Entre Somme et Normandie (3/5)

Pont de Tanquarville

Bien que détrôné depuis par le pont de Normandie, le Pont de Tanquarville a quand même fière allure.

Je poursuis la narration de mon périple entre Amiens et Rouen, entrepris fin août 2013. Vous pouvez retrouver la première partie (Amiens-Dieppe) dans les archives d’octobre 2013 et la deuxième (Dieppe-Le Havre) en février 2014..

Je me lève aussi tôt que le permet l’heure du début de service du petit déjeuner pour cette troisième étape qui doit me conduire à Rouen. La crainte de rater mon train qui me contraindrait pratiquement à devoir passer la nuit à Rouen m’incite à ne pas trainer.

Le départ sera un peu chaotique. Pas facile de trouver un chemin qui me conduise en évitant de trop grands axes vers la route des falaises. Je commence par traverser un hôpital, prendre un ascenseur pour me retrouver dans une zone commerciale déserte.

Mais Saint-Christophe, patron des voyageurs, veille et me fait rencontrer un cycliste qui décharge son vélo avant de rejoindre un groupe. Il me guidera et me donnera quelques indications pou poursuivre mon périple. Cela ne m’empêchera pas de me fourvoyer empruntant un route peu fréquentée, et pour cause elle conduit à une raffinerie.

Mais tout va bien, la journée s’annonce belle, et je finis pas trouver mon chemin. La route est peu fréquentée en ce dimanche et si le panorama des falaises à main gauche est plaisant, le côté droit est bordé par l’autoroute parfois un peu trop proche. L’incertitude quant à ce qui m’attend durant cette journée me dissuade de m’éloigner des rives du fleuve pour emprunter des routes sans doute plus champêtres mais aussi plus vallonnées.

Mais cet itinéraire me vaut de passer sous le Pont de Tancarville qui, bien que détrôné désormais par le Pont de Normandie, n’en est est pas moins majestueux. Je poursuis en suivant la Seine au plus près et m’arrête pour observer le bac qui la franchit en direction de Quillebeuf-sur-seine. A regarder la carte de plus près je note effectivement qu’à plusieurs endroits un bac pallie le manque de pont.

Je traverse ensuite la raffinerie de Port Jérôme pour rejoindre Notre Dame de Gravenchon. Le paysage est loin d’être bucolique mais pas inintéressant. Il nous rappelle également ce qui se cache derrière nos pompes à essence et les hectares occupés par ces installations industrielles.

Après m’être approvisionné en prévision de mon pique-nique de midi, je bifurque vers Petitville, Saint Maurise d’Etrelan, Paroisse Saint Denis des Marais de Seine pour rejoindre une petite route qui longe le fleuve.

Arrivé à Caudebec en Caux je fais une halte en profite pour voir d’un peu plus près l’église que l’on aperçoit des bords de seine.

De là, j’emprunterai une petite route à flanc de coteau Saint Wandrille, Rançon puis une départementale qui double la nationale en direction de Le Trait puis Vandeville. Je ferai l’impasse sur une boucle de la Seine pour rejoindre par la nationale pas trop fréquentée à cette heure de la journée Saint Martin de Porscheville. L’abbaye de Saint Georges sera le lieu d’une halte en terrasse. Jusque Sahurs le paysage demeure champêtre. De là, la rive gauche devient franchement industrielle avec le site de Grand Couronne et ce jusque Rouen. La rive droite bénéficie elle d’une voie verte bien aménagée et très agréable. Elle redevient une piste cyclable dans les derniers kilomètres qui n’ont rien d’impérissable.

Retour à l’étonnement parvenu à Rouen où d’anciens bâtiments portuaires et des quais ont été réhabilités et transformés en lieux culturels et Ramblas. La foule est dense qui déambule ou soleil ou se pose en terrasse.

Je suis largement à l’heure pour mon train et, après avoir repéré la gare, je fais une courte visite en centre-ville.

En guise de conclusion de ce périple, je conseillerai de le faire plutôt en quatre jours afin de disposer de plus de temps pour visites ou crochets.

Avec ce troisième épisode se conclut la randonnée d’Amiens à Rouen, via Dieppe et le Havre. Le lecteur attentif aura noté que bien que l’article soit noté 3/5, j’indique qu’il est la conclusion de la randonnée. Le lecteur qui a de la mémoire se souvient que dans le premier article j’avais précisé avoir suivi la vélo-route de la Côte d’Albatre en deux fois. Les articles 4 et 5 à venir décriront l’itinéraire, Amiens, le Treport, Dieppe et Dieppe Amiens via Neufchatel en Braye.

  Route des Falaises - Le HavreLa route des falaises parfois un près de l’autoroute n’en est pas moins agréable suivre.Route des Falaises - Le Havre Route et BrumeLa brume est présente en bordure de Seine.

La seine entre Le Havre et Rouen Pont de TanquarvilleAu pied du pont.Bac sur la seineLe bac vers Quillebeuf sur seine. Eglise de Paroisse Saint Denis de SeineEglise de Paroisse Saint Denis de SeineMécanismes d'irrigation Champs en bord de SeineD’une rive…Paysage bord de Seine… à l’autre.

Eglise de Caudebec en cauxEglise de Caudebec en Caux Eglise de Caudebec en caux - Détail Eglise de Caudebec en caux - Détail Vache en résine - Caudebec en caux Vache à Caudebec en Caux

Abbaye bénédictine de Saint GerorgesAbbaye de Saint Georges

Eglise de l'abbaye de Saint Georges

Bord de Seine à Grand Couronne Quais de Seine Rive Droite - RouenLes quais de Seine réhabilités sont très fréquentés et les terrasses bondées.Cathédrale de Rouen détailLes abords de la cathédrale sont plus tranquilles.Gros Horloge - Rouen 3Web IMGP1815 Gare de Rouen Rive droite La gare style Art nouveau. Gare de Rouen Rive droite Gare de Rouen Rive droite Gare de Rouen Rive droite

Etaples Lille 2014

Lille Etaples 2014 - Panneau tour de franceA n’en pas douter, fougueux et conquérants ce sont les participants de cet Etaples Lille.

Dommage que les conditions météo ne nous aient pas permis de mieux profiter de ce brevet remarquablement organisé. L’accueil, le fléchage, le ravitaillement, la sécurité, rien n’a été négligé et de nombreux bénévoles chaleureux et efficaces ont permis de mener à bien ce projet ambitieux.

Merci et bravo aux bénévoles de AS ETAPLOISE – ASSO SAINT OMER CYCLOTOTOURISME – CYCLOS d’ASCQ.

Le départ du Tour est un jalon de mon calendrier personnel, non que j’attache une importance particulière à l’événement, même si je ne suis pas indifférent aux étapes de montagne, mais parce qu’il marque pour moi le début de l’été et confère à la période un air de vacances. Souvenir sans doute de mon enfance où les après midi de juillet avaient tous un lien avec le Tour, qu’il s’agisse de courses à vélo avec les copains, de jeux avec les cyclistes miniatures ou du visionnage de l’étape les jours de pluie. L’arrivée signifie elle que l’été est déjà bien entamé.

J’attendais donc avec une impatience quasi puérile cette étape porteuse au moins dans mon imaginaire d’une promesse estivale.

Les prévisions météo du début de semaine tempérèrent mon enthousiasme, ayant néanmoins le secret espoir qu’une fois de plus celles-ci se révèleraient erronées.

Malheureusement, il n’en fut rien et la pluie nous aura accompagnés pratiquement tout au long de cette randonnée.

Faible crachin à 7h00 alors qu’affluent les participants, elle s’intensifiera peu après le départ rendant précieux les signaleurs placés aux endroits dangereux.

Une accalmie se produira après une demi heure environ et l’on pourra espérer par instant une éclaircie durable. Ce ne sera pas vraiment le cas mais à Hucqueliers, premier ravitaillement, je retirerai mon coupe pluie.

Les champs de céréales bientôt prêts à être moissonnées tranchent dans la grisaille ambiante et attisent le regret d’un ciel moins nuageux. Mon appareil photo restera dans sa sacoche.

Le ravitaillement de Saint Omer marque la mi-route et la perspective des Monts des Flandres, à moins que ce ne soit le vent favorable, me met en jambes. Un rapide coup d’œil latéral me fait découvrir un horizon anthracite annonceur de précipitations plutôt abondantes. Mais j’ai bon espoir d’y échapper, l’itinéraire nous conduisant à l’opposé.

Une crevaison en décidera autrement. Deuxième de la journée, je réalise que ma seconde chambre à air n’est pas adaptée à ma nouvelle roue arrière dont le profil exige une valve plus longue. Il me faut donc réparer et je vois avec inquiétude se rapprocher des nuages menaçants. J’aurai juste le temps de remettre ma roue arrière et mon coupe pluie avant qu’une forte ondée ne s’abatte.

Une nouvelle accalmie ne sera que temporaire et à l’approche du Mont Cassel encapuchonné de brume, les précipitations reprendront de plus belle. Mes chaussures sont emplies d’eau. A Bavinchove, l’idée me traverse l’esprit  que je pourrais être rapidement à Lille en TER. Vite écartée, je poursuis vers Cassel. Heureusement, nous en abordons la montée par une route asphaltée. Les pavés seront pour la descente mais un trottoir permet de les éviter.

Le parcours ignore le Mont des Cats et nous filons vers Boschepe, puis Berthen avant de bifurquer vers le Mont Noir. Des camping cars stationnent déjà et je me plais à m’imaginer au chaud et au sec en train de regarder l’étape du jour.

Le Mont Noir constitue la dernière difficulté mais la route qui le suit est la moins plaisante du parcours car, suivant strictement l’itinéraire de l’étape, elle emprunte l’axe Bailleul – Armentières – Lille par les routes principales. Fort heureusement, un vent très favorable écourtera cette partie.

Jupiter à défaut de faire donner le tonnerre nous arrosera copieusement peu avant d’arriver à Lille et c’est trempé et franchement rafraichi que j’arriverai à Bitwin Village.

Lille Etaples 2014 - Départ Lille Etaples 2014 - DépartOrganisation, un des maîtres mots de brevet.Lille Etaples 2014 - Départ Lille Etaples 2014 - Départ Lille Etaples 2014 - DépartDes bénévoles souriants.Lille Etaples 2014 - Départ

Lille Etaples 2014 - Départ

Lille Etaples 2014 - DépartRepérer son numéro de dossier pour le retirer.Lille Etaples 2014 - DépartOn se retrouve entre habitués des brevets de la Métropole.Lille Etaples 2014 - Départ Lille Etaples 2014 - DépartDeux des cyclos du CC Orchies venus à vélo (la veille quand même).

Lille Etaples 2014 - Départ Lille Etaples 2014 - DépartFier et pas qu’un peu d’être au départ.Lille Etaples 2014 - DépartFR3 suit l’évènement, il parait qu’on me voit fugacement prenant des photos.Lille Etaples 2014 - Départ Lille Etaples 2014 - DépartHeureusement on a fini avec cette coupe du monde.Lille Etaples 2014 - DépartUn p’tit coin d’parapluie pour un coin d’paradis… avant l’enfer (Oui je sais j’exagère, pour ce qui est de l’enfer bien sûr).Lille Etaples 2014 - Départ Lille Etaples 2014 - DépartCertains partent avant le départ groupé.

Lille Etaples 2014 - DépartPendant que d’autres ajustent la pression.Lille Etaples 2014 - Départ Lille Etaples 2014 - Départ Lille Etaples 2014 - Départ Lille Etaples 2014 - Départ  Lille Etaples 2014 - DépartLes choses se précisent.Lille Etaples 2014 - DépartLa photo officielle.Lille Etaples 2014 - DépartC’est parti.

Lille Etaples 2014 - Départ Lille Etaples 2014 - Départ Lille Etaples 2014 - Départ Lille Etaples 2014 - Départ Lille Etaples 2014 - Départ Lille Etaples 2014 - Départ Lille Etaples 2014 - Départ Lille Etaples 2014 - Départ Lille Etaples 2014 - Départ Lille Etaples 2014 - Départ Lille Etaples 2014 - Départ Lille Etaples 2014 - Départ Lille Etaples 2014 - Départ Lille Etaples 2014 - Départ Lille Etaples 2014 - Départ Lille Etaples 2014 - Départ Lille Etaples 2014 - Départ Lille Etaples 2014 - Départ Lille Etaples 2014 - Départ Lille Etaples 2014 - Départ Lille Etaples 2014 - Départ Lille Etaples 2014 - Départ Lille Etaples 2014 - Départ Lille Etaples 2014 - Départ Lille Etaples 2014 - Départ Lille Etaples 2014 - Départ Lille Etaples 2014 - Départ Lille Etaples 2014 - Départ Lille Etaples 2014 - Départ Lille Etaples 2014 - Départ Lille Etaples 2014 - Départ Lille Etaples 2014 - Départ Lille Etaples 2014 - Départ Lille Etaples 2014 - Départ Lille Etaples 2014 - Départ Lille Etaples 2014 - DépartLille Etaples 2014 - Départ Lille Etaples 2014 - Départ Lille Etaples 2014 - Départ Lille Etaples 2014 - Départ Lille Etaples 2014 - Départ Lille Etaples 2014 - Départ Lille Etaples 2014 - Départ Lille Etaples 2014 - Départ Lille Etaples 2014 - Départ Lille Etaples 2014 - Départ Lille Etaples 2014 - Départ Lille Etaples 2014 - Départ Lille Etaples 2014 - Départ Lille Etaples 2014 - Départ Lille Etaples 2014 - Départ Lille Etaples 2014 - Départ Lille Etaples 2014 - Départ Lille Etaples 2014 - Départ Lille Etaples 2014 - Départ Lille Etaples 2014 - Départ Lille Etaples 2014 - Départ Lille Etaples 2014 - Départ Lille Etaples 2014 - Départ Lille Etaples 2014 - Départ Lille Etaples 2014 - Départ Lille Etaples 2014 - Départ Lille Etaples 2014 - Départ Lille Etaples 2014 - Départ Lille Etaples 2014 - Départ Lille Etaples 2014 - DépartWIMGP5297Montcavrel a fait fort pour le passage du Tour. Les habitants ont du collecter tout ce qui traînait comme vieux vélos dans leurs caves et Greniers et les ont accrochés tout le long de la rue principale.Lille Etaples 2014 - RavitaillementElipse dans le reportage qui nous conduit directement à Saint Omer.Lille Etaples 2014 - Ravitaillement Lille Etaples 2014 - RavitaillementEt des bénévoles toujours actifs.Lille Etaples 2014 - Ravitaillement Lille Etaples 2014 - Ravitaillement Lille Etaples 2014 - Ravitaillement Lille Etaples 2014 - PaysageLe temps n’est pas trop à la flânerie photographique, mais quand même, une petite en passant. Pas trop le temps de soigner la composition.Lille Etaples 2014 - PaysageGaranti sans retouches.Lille Etaples 2014 - CyclistesJ’en profite pour photographier quelques participants.Lille Etaples 2014 - Cyclistes Lille Etaples 2014 - Cyclistes Lille Etaples 2014 - Forêt de ClairmaraisLa forêt de Clairmarais presque sous le soleil.Lille Etaples 2014 - Paysage

Devant les perspectives sont plutôt réjouissantes.

Lille Etaples 2014 - PaysageMais derrière…Lille Etaples 2014 - Cyclistes Lille Etaples 2014 - MoulinUn des moulins de Steenvoorde.Lille Etaples 2014 - Camping carsDans la montée du Mont Noir les camping cars commencent à stationner.Lille Etaples 2014 - RavitaillementDernier ravitaillement.Lille Etaples 2014 - Ravitaillement Lille Etaples 2014 - RavitaillementCyclistes et vélos ruissellent à l’arrivée.Lille Etaples 2014 - ArrivéeLa retransmission en direct de l’étape du jour n’attire pas les foules. Je rentre chez moi sans attendre.

Euroclassic LKRT 2014

 Euroclassic LKRT 2014 - Mont Saint AubertUn temps maussade pour cette édition 2014 de l’Euroclassic, que le jaune vif des champs peine à égayer.

De conception originale, ce brevet aura sans doute souffert des conditions météorologiques car la fréquentation n’était pas, de ce que j’en ai vu, à la hauteur de l’investissement que représente son organisation.

C’est une randonnée à géométrie variable que proposaient l’Urfa-Lille, le Nord Touriste Section Cyclo et le Beuterverzet 53×11 Kortrijk. Trois points de départ étaient possibles, correspondant aux trois villes des clubs organisateurs. Un ravitaillement au Mont Saint-Aubert, constituait le troisième sommet d’une étoile à trois branches dont Roubaix était le centre.

Chacun n’avait donc que l’embarras du choix pour établir un itinéraire à la carte. Si la boucle passant par Lille, Courtrai et Mont Saint-Aubert n’était fléchée que dans un sens, les liaisons entre Roubaix et les trois autres points l’étaient dans les deux sens, autorisant de multiples combinaisons.

Partant de Lille, j’avais pris l’option du tour complet soit une distance de 130 km. Des considérations horaires et la pluviométrie feront que je quitterai le dernier tronçon au niveau de la base de loisirs de Willems pour rejoindre Mons directement par Forest sur Marque et le lac du Héron, plutôt que de poursuivre jusque Lille.

Bien qu’en périphérie urbaine, l’itinéraire demeure très champêtre. Au départ de Lille, une fois quitté Lambersart, le parcours emprunte de petites routes qui traversent le Ferrain. À partir de Bousbecq, débute un passage plus urbain qui nous fait côtoyer survivants et vestiges de l’importante activité textile de cette portion de la vallée de la Lys.

A Welwegem, on suit le chemin de halage jusque Courtrai. Le tronçon qui relie Courtrai au Mont Saint-Aubert constitue la partie vallonnée de l’itinéraire avec, assez vite en ligne de mire, la silhouette bien connue du mont et de son église.  Mais dans cette approche, il vaut mieux se fier à son compteur qu’à la proximité du lieu car le circuit tournicote autour de l’éminence nous en éloignant quand on croit toucher au but. Il en va ainsi jusque dans les derniers kilomètres. Ayant en tête les tracés habituels, on croit une fois passé La Grignotière  s’être trompé de branche et rejoindre Roubaix, alors qu’il n’en est rien et qu’un subit changement de cap nous ramène vers Kain pour conclure par l’ascension via la rue de la Folie puis la rue du Reposoir.

La suite ne présente par de difficultés et contourne Lille par l’Est, via le Mélantois, puis le Sud.

A lire le reportage d’André Tignon, il semble que ce brevet ait aussi été peu choyé par le temps l’an dernier. Souhaitons que malgré cette malchance les organisateurs persistent dans leur projet et que nous puissions refaire ce sympathique tracé sous le soleil.

Voici quelques photos prises malgré des conditions peu propices, notamment dans le premier tronçon;

Euroclassic LKRT 2014 - InscriptionsPeu de monde malheureusement au départ de Lille.Euroclassic LKRT 2014 - InscriptionsExplication des différentes combinaisons possibles.Euroclassic LKRT 2014 - Inscriptions Euroclassic LKRT 2014 - Inscriptions Euroclassic LKRT 2014 - PluieUne dizaine de kilomètres après le départ, premier grain sérieux, mes chaussettes ont vite fait de se gonfler telles des éponges. Je m’abrite tant bien que mal sous un arbre.Euroclassic LKRT 2014 - Ravitaillement56 inscrits au départ de Courtrai et 07 visiteurs, à en croire le tableau de marque. Mais le collectif soutient le moral des ravitailleurs.Euroclassic LKRT 2014 - CyclistesDeux cyclistes croisés alors que je me suis arrêté pour photographier le moulin.Euroclassic LKRT 2014 - VachesQuelques photos de vaches avec toujours une dédicace à mon camarade Pierre-Marie.Euroclassic LKRT 2014 - Vaches Euroclassic LKRT 2014 - Vaches Euroclassic LKRT 2014 - Mont Saint AubertLe Mont Saint Aubert, proche et lointain à la fois.Euroclassic LKRT 2014 - Mont Saint Aubert  Euroclassic LKRT 2014 - Mont Saint AubertCette halte photographique avant d’entamer la descente du Mont Saint Aubert me permettra de revêtir mon coupe pluie avant le second grain sérieux de la matinée.Euroclassic LKRT 2014 - Drapeau belgeLa ferveur des supporters des Diables rouge était bien visible ce dimanche matin en traversant des communes pavoisées aux couleurs nationales. Seules les conditions météo médiocres m’ont empêché de revenir avec une conséquente collection de photos de drapeaux. Celui fourni par la marque Jupiler était particulièrement bien représenté. L’histoire ne dit combien il fallait acheter de litres de bière pour en bénéficier.

Euroclassic LKRT 2014 - Drapeau belge Euroclassic LKRT 2014 - Drapeau belge