Retrouvailles 2014

Paysage - Retrouvailles 2014

Un air de printemps pour ces retrouvailles 2014

Arrivé à 8h00, peu de vélos contre les murs du local. André Tignon et Hubert Delesalle sont déjà en poste, appareil photo en bandoulière, mais le chaland reste rare.

Inscrit et café bu, je m’apprête à partir alors que le flux des cyclos s’intensifie. Je m’apprête dis-je, car je découvre sans tarder que j’ai crevé. Je découvrirai également rapidement que ma pompe a mal vieilli et que je dépenserais beaucoup d’énergie et de temps à gonfler ma chambre à air par ce seul moyen. Je sollicite donc les organisateurs et suis le président jusqu’à sa voiture dont le coffre recèle une pompe à pied.

De retour au local, je retrouve enfin le joyeux brouhaha des Retrouvailles. Couleurs bigarrées des tenues, interpellations sonores donnent à ce rassemblement des allures de fête ou de marché. On y apprend qu’untel a changé de vélo ou que tel autre, chargé d’une inscription collective, a oublié le nom du collègue qui ne voit plus très bien.

Poursuivant mon observation sociologique je crois noter une participation féminine plus forte que dans la plupart des brevets. On y croise également davantage de cyclos dont j’aimerais bien avoir le même allant à leur âge.

Au fur et à mesure les groupes se forment, qui pour la photo souvenir, qui pour un départ simultané.

Je laisse cette foule multicolore et bruyante pour retrouver le calme de la campagne et de bourgs encore endormis que tente d’éveiller la cloche de l’église de Néchin sonnant à la volée.

Le ciel est encore encombré de nuages mais la chaleur solaire devient par instants sensible. Les éclaircies prendront rapidement le pas et rendront supportable le vent par moment soutenu. Parti avec gants d’hiver doublés de gants de soie, je finirai la randonnée avec ces derniers seulement.

Le parcours roulant, la distance modeste, permettaient de s’affranchir l’esprit de contraintes horaires nées des contingences familiales. La température, douce pour la saison, invitait également à la flânerie et il faisait bon se laisser glisser sans chercher la performance, décontracté du pneu.

Départ - Retrouvailles 20148h00, la bénévole en poste à l’accueil a encore le loisir de plier les bulletins de participation et de les poser de champ sur la table en une composition artistique et pour une préhension facile.Départ - Retrouvailles 2014André Tignon a enfin pu entrer en action, il me rendra la politesse photographique un peu plus tard.

Départ - Retrouvailles 2014Concentré pour la photo.Départ - Retrouvailles 2014 Départ - Retrouvailles 2014Attente, départ imminent, arrivées…Départ - Retrouvailles 2014 Paysage - Retrouvailles 2014Il faudra un soleil plus généreux pour assécher les champs encore détrempés.Cycliste - Retrouvailles 2014 Cycliste - Retrouvailles 2014 Cycliste - Retrouvailles 2014 Cycliste - Retrouvailles 2014 Cycliste - Retrouvailles 2014 Cycliste - Retrouvailles 2014 Paysage - Retrouvailles 2014

Ravitailement - Retrouvailles 2014 Ravitailement - Retrouvailles 2014Ravitaillement à la ferme de la Motterie, lieu d’escale fréquemment retenu.Ravitailement - Retrouvailles 2014 Ravitailement - Retrouvailles 2014v Ravitailement - Retrouvailles 2014 Web IMGP2945 Cycliste - Retrouvailles 2014Cycliste - Retrouvailles 2014

C’est pour d’autres le moment de repartir, en se réjouissant du beau temps.

Paysage - Retrouvailles 2014Allées et venues ne semblent pas perturber les impassibles bovidés enfin sortis de l’étable. Paysage - Retrouvailles 2014Tout juste daignent-ils accorder un regard en coin au photographe qui s’approche. Web IMGP2958André Tignon repart aussi mais pas pour longtemps, comme le montre la suite.

Cycliste - Retrouvailles 2014Cycliste - Retrouvailles 2014 Cycliste - Retrouvailles 2014 Cycliste - Retrouvailles 2014Cycliste - Retrouvailles 2014La même avec du recul.

Cycliste - Retrouvailles 2014 Cycliste - Retrouvailles 2014 Cycliste - Retrouvailles 2014 Cycliste - Retrouvailles 2014 Cycliste - Retrouvailles 2014 Cycliste - Retrouvailles 2014 Cycliste - Retrouvailles 2014 Cycliste - Retrouvailles 2014 Cycliste - Retrouvailles 2014 Cycliste - Retrouvailles 2014 Cycliste - Retrouvailles 2014 Cycliste - Retrouvailles 2014 v Cycliste - Retrouvailles 2014 Cycliste - Retrouvailles 2014Cycliste - Retrouvailles 2014L’humeur était plutôt à la discussion pour ces deux cyclos de Leers.Paysage - Retrouvailles 2014 Paysage - Retrouvailles 2014Web IMGP2990 Cycliste - Retrouvailles 2014 Cycliste - Retrouvailles 2014 Cycliste - Retrouvailles 2014 Cycliste - Retrouvailles 2014 Cycliste - Retrouvailles 2014 Cycliste - Retrouvailles 2014 Cycliste - Retrouvailles 2014 Cycliste - Retrouvailles 2014 Cycliste - Retrouvailles 2014 Cycliste - Retrouvailles 2014 Cycliste - Retrouvailles 2014 Cycliste - Retrouvailles 2014 Cycliste - Retrouvailles 2014 Arrivée - Retrouvailles 2014Pas de barrière pour déposer les vélos, qu’à ceux-là ne tiennent… tout seuls.Arrivée - Retrouvailles 2014

Parcours - Retrouvailles 2014Les parcours.

Autoportrait - Retrouvailles 2014Et comme cela tend à devenir habituel, l’autoportrait du jour à l’insu de mon plein gré.

 

 

Entre Somme et Normandie (2/5)

Le site du phare d’Antifer, mérite un petit crochet alors que Le Havre, n’est plus très loin.

Privé du brevet des Renards des sables pour cause d’astreinte, c’est l’occasion de reprendre la suite de la narration de mon périple entre Amiens et Rouen, entrepris fin août. Vous pouvez retrouver la première partie (Amiens-Dieppe) dans les archives d’octobre 2013.

Le départ de Dieppe met vite dans l’ambiance. Pas vraiment le temps de s’échauffer avant une montée vers le Golf et une pente qui par moments dépasse les 5%. Mais la récompense est vite obtenue avec, au début de la descente, un beau point de vue sur Pourville, malgré le temps maussade.

Je délaisse la valleuse de Vasterival, identifiée comme curiosité sur la carte et fais le détour pour voir le phare d’Ailly, autre curiosité. Déception, alors que je m’attendais à ce que le phare dominât la mer, je le découvre en retrait, au milieu d’un petit bois. Sans doute est-il possible de rejoindre le bord de la falaise par un sentier pédestre, mais dans l’incertitude, je décide d’en rester là et de poursuivre ma route comptant sur d’autres occasions pour profiter de panoramas marins.

Lorsque j’arrive, à Quiberville les derniers bateaux de pêche, aux allures de gros hors bords, sont ramenés sur des remorques. Des pécheurs remaillent leurs filets. Je prends le temps d’une ou deux photos avant de repartir pour une nouvelle montée. Ce tronçon côtier a en effet tout des montagnes russes. A suivre la côte, on croise inévitablement les multiples cours d’eau qui se jettent dans la mer et les vallées qu’ils ont creusés.

Parvenu à Blosseville, je délaisserai Saint Valery en Caux que je choisirai de contourner par Neville et Ingouville, itinéraire qui emprunte des routes moins fréquentées.

La partie du parcours qui conduit à Sasselot le Mauconduit, moins vallonnée que la portion précédente, nous fait rencontrer plusieurs manoirs.

Du phare et de la Chapelle Notre Dame qui le surplombe, on jouit d’une très belle vue sur le port de Fecamp et les environs. J’y ferais un pique-nique aéré avant de redescendre au niveau de la mer par une route très roulante.

Je renoncerai à une halte café, ne trouvant pas de troquet à mon goût, et poursuivrai ma route vers Etretat, prochaine halte remarquable. L’itinéraire pour sortir de Fecamp est très mal signalé, ce qui est d’autant plus regrettable qu’il faut remonter ce que l’on descendu avec des passages fortement pentus. Je ferai ainsi allers et retours dans une zone de bungalows cherchant vainement mon chemin jusqu’à ce qu’en désespoir de cause je me résolve à rejoindre la route principale qui me fera rapidement retrouver les balises de la véloroute.

Inutile de s’étendre sur la description d’Etretat. Le ciel très couvert jusque là s’est enfin éclairci et je savourerai en terrasse un café et mon dessert, avec vue sur l’aiguille creuse et les falaises. J’aurais volontiers prolongé cette halte mais il me reste une quarantaine de kilomètres jusqu’au Havre et, redoutant le vent et un relief bosselé, je préfère assurer.

La sortie d’Etrat donne un aperçu de ce que peut-être sa fréquentation au plus fort de la saison. La route est en effet bordée d’une succession ininterrompue d’espaces déserts qui en d’autres temps font office de parkings.

Bien que soucieux de ne pas trop flâner, je ferai néanmoins de détour par le phare d’Antifer que l’on rejoint en traversant de vastes pâtures qui donnent sur la mer.

Finalement, mes craintes ne seront pas fondées et malgré un vent plutôt soutenu, c’est sans difficulté que je rejoindrai Montivilliers, point d’étape.

Il sera plus compliqué de rejoindre le Havre, dans l’entrelacs de voies rapides interdites aux vélos. Grâce aux indications de cyclistes j’y parviendrai néanmoins, étant attentif à bien mémoriser l’itinéraire en prévision du retour nocturne. Ce fut effectivement prudent, tout comme le fait d’avoir emmené une lampe car une bonne partie du trajet ne bénéficiait pas de l’éclairage urbain et mon éclairage de signalisation se serait révélé nettement insuffisant.

Pourville - Véloroute de la côte d'albâtre

Peu après Dieppe, vue sur la plage de Pourville.

Phare d'Ailly - Véloroute de la côte d'albâtre

Le Phare d’Ailly, pour voir la mer il faut sans doute marcher.

Pêcheurs - Pourville - Véloroute de la côte d'albâtre Pêcheurs - Pourville - Véloroute de la côte d'albâtreRetour de pêche à Quiberville sur mer.

Véloroute de la côte d'albâtre

Véloroute de la côte d'albâtre

Véloroute de la côte d'albâtre Calvaire - Véloroute de la côte d'albâtre Maison à Colombage - Véloroute de la côte d'albâtreVéloroute de la côte d'albâtre

Vaches - Véloroute de la côte d'albâtreVaches - Véloroute de la côte d'albâtre

Calvaire - Véloroute de la côte d'albâtre

Calvaire - Véloroute de la côte d'albâtre

Pourville - Véloroute de la côte d'albâtre

Fécamp vue du phare.

Plage - Fécamp - Véloroute de la côte d'albâtre

Plage - Fécamp - Véloroute de la côte d'albâtre

Falaises - Fécamp - Véloroute de la côte d'albâtre

Phares - Fécamp - Véloroute de la côte d'albâtreEnseigne - Véloroute de la côte d'albâtre         Entrée dans Etretat. Une enseigne que je ne peux ignorer.Falaises d'Etretat - Véloroute de la côte d'albâtreTasse à café - Etretat - Véloroute de la côte d'albâtreJ’en profite pour compléter ma collection de photos de tasses à café.

Falaises d'Etretat - Véloroute de la côte d'albâtre

Phare d'Antifer - Véloroute de la côte d'albâtre Antifer - Véloroute de la côte d'albâtre Phare d'Antifer - Véloroute de la côte d'albâtreLe phare d’Antifer.

Cap d'Antifer - Véloroute de la côte d'albâtre

Calvaire - Véloroute de la côte d'albâtreCalvaire (détail)- Véloroute de la côte d'albâtre

Enseigne Saint Jouin Bruneval - Véloroute de la côte d'albâtre

Saint Jouin Bruneval du temps des PTT.

Immeuble (détail fronton) - Le Havre - Véloroute de la côte d'albâtreLe Havre, je parcours le front de mer …

Immeuble (détail balcon) - Le Havre - Véloroute de la côte d'albâtre Immeuble (détail balcon) - Le Havre - Véloroute de la côte d'albâtre Immeuble (détail balcon) - Le Havre - Véloroute de la côte d'albâtre   Immeuble - Le Havre - Véloroute de la côte d'albâtre Immeuble (détail balcon) - Le Havre - Véloroute de la côte d'albâtre… et découvre l’architecture d’Auguste Perret.

Immeuble - Le Havre - Véloroute de la côte d'albâtre

Immeuble (détail ) - Le Havre - Véloroute de la côte d'albâtre

Immeuble - Le Havre - Véloroute de la côte d'albâtre

Immeuble (détail) - Le Havre - Véloroute de la côte d'albâtre

Immeuble (détail entrée) - Le Havre - Véloroute de la côte d'albâtre

        Immeuble (détail entrée) - Le Havre - Véloroute de la côte d'albâtre Immeuble - Le Havre - Véloroute de la côte d'albâtreA droite le clocher de l’église Saint-Joseph.

Immeuble (détail balcon) - Le Havre - Véloroute de la côte d'albâtre Immeuble - Le Havre - Véloroute de la côte d'albâtre

Immeuble - Le Havre - Véloroute de la côte d'albâtre

Saut en trottinette - Le Havre - Véloroute de la côte d'albâtreDes acrobaties que je me plais à photographier, leur préférant toutefois une pratique plus paisible.

Saut en vélo - Le Havre - Véloroute de la côte d'albâtre

Saut en patins - Le Havre - Véloroute de la côte d'albâtre

 Saut en vélo - Le Havre - Véloroute de la côte d'albâtre

Carte route côte d'AlbâtreLe département de Seine Maritime diffuse un topo que vous pouvez commander sur le site www.seine-maritime-tourisme.com

Carte route côte d'AlbâtreDieppe – Saint Valéry en Caux

(NB : la Vélo route part du Tréport, l’étape Le Tréport Dieppe sera évoquée dans l’article 4/5).

Carte route côte d'AlbâtreSaint Valéry en Caux – Fécamp.Carte route côte d'AlbâtreFécamp – EtretatCarte route côte d'AlbâtreEtretat – Le Havre

A suivre : Le Havre – Rouen

La Ronde Verte de la Pévèle VTT 2014 – Bersée

Cycliste - Ronde verte de la Pévèle VTT 2014 - BerséeSoleil et boue pour cette édition 2014

Après une édition 2012 (ma dernière participation) givrée, celle de 2014 fut boueuse. Les précipitations de ces derniers jours ne contribuèrent pas à améliorer une hygrométrie des sols déjà élevée. Les organisateurs durent même au dernier moment modifier le tracé, certains tronçons étant inondés ou rendus trop dangereux.

Si les essuie-glaces étaient nécessaires au départ de Lille, la pluie avait cessé arrivé à Bersée pour ne plus reprendre avant l’après-midi. Le vent lui fut toujours présent rendant la progression parfois difficile, surtout lorsque conjugué à des passages boueux.

Le terrain était varié avec chemins agricoles, champs, secteurs pavés et, pour la plus grande distance ( 45 km), un long passage en forêt de Phalempin. Si dans l’ensemble le terrain était plutôt plat, les passages avec dénivelé étaient rendus difficiles par l’état du terrain. Le premier d’entre eux arrivait après avoir contourné Mons en Pévèle, l’accès au talus de Thumeries se montrant très sélectif, au point que je ne verrai aucun des participants le franchir sans mettre pied à terre. Le sous bois, bien que plan, était riche en chausses trappes et nécessitait une vigilance constante pour trouver la moins mauvaise trajectoire et éviter de s’embourber.

Au sortir de la forêt de Phalempin, plus d’un attendaient avec impatience le ravitaillement, les organisateurs en ayant positionné un, unique, commun aux trois parcours les plus longs. Ce fut pour nous vers le trente deuxième kilomètre, ce qui me fit jouer, grâce aux barres de céréales dont je ne me départis jamais en sortie, le ravitailleur en vol au bénéfice d’un participant qui approchait de l’hypoglycémie.

À peine quitté le ravitaillement, nous attendait une nouvelle ascension qui devint vite pédestre le long d’un chemin creux. Parvenu à son terme, un champ boueux, mais est-ce encore utile de le préciser, nous attendait nous menant sur les hauteurs de Mons en Pévèle. J’y parvins en même temps qu’une éclaircie et pus, la marche aidant, profiter du paysage. Je ne m’y attardai cependant pas plus que le nécessaire, un vent froid y soufflant généreusement.

Une courte descente nous ramenait ensuite au pied du pas de Roland que l’on nous invitait à franchir par l’étroit chemin qui débouche près de la Chapelle et dont je savais, pour l’avoir emprunté lors du Chicon Bike Tour, comment je le terminerais. Il en fut de même pour le dernier passage boueux emprunté également lors du CBT mais que je parcourus je pense avec un peu plus de panache bien que devant mettre pied à terrer sur une partie.

La suite fut sans grande difficulté, le pavé du Blocus n’étant pas trop dur en VTT. Seul le vent parfois latéral vint contrarier un retour au demeurant roulant sur la voie verte de la Pévèle.

Le parcours à un ou deux exceptions près, mais sans doute justifiées par les changements de dernière minute, était très bien balisé.

A noter dans vos tablettes donc.

Mons en Pévèle - Ronde verte de la Pévèle VTT 2014 - BerséeIl fait encore gris et l’on devine au fond Mons en Pévèle.Cycliste - Ronde verte de la Pévèle VTT 2014 - BerséePremière difficulté que je ne verrai personne franchir à vélo.Cycliste - Ronde verte de la Pévèle VTT 2014 - BerséeAnatomie d’une chute (1).

Cycliste - Ronde verte de la Pévèle VTT 2014 - BerséeCycliste - Ronde verte de la Pévèle VTT 2014 - Bersée

Cycliste - Ronde verte de la Pévèle VTT 2014 - Bersée Cycliste - Ronde verte de la Pévèle VTT 2014 - BerséeMême à pied c’est dur et il faut pousser les machines.Cycliste - Ronde verte de la Pévèle VTT 2014 - Bersée Cycliste - Ronde verte de la Pévèle VTT 2014 - Bersée Cycliste - Ronde verte de la Pévèle VTT 2014 - BerséeAnatomie d’une chute (2). Cycliste - Ronde verte de la Pévèle VTT 2014 - Bersée  Cycliste - Ronde verte de la Pévèle VTT 2014 - Bersée Cycliste - Ronde verte de la Pévèle VTT 2014 - Bersée Cycliste - Ronde verte de la Pévèle VTT 2014 - Bersée Cycliste - Ronde verte de la Pévèle VTT 2014 - Bersée Cycliste - Ronde verte de la Pévèle VTT 2014 - BerséeVa-t-il réussir ?Cycliste - Ronde verte de la Pévèle VTT 2014 - BerséeHé,hé, non c’est raté pour lui aussi.Cycliste - Ronde verte de la Pévèle VTT 2014 - Bersée

Pas trop de style, mais efficace.Cycliste - Ronde verte de la Pévèle VTT 2014 - Bersée Cycliste - Ronde verte de la Pévèle VTT 2014 - Bersée Cycliste - Ronde verte de la Pévèle VTT 2014 - Bersée Cycliste - Ronde verte de la Pévèle VTT 2014 - Bersée Cycliste - Ronde verte de la Pévèle VTT 2014 - Bersée Cycliste - Ronde verte de la Pévèle VTT 2014 - Bersée Cycliste - Ronde verte de la Pévèle VTT 2014 - Bersée Cycliste - Ronde verte de la Pévèle VTT 2014 - Bersée Cycliste - Ronde verte de la Pévèle VTT 2014 - Bersée Cycliste - Ronde verte de la Pévèle VTT 2014 - Bersée Cycliste - Ronde verte de la Pévèle VTT 2014 - Bersée Cycliste - Ronde verte de la Pévèle VTT 2014 - Bersée Ravitaillement - Ronde verte de la Pévèle VTT 2014 - Bersée Ravitaillement - Ronde verte de la Pévèle VTT 2014 - Bersée Champ - Ronde verte de la Pévèle VTT 2014 - Bersée

Au débouché du chemin après le ravitaillement.Cycliste - Ronde verte de la Pévèle VTT 2014 - Bersée Champ - Ronde verte de la Pévèle VTT 2014 - Bersée

Boue, vent et point de vue.Cycliste - Ronde verte de la Pévèle VTT 2014 - Bersée Cycliste - Ronde verte de la Pévèle VTT 2014 - Bersée Cycliste - Ronde verte de la Pévèle VTT 2014 - Bersée Champ - Ronde verte de la Pévèle VTT 2014 - Bersée Borne Paris Roubaix - Ronde verte de la Pévèle VTT 2014 - Bersée Cycliste - Ronde verte de la Pévèle VTT 2014 - Bersée Cycliste - Ronde verte de la Pévèle VTT 2014 - Bersée Cycliste - Ronde verte de la Pévèle VTT 2014 - Bersée Cycliste - Ronde verte de la Pévèle VTT 2014 - Bersée Cycliste - Ronde verte de la Pévèle VTT 2014 - Bersée Paysage - Ronde verte de la Pévèle VTT 2014 - Bersée Parcours - Ronde verte de la Pévèle VTT 2014 - Bersée Cycliste - Ronde verte de la Pévèle VTT 2014 - BerséeL’auto portrait involontaire du jour. Garanti sans trucage.

Mont Kemmel – Armentières

Kemmel BergLe Mont Kemmel vu de Nieuwkerque.

Mes craintes étaient fondées et les sinistres craquements entendus lors de mes deux dernières sorties n’étaient pas le fruit d’un mauvais réglage de dérailleur.

Un examen des pignons montrait des signes d’usure évidents, ce que confirma mon vélociste, étendant le diagnostic au plateau central. Je laissai donc mon VTT à ses bons soins et revint donc, ce dimanche, au vélo de route en attendant de retrouver le premier, retapé, pour la Ronde verte de la Pévèle le week-end prochain.

C’était une matinée idéale pour rouler avec un temps sec et ensoleillé. C’était aussi un temps propice aux photos et, dument équipé pour ce faire, c’est le nez au vent, au sens propre comme au sens figuré, que je couvrai une grosse soixantaine de kilomètres seulement.

J’optai pour un départ en train vers Armentières, me dirigeant ensuite vers le Mont Kemmel, via le Monteberg. Si le départ nécessita de mouliner pour se réchauffer, le soleil vint assez vite apporter les calories nécessaires à un sentiment de confort.

Pas d’itinéraire bien défini pour cette sortie qui faisait part égale entre cyclisme et observation des paysages. Si un cycliste sur route ne fait pas le printemps, ils semblaient plus nombreux que les dimanches précédents à s’être donné rendez-vous ou, comme moi, à pédaler en solitaire.

Après quelques tours et détours entre Kemmel et Mesen, je regagnai Armentières puis Lille via Bois-Grenier et Ennetières en Weppes.

Route de Dranouter vers Kemmel BergLa route qui va de Nieuwkerque à Dranouter étant fermée, il était possible de stationner au milieu pour prendre des photos.Route de Dranouter vers Kemmel BergEt même de jouer au géant avec son ombre.Web IMGP2660Cycliste ombre portéeAutre variante de jeu d’ombre en roulant cette fois.Barrière Kemmel BergCe n’est pas un cliché très original mais le contraste du rouge et du vert était trop tentant.

Web IMGP2669Une halte au Monteberg pour profiter du panorama.Panorama vu du Monteberg Panorama vu du Monteberg Panorama vu du MontebergCycliste - montée pavée du Kemmel bergEn VTT, la célèbre montée pavée du Kemmel et son passage à 20% présente quand même moins de difficultés qu’en vélo de route.

Pâtures Plus tard dans les environs de Wijtschate.Cimetière britannique - Belgique Ferme KemmelbergMur Peint Le RomarinAu Romarin, reste d’une publicité peinte.Enseigne peinte  EssoSur la route de Nieppe à Armentières.Enseigne Bière Breuvart Enseigne Bières Motte CordonnierOn retrouve à de nombreux endroits les enseignes Motte-Cordonnier.Enseigne Bières Motte Cordonnier Pignon Hôtel ArmentièresLe prophète avait-il prévu la décrépitude de son établissement ?

Autoportrait L’autoportrait involontaire du jour. J’en ai moins fait que lors de mes deux précédentes sorties. Je maîtrise un peu mieux la GOPRO.