Seclin 2010

web-panorama-12518-19.1274213893.jpg

La Lys à Erquinghem.

« Mouillé le jeudi, dimanche sèchera ». Je suis dans une période « aphorismes  et proverbes», en voici un de nature à contrer Saint Médard les années ou sa fête tombe un jeudi (en fait, à consulter le Littré, il s’agirait plutôt d’un adage que d’un proverbe, celui de Saint Médard, car le mien peut prendre un tour métaphorique propre à caractériser un proverbe). Bref, si le jeudi de l’ascension était humide ce dimanche fut sec (là ce n’est pas métaphorique du tout). Un voile matinal se dissipa cers 10h00, autorisant alors à enlever manchettes et autres accessoires et à goûter un peu de soleil.

Le parcours proposé par le Cyclo club de Seclin comportait cette année une innovation avec une quatrième distance, un 110 km prolongeant la boucle jusqu’au Mont des Cats. Quelques côtes en plus, de nature à faire travailler la résistance.

J’ai reconstitué à peu près le parcours mais pas exactement car je parviens selon Openrunner à 112 km alors qu’au compteur j’en avais un peu moins de 110.

Abondance de biens ne nuit pas.

http://www.openrunner.com/index.php?id=568789

parcours-seclin-2010.1274213782.jpg

Le balisage est constitué d’un S Vert accompagné d’une flèche. Le départ est situé Parc Rosenberg. Quatre autres distances sont proposées : 30 km, 60 km, 80 km, 90 km

web-panorama-1251-23.1274214067.jpg

Le Mont Noir est dans la brume.

web-panorama-12531-33.1274214173.jpg

10h00, le soleil est bien présent sur Saint Jans Cappel entre Mont des Cats et Mont Noir.

web-panorama-12548-49.1274214316.jpg

web-panorama-12554-55.1274214440.jpg

Ceci est une descente et non une montée comme on pourrait le croire.

web-sdc12540.1274214706.jpg

Et je le prouve !!!

websdc12542.1274214867.jpg

Les jeunes de Deulemont…

web-sdc12543.1274215043.jpg

… qui filent dans la descente.

web-sdc12558.1274215907.jpg

Deux cyclos de Phalempin.

L'espoir d'une éclaircie

 

la-chapelle-darmentieres-60-km.1273932253.jpg

Le parcours du 60 km à défaut du 100 km

« L’espoir d’une éclaircie fait avancer le cycliste ». C’est avec cet aphorisme du jour et de mon cru en tête, que je pédalais ce jeudi matin vers la Chapelle d’Armentières lieu de départ du brevet. De l’espoir il en fallait car en peu de temps j’étais déjà bien mouillé. Météo France avait annoncé de rares averses pour cette matinée, il fallait donc croire que nous mangions notre pain noir et que bientôt, à défaut de beau temps, celui-ci deviendrait sec.

Espoir mais compassion également pour les bénévoles du Cyclo Omnisports Chapellois qui avait organisé ce brevet. Ils ont passé du temps à flécher l’itinéraire, prévoir les ravitaillements… Si chacun reste dans son lit pour quelques gouttes de pluie… Hardi donc et faisons contre mauvaise fortune bon coeur.

De fait, vers le milieu de la matinée les averses ont cessé. Cerise sur le gâteau, j’ai gagné une boîte de crayons de couleur à la tombola. J’ai vraiment bien fait de persévérer.

Le parcours proposé est très agréable. Champêtre, roulant, avec deux ou trois côtes qui pimentent un peu l’itinéraire sur le 100 km.

Orienté Est-ouest le circuit part vers La Gorgue, Merville, il file ensuite vers Haverskerque, Thiennes, Boëseghem, Blaringhem, puis revient vers Sercus, Morbecque, Neuf Berquin, Croix du Bac, Erquinghem sur la Lys, La Chapelle d’Armentières.

J’ai pris en photo l’itinéraire, mais une erreur de cadrage ne m’a permis de capturer que le parcours de 60 km, que j’ai reconstitué sur Openrunner.com.

Vous pouvez y accéder grâce au lien ci-dessous.

http://www.openrunner.com/index.php?id=564938

Le balisage, que l’on récupère facilement au rond point qui se trouve juste avant le pont qui franchit la voie ferrée sur la D 933 avant l’entrée dans Armentières, est matérialisé par une flèche verte à l’empennage arrondi. Attention, ne pas confondre avec les flèches de la même couleur accompagnées d’un S que l’on retrouve à plusieurs endroits.

Challenge Grinta – La Tournay 2010

 

web-panorama-12478-79.1273437685.jpg

Le temps maussade n’était pas propice aux photos paysagères.

Il y a une quinzaine de jours, j’avais commencé à écrire un article intitulé vingt degrés à l’ombre, qu’en fin de compte je n’ai pas publié, dans lequel je me réjouissais d’avoir enfin pu rouler en tenue d’été tout en supputant que cela risquait d’être fugace.

Las, mon pronostic c’est vérifié car ce samedi matin c’est avec un 3°c en campagne que je rejoignis Tournai pour le départ du challenge Grinta – La Tournay et ce n’est pas la petite trentaine de kilomètres parcourus pour rejoindre le départ qui parvint à me réchauffer.

J’avais pris la précaution de noter l’itinéraire à suivre une fois arrivé à Tournai mais ce fut inutile car, peu après avoir quitté la Chaussée de Lille, je fus rejoins par un cyclo local qui me guida jusqu’à Tournai Expo.

Parti à 7h30, c’est 7h00 plus tard que je bouclerai les 150 km du circuit long. Ce fut costaud pour moi, vous l’aurez compris. Si le parcours identifie 16 côtes remarquables, entre deux, ce n’est pas franchement plat. Un peloton auquel je me raccrochai peu après le dernier ravitaillement me permettra de rejoindre le Mont Saint-Aubert, dernière difficulté du parcours, sans trop de mal, contribuant également à faire remonter ma moyenne horaire.

Au delà du côté sportif, le parcours est très plaisant car empruntant des petites routes et les paysages des Frasnes sont toujours aussi sympathiques, même si le temps gris et frais n’invitait pas à des haltes contemplatives.

L’organisation est parfaite, tant en ce qui concerne le fléchage que les ravitaillements. Signalisation verticale et au sol évitent toute erreur d’orientation et après chaque bifurcation entre circuits, un panneau rappelle sur quel parcours vous vous trouvez. Les ravitaillements sont copieux et variés.

Un brevet à recommander donc, mais pour cyclos entraînés.

Le balisage au sol abondant devrait, avec un peu d’attention et une vue d’ensemble du parcours, permettre de suivre l’itinéraire, même en l’absence de fléchage vertical. Suivre les inscriptions GT peintes en jaune à partir de Tournai Expo.

web-sdc12450.1273527616.jpg

7h15, du monde déjà mais pas encore la grande foule.

web-sdc12454.1273523740.jpg

Pause pipi. J’en profite pour faire une ou deux photos.

web-sdc12457.1273523891.jpg

Quand apparaît ce panneau c’est que la montée est achevée. Les organisateurs annoncent la prochaine. 9km, on a le temps de se remettre…

web-sdc12461.1273524185.jpg

… et de regarder les suivants achever leur ascension (ici le Trou Robin).

web-sdc12463.1273525708.jpg

Au ravitaillement de Frasnes, impressionnantes provisions de bananes et gauffres (fort bonnes au demeurant).

web-sdc12465.1273525866.jpg

Il fallait bien une halte avant de s’attaquer à la côte du Saule pendu qui commence pavée et s’achève, heureusement, goudronnée.

web-sdc12466.1273526003.jpg

Chaque côte est signalée, ce qui permet d’anticiper le passage sur le petit plateau quand comme moi on a un dérailleur avant un peu capricieux (oui je sais tout est une question de réglage).

web-sdc12470.1273526329.jpg

A la sortie du Saule Pendu.

web-sdc12472.1273526405.jpg

Je prends des photos en roulant…

web-sdc12473.1273526501.jpg

…en dépassant. Mais difficile une fois la montée bien engagée de remettre l’appareil dans la poche arrière. Je finirai donc tant bien que mal l’appareil à la main.

web-sdc12475.1273526637.jpg

Les côtes s’enchaînent, j’ai les mollets qui flanchent et la mémoire aussi, de quelle côte s’agit-il ?

web-sdc12476.1273526858.jpg

On ne fait pas que monter, le parcours réserve aussi quelques belles descentes.

web-sdc12482.1273526977.jpg

Stand dépannage à Frasnes, très fréquenté.

Côte KM Distance Dénivelé % moyen % max
Vert bois 12 370 38 10,3 12
Le Trou Robin 23 890 50 5,6 17
Bourliquet 32 1400 50 6,5 12
Le saule Pendu 37 1140 69 6,1 10
Mont Mainvault 40 2140 43 2 11
Boussée 53 1200 71 5,9 15
Les Papins 56 1100 83 7,5 16
Hurdumont 71 600 57 9,5 16
Les Plachettes 73 1100 7,3 15
La Houppe 84 2800 93 3,3 10
Elsa 92 1240 55 1,4 18
Cinquant 94 1640 57 3,5 17
Les Hauts Beau Site 102 1000 84 8,4 16
Le Grinquier 106 1800 4,6 11
La Croisette 111 1750 5,1 8
Col de la Croix Jubaru 142 1350 61 5,6 7

 Les différentes côtes du parcours de 150 km

web-parcours-grinta-150.1273527222.jpg

Vue d’ensemble du circuit que l’on peut même télécharger pour GPS sur le site La Grinta.