé.

Mont rouge, Mont noir (deux fois), Mont-Cassel, Mont des Cats plus autres monts intermédiaires étaient au menu du cent-dix kilomètres.

A relire mes écrits de l’an dernier, je commis cette année la même erreur, faute d’avoir également consulté de façon précise la feuille de route. Je croyais après avoir passé le deuxième ravitaillement de Boeschepe en avoir fini avec le dénivelé. C’était oublier le Mont noir et les opportunités qu’offrent les environs en matière de petites cotes, avant de rejoindre la vallée de la Lys.

Un parcours animé donc que je conseille une fois de plus à ceux qui n’y ont pas encore participé.

Un effet brumisateur avait fait place aux pluies soutenues de l’an dernier, pas de quoi mettre son coupe pluie mais pas de quoi non plus profiter vraiment du paysage.

Inscriptions - Route des Monts 2014Une banque d’inscription bien organisée.Inscriptions - Route des Monts 2014 Départ - Route des Monts 2014et une formule « salon d’exposition » confirmée.Inscriptions - Route des Monts 2014 Inscriptions - Route des Monts 2014 Départ - Route des Monts 2014 Itinéraires - Route des Monts 2014VTT, Route des Monts et Cyclosportive, un tiercé gagnant.Cyclistes - Départ - Route des Monts 2014Prêts à partir.Départ - Route des Monts 2014Presque prêt.Départ - Route des Monts 2014Une des nombreuses séquences photo d’avant le départ.Cyclistes - Départ - Route des Monts 2014Une fois de plus, je n’ai pas vérifié la vitesse d’obturation. Pour avoir privilégié la définition en choisissant une faible sensibilité, j’ai récolté un maximum de flou pour ces photos du départ. Quelques unes sont néanmoins exploitables.Cyclistes - Départ - Route des Monts 2014 Cyclistes - Départ - Route des Monts 2014 Cyclistes - Départ - Route des Monts 2014 Cyclistes - Départ - Route des Monts 2014 Cyclistes - Départ - Route des Monts 2014 Cyclistes - Départ - Route des Monts 2014 Cyclistes - Départ - Route des Monts 2014 Cyclistes - Départ - Route des Monts 2014 Cyclistes - Route des Monts 2014Premier ravitaillement à Boeschepe. Ceux-ci s’apprêtent à entamer le second tronçon…Cyclistes - Route des Monts 2014 Ravitaiilement- Route des Monts 2014Pendant que d’autres se sustentent…

Ravitaiilement- Route des Monts 2014

Cyclistes - Route des Monts 2014ou arrivent seulement…

Cyclistes - Route des Monts 2014 Cyclistes - Route des Monts 2014Cyclistes - Route des Monts 2014 Ravitaiilement- Route des Monts 2014ou encore se prennent en photo. Cyclistes - Route des Monts 2014   Cyclistes - Route des Monts 2014Rare moment de soleil ou presque (on voit quand même des ombres) entre Cassel et le Mont des Cats.Cyclistes - Route des Monts 2014Des cyclos de Lambersart qui attendent sur le bord de la route.Cyclistes - Route des Monts 2014et regardent d’un drôle d’œil ce zozo qui les photographie au passage.Cyclistes - Route des Monts 2014 Cyclistes - Route des Monts 2014L’entame de la montée vers le Mont des Cats en venant de Godeswaervelde.Cyclistes - Route des Monts 2014 Cyclistes - Route des Monts 2014 Cyclistes - Route des Monts 2014 Cyclistes - Route des Monts 2014 Cyclistes - Route des Monts 2014 Cyclistes - Route des Monts 20142 Cyclistes - Route des Monts 2014 Cyclistes - Route des Monts 2014 Cyclistes - Route des Monts 2014 Cyclistes - Route des Monts 2014 Cyclistes - Route des Monts 2014 Cyclistes - Route des Monts 2014 Cyclistes - Route des Monts 2014 Cyclistes - Route des Monts 2014 Cyclistes - Route des Monts 2014 Cyclistes - Route des Monts 2014 Cyclistes - Route des Monts 2014 Cyclistes - Route des Monts 2014 Cyclistes - Route des Monts 2014 Cyclistes - Route des Monts 2014 Cyclistes - Route des Monts 2014 Cyclistes - Route des Monts 2014Deuxième passage au ravitaillement de Boeschepe.Cyclistes - Route des Monts 2014 Cyclistes - Route des Monts 2014 Cyclistes - Route des Monts 2014 Cyclistes - Route des Monts 2014 Cyclistes - Route des Monts 2014 Cyclistes - Route des Monts 2014 Cyclistes - Route des Monts 2014 Cyclistes - Route des Monts 2014 Cyclistes - Route des Monts 2014 Ravitaiilement- Route des Monts 2014 Ravitaiilement- Route des Monts 2014 Cyclistes - Route des Monts 2014 Cyclistes - Route des Monts 2014 Arrivée - Route des Monts 2014A l’arrivée, remis en état des machines…Arrivée - Route des Monts 2014et des cyclistes.Bénévoles - Route des Monts 2014Deux animatrices du Stand Pôle Santé.

Itinéraire - Route des Monts 2014Les trois itinéraires « route » que vous pouvez retrouver sur Openrunner avec les identifiants : 3990240, 3990483 et 3990579.

Du pévèle au Hainaut – Faumont 2014

Près du Mont Saint AubertUn parcours original et du beau temps pour cette randonnée du Pévèle au Hainaut proposée par le Vélo Club de Faumont.

La rentrée, c’est aussi pour les cyclistes du dimanche avec les brevets qui redeviennent abondants, les levers aux petites heures et, pour moi, la radio qui finit de me réveiller et surtout me rappelle, au rythme des bulletins d’information, que je dois me presser si je veux respecter l’horaire de départ que je me suis fixé.

Ce matin dans le Cinq-neuf de l’été de France Inter, était invité François Suchel, pilote de ligne, qui a un jour décidé de faire en vélo la ligne Canton Paris qu’il parcourait habituellement en avion. Dix mille kilomètres et huit mois d’aventure avec au bout un livre et un film, Sous les ailes de l’hippocampe. Vous pouvez écouter cette émission sur le site de France Inter.

Parmi les enseignements de cette randonnée au long cours, François Suchel indiquait avoir appris à revenir. Il expliquait comment étant pilote il avait du mal à renouer les liens avec le quotidien après chaque voyage où il vivait dans des hôtels plutôt luxueux dans lesquels il n’avait pas à se préoccuper de contingences matérielles. Ce voyage lui avait appris à garder le contact avec le réel.

A y réfléchir durant ce brevet, je me disais que cet apprentissage du retour, était peut-être le lot du cycliste solitaire quelle que soit la durée du voyage. Pour m’en tenir à mon expérience personnelle, chaque sortie est un moment de liberté et d’évasion vis à vis des contraintes courantes. Ces quatre ou cinq heures passées à pédaler laissent place à des moments de rêverie, d’introspection, de création, de contemplation (pour les longues contemplations je m’arrête)… Chaque fin de balade marque ce retour dans le quotidien.

Pour en revenir au brevet du jour, le choix était pour moi entre Deulemont avec la Randonnée de la Ducasse ou Faumont qui proposait de rouler Du Pévèle au Hainaut.

Ce fut Faumont qui emporta ma préférence et je ne l’ai pas regretté. Le circuit de 110 kilomètres qui rejoint le Mont Saint Aubert en contournant Tournai par le sud à l’aller et par l’ouest au retour, ne vous emmène pas dans des territoires inconnus mais vous y conduit par des routes dont plusieurs d’entre elles m’étaient inconnues ou dont manifestement je n’avais pas gardé le souvenir. Ainsi notamment le chemin de Celles avec de beaux points de vue sur les alentours du Mont Saint Aubert.

Quant à ce dernier, si l’on crut un moment y échapper, on le franchit après avoir tourné autour par la rue de la Folie avec son virage terminal assez raide. Suivant des cyclistes que je croyais participer au brevet, je fis même un peu de rab en montant jusqu’à l’église et en en faisant le tour. Ce n’est que dans la descente que j’aperçus le ravitaillement qui était en fait situé face à la rue du Reposoir par laquelle nous arrivions.

Le retour fut en partie avec vent contraire mais toujours sous le soleil, qu’un ciel moutonneux ne parvint pas à masquer.

Si vous avez encore quelques jours de vacances, n’hésitez pas à suivre ce circuit balisé d’un F orange à partir de Faumont. Pour les lillois, j’ai repéré un point de jonction que je peux indiquer avec précision. Dans Mouchin, après avoir passé le centre et un premier virage à droite, prendre à gauche dans un virage en S la rue Emile Clainquart.

J’ai retrouvé sur Openrunner cet itinéraire datant de 2013 qui est je pense identique ou de peu s’en faut à celui de cette année.

http://www.openrunner.com/index.php?id=2680477

Parti de Lille à vélo, j’étais peu désireux de refaire la route Seclin-Lille et j’avisai un train au départ de Seclin qui me ramènerait à Lille. Jean Pierre, que j’avais retrouvé à l’arrivée et qui m’avait proposé de faire une partie de la route ensemble, fut ainsi embarqué dans un retour à bonne allure, car je disposai d’une grosse demi-heure pour parcourir les 16 kilomètres qui séparent Faumont de la gare de Seclin. Pour moi qui roule plutôt à 25 de moyenne et avec déjà 140 kilomètres au compteur en arrivant à Faumont c’était un petit défi. En nous relayant, il fut relevé.

A bien y réfléchir, je pense que l’énergie déployée pour tenir les délais n’est pas très différente de celle que j’aurais du produire pour rejoindre Lille à un train… de sénateur. Mais c’était plus stimulant que la perspective d’une route un peu ennuyeuse.

J’arrivai juste à temps et c’est avec une certaine délectation que, me remettant de mon effort, je vis défiler les gares du parcours.

Du pévèle au Hainaut - FaumontPas moins de trois circuits VTT et quatre routes étaient proposés.

Route pavée - BelgiqueUne erreur de parcours me donnera l’occasion de quelques photos.

Chapelle Intérieur chapelleClochet et champPrès du Mont Saint AubertVue de la route de Celles dans le massif du Mont Saint Aubert.Près du Mont Saint Aubert  Près du Mont Saint Aubert  Près du Mont Saint Aubert

La plaine vue de la Goudinière.

Cyclistes - Du pévèle au hainaut

Dans la montée de la rue de la Folie qui conduit au sommet du Mont Saint Aubert.

SAMSUNG DIGITAL CAMERARavitaillement au Mont Saint Aubert.

Près du Mont Saint AubertRetour dans le Pévèle.

Paysage du pévèle   Parcours du Pévèle au Hainaut 2014 Le parcours

Nieuwkerque 2014

Nieuwkerque sous la pluieDifficile de se croire mi-août en arrivant à Nieuwkerque ce dimanche matin.

Il fallait se rendre outre-Quiévrain ce dimanche pour trouver des brevets. Deux étaient répertoriés sur Cyclos59, l’un à Estaimbourg avec entre autres un 90 kilomètres et l’autre à Nieuwkerque proposant trois distances dont la plus longue de 65 kilomètres.

Au vu des prévisions météo, le temps n’était pas ce dimanche aux longues sorties et j’optai finalement pour Nieuwkerque qui, avec l’aller retour, me faisait une randonnée de 125 kilomètres. Ce n’était donc pas déchoir que de choisir ce brevet.

Prudent, je pris mon coupe-pluie et n’eus qu’à m’en féliciter car les précipitations étaient en avance et, en sus du ciel nuageux annoncé, nous eûmes droit à quelques belles averses ainsi qu’à un vent soutenu.

Pas de regret non plus d’avoir pris mon vélo de randonnée, ayant prêté mon vélo de route. La chaussée était grasse et glissante en de multiples endroits et j’appréciai mes pneus de 28C et mon guidon plat en matière de tenue de route.

Le parcours ne présentait pas de difficulté majeure, le Mont noir n’étant qu’effleuré et le Mont Kemmel, que l’on aurait pu attendre vu sa proximité, ignoré. Pour autant ce circuit n’en était pas moins animé. Serpentant autour de Nieuwkerque, il offrait de fréquents changements de direction et donc de positionnement au regard du vent. Côté dénivelé, pas de méchante côte mais une succession de vallonnements concentrés dans les deux premiers tiers du parcours. Ambiances différentes également avec un tronçon le long de la Lys entre Warneton et Deulemont.

Grâce aux indications précises de la feuille de route, j’ai pu reconstituer l’itinéraire sur Openrunner. Vous trouverez le lien en fin d’article qui vous permettra peut-être de le refaire par un temps plus clément.

Vous l’aurez compris, ce n’était pas tellement un dimanche à prendre beaucoup de photos. En voici néanmoins quelques unes.

Ciel tourmenté près de NeuwkerqueEntre deux averses quelques beaux ciels tourmentés.Ciel tourmenté près de Neuwkerque Ciel tourmenté près de Neuwkerque Ciel tourmenté près de Neuwkerque Ciel tourmenté près de Neuwkerque Ciel tourmenté près de Neuwkerque Cyclistes

La faible luminosité n’aura pas permis des photos de cyclistes en mouvement. Le temps d’obturation trop long les rendra floues.Ravitaiilement NieuwkerqueRavitaillement à Wulvergem.Cycliste Eglise de Wulvergem NieuwkerqueEclaircie pour le retour à Nieuwkerque La Lys près d'HouplinesDe nouveau la pluie en suivant la Lys vers Frelinghien.

Parcours NieuwkerqueLe parcours que vous pouvez retrouver dans Openrunner.

http://www.openrunner.com/index.php?id=3983848

Profil parcours Nieuwkerque

 

Tour en Thiérache et Avesnois

Haute vallée de l'OiseLa haute vallée de l’Oise

J’avais envisagé partir vers la côte pour deux jours de cyclo-camping. La découverte fortuite de l’opération « Un weekend à la mer » organisée  cette fin de semaine m’en dissuada. Bien m’en prit, car attendant mon train en direction de l’Avesnois, alternative  finalement retenue, je vis deux TER complets de petites familles en tenue de plage se déverser dans celui à destination de Boulogne. Ce n’était manifestement pas un jour à mettre un vélo dans le train pour cette destination.

Berlaimont sera pour moi le départ de cette randonnée plutôt improvisée.

Je n’avais pas d’idée précise, souhaitant seulement éviter de refaire les circuits « Kiosques et moulins » déjà pratiqués l’an dernier. C’est donc en regardant la carte que je traçai mon itinéraire en fonction des paysages supposés, au vu des indications topographiques, et des curiosités ou sites remarquables. Parmi ces derniers, Guise et son Familistère que je n’avais jamais visité figurait en bonne place.

Une lecture attentive de la carte m’apprit que cette ville était arrosée par l’Oise. Me revint alors à l’esprit que Stevenson avait descendu ce fleuve en canot et avait fait la relation de ce voyage. La tentation était grande d’essayer de suivre ses traces. Je me replongeai sans attendre dans « Croisière à l’intérieur des terres » et retrouvai la mention d’un tronçon partant de Landrecies et suivant la Sambre canalisée.

De Landrecies Stevenson ne donne pas d’ailleurs une image très avenante : « Ce n’est pas un endroit qu’on eût choisi pour s’y reposer une journée car il consiste presque entièrement en fortifications. A l’intérieur des remparts, quelques pâtés de maisons, une longue rangée de casernes et une église font figure de ville en s’efforçant de faire bon visage ».

L’auteur avait ensuite fait, en charrette, le trajet d’Etreux à Vadencourt où il avait repris sa navigation, sur l’Oise cette fois. Le suivre plus loin m’éloignerait de Guise. La remontée de l’Oise pour ensuite rejoindre Fourmies m’apparut un bon complément pour cette étape. Quant au retour vers Lille, je verrai bien.

Un temps maussade le second jour, des orages annoncés pour l’après midi et le souhait de disposer d’un peu de temps pour d’autres activités, feront que je rejoindrai Aulnoye-Aymeries pour rentrer en TER. C’est donc finalement une boucle de 135 kilomètres que je vous propose, à faire dans la journée dans une version route ou en deux étapes en version randonnée.

De Berlaimont, on rejoint Maroilles puis Landrecies. À Landrecies, le chemin de halage est herbeux et par endroit détrempé. On peut le pratiquer sans difficulté avec un VTC, même chargé, il est à déconseiller aux vélos de route (prendre la D 160).

De petits étangs équipés de huttes de chasse, avec leur flottilles de leurres, bordent le canal de part et d’autre.

Si le cheminement est plaisant, il n’est pas très rapide compte tenu du terrain et je l’abandonnerai à Ors pour reprendre la D 160 en direction de Catillon sur Sambre.

Je rejoindrai ensuite Wassigny par Ribauville d’où part un chemin vicinal parallèle à la D 27.

De là, désireux de suivre un bout du parcours de Stevenson, je gagnerai Etreux plutôt que de filer directement sur Hannapes que je rejoindrai en suivant la D 66. Cette route qui chemine jusque Vadencourt en suivant le Noirrieu est très plaisante, prenant par moment de la hauteur par rapport à la rivière et procurant ainsi de beaux points de vue sur la vallée.

A Vadencourt, je ferai un détour pour voir l’ancienne abbaye de Boheries. J’en serai pour mes frais celle-ci étant, si j’ai bien compris, privée et non visible de la route. Le détour n’aura été que des quelques centaines de mètres (mais pentus) et je parviendrai rapidement à Guise et au Familistère.

Je vous conseille grandement la visite de ce site dont l’ampleur des bâtiments en impose. La visite m’apprendra sa filiation avec le château de Versailles imaginée par les fouriéristes et dont Godin s’inspirera en partie.

Il n’est pas possible dans cet article de rendre compte de toute la richesse de ce site qui suscitera l’intérêt tant sur le plan des techniques architecturales que celui de l’habitat et bien sûr de l’histoire sociale et de l’utopie coopérative portée par le Familistère. Très documentée, pédagogique, la visite s’adresse à toutes les tranches d’âge.

Après une halte de près de deux heures qui aurait pu être un petit peu plus longue, je reprendrai la route en suivant le cours de l’Oise vers sa source.

La D 462, qui longe la rive droite, est peu fréquentée et révèle quelques édifices remarquables, telle l’église fortifié de Montceau sur Oise ou de larges panoramas sur la vallée.

A Marly-Comont je passerai rive droite et suivrai pendant quelques kilomètres la voie verte qui joint Guise à Saint Michel en Thiérache. Comme beaucoup de voies vertes, c’est une ancienne voie ferrée qui a été reconvertie en piste cyclable. Son revêtement en stabilisé et la faible déclivité résultant de son ancien statut la rendent confortable. Le revers de la médaille en est que l’on reste en fond de vallée et que le cheminement pour être facile n’en devient pas moins monotone. Je la quitterai donc à Etreaupont pour suivre la D 31 qui est peu fréquentée et dont le profil est plus varié.

A Wimy, soucieux de ne pas arriver trop tard au camping, je bifurquerai en direction de Fourmies par la D 75. Devenue D 288 après l’intersection avec l’axe La Capelle-Hirson, la circulation sera un peu plus dense mais rien d’affreux. Une variante pourrait être de poursuivre jusque Neuve Maison et rejoindre ensuite Mondrepuis puis Fourmies.

Pour rallier le lendemain Aulnoye Aymeries et compte tenu du temps, j’irai au plus court en privilégiant quand même les routes « en blanc » sur l’IGN au 1/100.000 ème.

De Fourmies, rejoindre Wignehies puis Rainsars, via le Buisson Barbet, Zorée puis Avesnelles et Avesnes sur Helpe. La D 121 conduit agréablement à Saint Aubin puis, peu après, la D 33 mène directement à Aulnoye Aymeries.

La suite en images.

Sur la route de MaroillesEntre Berlaimont et MaroillesMaroillesUne photo classique de Maroilles que l’on a connue sous un jour plus riant.Mairie de LandreciesEclaircie sur la mairie de Landrecies…

Statue de Dupleix Landrecies… et Dupleix enfant du pays.Immeuble LandreciesUne des maisons de la place dont le fronton est d’inspiration Art NouveauCanal Sambre OiseLe Canal de la Sambre à l’OiseCanal de la Sambre à l'Oise Canal Sambre Oise Canal Sambre OiseL’abri de chasse est bien camouflé.

Hutte de chasse Canal Sambre Oise

Pas sûr que les canards aient des jumelles.

Canal Sambre Oise  Mairie de Catillon sur SambreLa mairie de Catillon sur Sambre…

Eglise de Catillon sur SambreL’église

Pigeonnier Catillon sur SambreUn pigeonnier

Enseigne Poste Catillon sur SambreUn vestige du temps des PTT Vers EtreuxVers Etreux Vers EtreuxJe n’ai pas su choisir entre les deux prises de vues Le Noirrieu EtreuxVallée du NoirrieuLa vallée du Noirrieu Vallée du Noirrieu Vallée du Noirieu Vallée du Noirieu TupignyTupigny, village fleuri Plaque de signalisation routièreUne plaque comme en retrouve en plusieurs lieux L'Oise à VadencourtL’Oise à Vadencourt.

BohériesA défaut de l’ancienne Abbaye à Bohéries.Enseigne ancien hôtel Guise

Familistère de GuiseLe bâtiment central du Palais social Familistère de GuiseAu sommet du fronton, la tour destinée à coordonner les travaux, au premier plan la statue du fondateur. 

Entrée Familistère de GuiseL’entrée du Familistère vue de l’usine, il n’y avait qu’à traverser la rue. 

Palais social Familistère de GuiseL’immense verrière permettant de circuler et de se retrouver dans le patio quel que soit le temps. 

Coursive Palais social Familistère de GuiseLa largeur des coursives et la hauteur des plafonds, décroissante en s’élevant dans les étages, sont calculées pour favoriser la pénétration de la lumière dans les appartements. Atelier Familistère de GuiseUn atelier pédagogique permet de reconstruire le Familistère. Héritage de l’histoire du lieu, les consignes de bonne utilisation reposent sur l’autodiscipline des visiteurs ?Maquette Familistère de GuiseUne maquette côtoie une coupe grandeur nature sur toute la hauteur du bâtiment. Maquette Familistère de Guise Maquette Familistère de GuiseIntérieurs reconstitués. 

Appartement Familistère de Guise Appartement Familistère de Guise Appartement Familistère de Guise Poeles Godin Familistère de GuiseLe musée comporte bien sûr une ample collection de poêles.

Poele Godin Familistère de GuiseParmi les plus originaux

Poele Godin Familistère de Guise Poele Godin Familistère de Guise Affiche Familistère de Guise

Affiches et publicités audiovisuelles sont également présentes 

Affiche Familistère de GuisePiscine Familistère de GuiseLa production d’eau chaude sanitaire était concentrée en un lieu qui regroupait la buanderie et cette piscine munie d’un fond à hauteur variable permettant l’apprentissage de la natation.

Kiosque Familistère de Guise

Le Kiosque du Familistère. Publicite Godin Familistère de GuisePublicité pour les produits de la maison.

Haute vallée de l'OiseEn quittant Guise.Haute vallée de l'Oise Eglise de Montceau sur OiseL’église fortifiée de Montceau sur Oise.Haute vallée de l'Oise Lavoir de MalzyLe lavoir de Malzy

VachesHaute vallée de l'Oise Haute vallée de l'Oise Haute vallée de l'Oise VachesMon arrivée stoppe net le cheminement des vaches changeant de champ. J’ai gardé la photo malgré la bride d’attache de l’appareil en plein champ (de la photo bien sûr).Haute vallée de l'Oise Voie verte de l'AvesnoisLa voie verte à Marly-Gomont

Voie verte de l'AvesnoisPublicité peinte EtreaupontUne publicité peinte à EtreaupontChemin de fer du Nord EtreaupontRappel du temps du chemin de fer.

Eglise de WimyL’église fortifiée de Wimy.Eglise de Wimy Enseigne Avesnes sur HelpesCe dimanche était jour de brocante à Avesnes sur Helpe. Difficile dans ces conditions de photographier la ville. Je garderai comme seul souvenir cette enseigne.

Potale Avesnes sur HelpesJ’aurai, ces deux jours, beaucoup négligé les potales, abondantes sur le parcours. Je ne photographierai que celle-ci peu après Avesnes en direction de Saint Aubin.

Potale Avesnes sur Helpesavec ses deux vierges…Ex Voto Potale Avesnes sur Helpes… dont l’ex-voto nous apprend qu’il s’agit de Notre Dame de Liesse et Notre dame de Warcour.

Itinéraire

L’itinéraire que vous pouvez retrouver sur Openrunner.

http://www.openrunner.com/index.php?id=3949983

DéniveléLe dénivelé.

Rêve de Vélo

Affiche - Exposition Velodream - Wroclaw 2014Ouh la la ! Je ne sais plus où donner de la tête en ce retour de vacances. J’ai accumulé un certain nombre d’articles, plus ou moins rédigés dont la mise en ligne va prendre du temps. Tout d’abord une randonnée faite à l’Ascension en suivant une Randonnée Permanente FFCT « Le Dormeur du Val ». Ensuite cinq jours du côté des plages normandes datant de la mi-juillet et enfin une expo sympa et décalée vue à Wroclaw (Pologne) la semaine dernière.

Commençons par le plus facile, cette exposition, qui s’inscrit dans une Biennale d’Art Urbain, cette année consacrée au vélo.

Elle se propose d’aborder le vélo dans sa dimension sociale et s’attache à montrer comment il peut être une source de transformation de l’espace urbain, un facteur de diversité, de renouvellement, de dynamisme et de créativité.

Voici, en images, un aperçu partiel qui peut-être vous entraînera également dans la voie de la création.

Si vous passez par Wroclaw avant le 31 août, n’hésitez pas y faire un tour, l’exposition présentant d’autres créations ou vidéos.

Galeria Awangarda – BWA Wrocław

Ulica Wita Stwosza 32, Wrocław

 

Exposition Velodream - Wroclaw 2014 Exposition Velodream - Wroclaw 2014Représentations de paysages urbains ou cartes à l’aide d’accessoires de vélo.

Exposition Velodream - Wroclaw 2014 Exposition Velodream - Wroclaw 2014 Exposition Velodream - Wroclaw 2014Vélo destiné à être utilisé sur une voie d’aérotrain (un projet d’aérotrain avait vu le jour en France qui a été abandonné en 1974 laissant comme seul vestige le rail de sustentation en béton).Exposition Velodream - Wroclaw 2014Extrait de la vidéo qui montre le vélo en service.Exposition Velodream - Wroclaw 2014Une série de vélos inspirée par les ronds de bois d’André Cadere.

Pause culturelle : André Cadere était un artiste Roumain dont l’oeuvre a été marquée par la production de ronds de bois de couleurs, d’une longueur égale au diamètre, et assemblés selon une logique mathématique de permutation mais chaque série comportant une « erreur » systématique et aléatoire dans la logique d’assemblage.

Exposition Velodream - Wroclaw 2014 Exposition Velodream - Wroclaw 2014 Exposition Velodream - Wroclaw 2014 Exposition Velodream - Wroclaw 2014 Exposition Velodream - Wroclaw 2014 Exposition Velodream - Wroclaw 2014 Exposition Velodream - Wroclaw 2014 Exposition Velodream - Wroclaw 2014 Exposition Velodream - Wroclaw 2014 Exposition Velodream - Wroclaw 2014Exposition Velodream - Wroclaw 2014 Exposition Velodream - Wroclaw 2014 Exposition Velodream - Wroclaw 2014 Exposition Velodream - Wroclaw 2014Un vélo habitacle Exposition Velodream - Wroclaw 2014L’intérieur transformable permet d’y manger (à la japonaise)…Exposition Velodream - Wroclaw 2014d’y dormir…

Exposition Velodream - Wroclaw 2014

et même de s’y laver.Exposition Velodream - Wroclaw 2014Un projet de pavillon du vélo dessiné en 2012 par l’agence NL Architects pour la ville de Hinan en chine. Au rez de chaussée, boutiques (dont bien sûr un loueur de vélos), espaces de détente et sur le toit un vélodrome auquel on accède par un large escalier central. J’ignore si ce projet a vu le jour ou est en passe de l’être.

Exposition Velodream - Wroclaw 2014 Exposition Velodream - Wroclaw 2014 Exposition Velodream - Wroclaw 2014 Exposition Velodream - Wroclaw 2014 Exposition Velodream - Wroclaw 2014Vélo muni d’un puissant avertisseur pour effrayer les voitures et éviter qu’elles n’empiètent sur les bandes cyclables.Exposition Velodream - Wroclaw 2014 Exposition Velodream - Wroclaw 2014Vélo conçu pour dessiner des arcs en ciel sur des murs.Exposition Velodream - Wroclaw 2014 Exposition Velodream - Wroclaw 2014 Exposition Velodream - Wroclaw 2014 Exposition Velodream - Wroclaw 2014 Exposition Velodream - Wroclaw 2014Vélo fabriqué à partir de pièces détachées de voitures.Exposition Velodream - Wroclaw 2014Vélo dont la vitesse est contrôlé par le rythme cardiaque. Je n’ai pas compris par contre quel était le mode de propulsion.Exposition Velodream - Wroclaw 2014La combinaison qui va avec.Exposition Velodream - Wroclaw 2014A quand un brevet de vélos bizarres ?