Balade du Printemps

dsc05583-allege.1243180987.jpg

Les dieux de la météo étaient avec le Club des Randonneurs Haubourdinois cette année. Le temps était sec et même franchement ensoleillé.
Pas changement par rapport à l’année passée, l’itinéraire nous conduit des Weppes vers le Haut-Artois.

Pas de difficulté, une montée peu pentue mais un peu longue constitue le seul dénivelé remarquable à Hinges. Le parcours est très roulant car constitué de longues portions sans changement de direction sur des routes peu fréquentées.

Quatre distances sont proposées 40 Km, 60 Km, 80 Km et 100 Km (ou 105 Km, les deux distances sont annoncées).

L’itinéraire du 100 Km est le suivant :

Haubourdin, Hallennes, Erquinghem, Le Maisnil, Fromelles, Herlies, Festubert, Locon, Hinges, Gonehem, Robecq, Calonne sur la Lys, Vieille-Chapelle, Richebourg, Laventie, Fleurbaix, Bois-Grenier, Ennetières, Englos, Hallennes, Haubourdin.

L’itinéraire du 80 Km file directement de Locon vers Vieille-Chapelle.

Le balisage, qui démarre avenue de Beaupré, est matérialisé par une flèche blanche dont la base comporte un trait perpendiculaire (ou un « T » à l’envers avec une flèche au bout si vous préférez).

dsc05586-allege.1243181091.jpg

A l’arrivée.

Bonus spécial examens (c’est la période) :

Au ravitaillement deux cyclos parlent de l’Echappée belle de cette année. L’un d’eux annonce une vitesse de 75 Km/h dans la descente vers Sangatte après le Cran d’Escalles. Sachant que j’ai enregistré une vitesse maximum de 53 Km/h, que je pèse 65 Kg et qu’il a un vélo en carbone qui doit bien peser 2 Kg de moins que le mien, quel est le poids de ce coureur ? A vue d’œil je penche pour 90 à 95 Kg. (Pour être honnête et complet, n’étant pas un grand descendeur j’ai peut-être freiné).

L’Echappée Belle 2009

panorama-5512-14-allege.1242924758.jpg

Le Cap Blanc Nez est passé, s’amorce la longue descente vers Sangatte, Calais n’est plus loin.

L’échappée était cette année plus belle que le temps, fort maussade durant la plus grande partie de la randonnée. Le vent qui a forci dans le courant de la matinée était relativement favorable durant la première moitié, puis franchement hostile entre Watten et Hermelinghem pour finalement nous pousser allègrement vers Calais.

La partie entre Hermelinghem et le Cap Blanc nez, qui s’est pour ma part déroulée sous le soleil, était de nature à faire oublier la grisaille de la matinée, offrant des paysages contrastés aux couleurs saturées où alternaient le jaune des champs de colza et le vert franc des pâtures.

dsc05505-allege.1242924990.jpg

Descentes et côtes du Boulonnais

Après 140 Km, avec des bourrasques de vent données la veille par Météo France à 55 Km/h, des côtes parfois à deux chiffres, je n’étais pas tenté, allez savoir pourquoi, de rompre le rythme par des haltes paysagères. Pour autant, je n’étais pas le nez dans le guidon. Souvenir fugace des paysages entraperçus dans la montée de l’Escalles où l’effort laissait là encore peu de place à la contemplation. La force du vent a eu raison de mon envie de revenir légèrement en arrière après avoir franchi l’obstacle.

La descente vers Sangatte,vent dans le dos à plus de 50 Km/h, était grisante et l’arrivée sur la plage de Calais des plus plaisantes.

panorama-5528-31-allege.1242925241.jpg

Calais plage

L’itinéraire traverse la plaine de Flandre, l’Audomarois et le Boulonnais. Pas de Mont Cassel cette année, mais le Ventu d’Alembon et le Cran d’Escalles étaient de nature à accélérer le rythme cardiaque. Merci aux spectateurs qui très sympathiquement prodiguaient leurs encouragements dans les derniers cent mètres du Cran d’Escalles.

Une randonnée bien agréable donc, bien organisée, sur un parcours renouvelé et bien signalé.

dsc05497-allege.1242925403.jpg

Au ravitaillement de Watten, André Tignon dans ses oeuvres. Vous pouvez voir son reportage sur son site : http://tignon.andre.free.fr

Les belles censes

panorama-5377-79-allege.1241803391.jpg

 

 

 

 

 

Une des nombreuses censes du circuit

On croise effectivement de nombreuses fermes cossues tout le long de cet itinéraire qui nous emmène d’Anstaing dans les Frasnes. Soucieux parfois de ne pas trop briser le rythme ou jugeant à d’autres moments que l’éclairage n’était pas optimal, je n’ai pas pris le temps de photographier les plus belles. Je reviendrai.

Les Frasnes demeurent un endroit vraiment sympathique pour pratiquer le cyclisme. Le relief tout d’abord dépayse quand on a plutôt l’habitude de la plaine. S’agissant du relief, il offre des dénivelés souvent courts mais d’une forte déclivité. Un terrain idéal donc pour préparer des randonnées dans des régions plus accidentées que la Flandre.

Le parcours proposé par l’AL Anstaing n’était pas avare, pour le plus long, en côtes traîtresses. La première difficulté se présente à Montreuil, avec un passage à 15%, puis, entre Buissenal et Anvaing, on rencontre quelques belles montées assez longues, celles-là.

L’itinéraire du 108 km est le suivant :

Astaing, Petit Paris, Champion Baisieux, Blandin, Zooning, Feux tricolores Pont à Chin, Route de Courtrai Feux tricolores, Route de Renaix, Timougies, Montreuil Moustier, Houtaing, Buissenal, Château des Mottes, Anvaing, Forest, Popuelle, Velaines, Route de Renaix, Jubaru, Mont Saint-Aubert, Kain, Templeuve, Willems Place, Baisieux Passage à niveau, Maréquaix, Chereng Eglise, Gruson, Anstaing.

Bien que le mesurage du parcours semble précis (la distance parcourue aux différents points était inscrite sur la feuille de route), j’ai comptabilisé 120 Km au compteur. J’ai relevé en rentrant la distance affichée par mon compteur entre deux points et l’ai comparée avec celle donnée par Openrunner.com, la différence est infime et ne permet pas d’expliquer l’écart.

dsc05389.1241803596.JPG

Au premier contrôle, un panneau rappelle que le ravitaillement n’est pas un petit déjeuner. Réaction à l’affaire qui secoue le monde cyclotouriste de la métropole lilloise? Certains participants à un récent brevet ont en effet exprimé de vives critiques vis à vis des organisateurs auxquels il reprochent leur manque de réactivité. Malgré un nombre très supérieur d’inscrits par rapport aux prévisions, ils n’ont pas réajusté les ravitaillements en conséquence. Résultat, les derniers cyclos n’ont eu droit en tout et pour tout au dernier ravitaillement qu’à un verre de menthe.

Deux autres parcours longs sont repérés.

Un de 87 Km, qui est commun avec le parcours du 105 Km jusqu’au 40 ème kilomètre. Il bifurque ensuite vers Forest où il rejoint de nouveau le parcours du 105 Km avec une légère variante au Mont Saint Aubert.

Le parcours de 55 Km file sur le Mont Saint Aubert à partir de la route de Courtrai.

Départ, salle polyvalente, rue Marie Curie.

Le parcours est balisé au sol par un “A” bleu surmonté d’une flèche qui ressemble à une fusée.

Le petit chat est mort (2)

Ca y est ! Des internautes ont lu mon article intitulé le petit chat est mort. Désireux d’expérimenter l’efficacité de mon stratagème éditorial, j’ai lancé la recherche sur Google à partir de cette phrase. Google dénombre pas moins de 17800 références sur le web.

Précisons la recherche avec la combinaison : « Le petit chat est mort »+ »vélo ». Le nombre de références dégringole aussi rapidement que le CAC 40 et passe de 17800 à 327 et le site Les courons du nord apparaît dès la troisième page.

Avec la combinaison précédente plus Nord, le succès est complet, Les courons du Nord apparaît en première position sur 126 références.

Enfin, si l’on remplace Nord par Radinghem, Les Courons du Nord devient la seule référence citée par Google.

Voilà comment en quelques jours on acquiert une renommée mondiale.

Certes, je reconnais que la dernière combinaison n’est susceptible d’intéresser qu’un nombre limité de spécialistes de Molière dont je vous laisse imaginer les méandres de la pensée aboutissant à associer ces différents mots clés. C’est néanmoins une grande satisfaction.

D’autant que, je n’ai pas le temps de l’essayer ce soir, mais il est très probable que l’utilisation de Bouvines, Templeuve, Ploegsteert etc… en troisième critère aboutisse à constater la même suprématie planétaire. Le champ plutôt étroit des spécialistes de Molière cyclotouristes dans les Weppes, s’ouvre alors considérablement et ne connaît pratiquement que pour seule limite l’étendue et la variété de mes pérégrinations cyclistes.

Il serait trop facile en effet de truffer ce blog de noms de villes lointaines tel par exemple Oulan-Bator à seule fin d’être la seule référence dans le domaine. Non, la suprématie planétaire ne peut s’obtenir qu’à la force des cuisses et des mollets.

Des Weppes à l'Artois 2009

 panorama-5293-98-allege.1241383790.jpg

Vimy et Notre Dame de Lorette ne sont pas loin

Si le parcours n’a pas changé par rapport à 2008, il n’en était pas de même du temps. Partis sous un ciel bas et gris qui n’augurait rien de bon, nous sommes arrivés accompagnés de timides éclaircies. Des précipitations peu denses, juste après le départ, ont failli me faire regretter de n’avoir pas  pris de coupe vent, mais cela n’a pas duré.

Malgré le temps défavorable, le parcours n’en reste pas moins plaisant et nous emmène dans des lieux moins fréquentés par les autres brevets.

Sans doute mieux préparé, la côte de Pernes en Artois m’a semblé moins dure que l’an dernier, mais elle demeure costaud (Cf. article du 04 mai 2008).

Le parcours du 120 km est le suivant :

Radinghem, Le Maisnil, Fromelles, Aubers, Illies, Lorgies, Festubert, Beuvry, Verquin, Drouvin-le-Marais, Houchain, Haillicourt, Ruitz,Maisnil-les-Ruitz, Ronchicourt, Beugin, Bajus, Dieval, Bours, Pernes, Floringhem, Ferfay, Ames, Ecquedecques, Bourecq, Ham-en-Artois, Busnes, Robecq, Le Moulin, La Fosse, Bout, Delville, Croix-Barret, Laventie, Fleurbaix, Bois-Grenier, Radinghem.

ravito-radinghem.1241383730.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

Ravitaillement en forêt pour le 120 Km

Le circuit démarre salle Octave Bajeux. Les balises sont un RW avec une flèche à gauche indiquant la direction. Les indications sont bien visibles.

Lille Valjoly 2009 (préparatifs)

Lille Valjoly est un brevet qui, semble-t-il, en intéresse plus d’un. Voici donc les dernières informations concernant l’édition 2009.

Il se déroulera le 14 juin prochain et le parcours est le même que l’an dernier. Je vous invite donc à consulter l’article du 16 juin 2008 consacré à ce brevet.

Pour en savoir plus, vous pouvez contacter les organisateurs aux mails suivants : deregnaucourtip@aol.com ou ufolep.lille@ufolep-nord.fr

ou consulter le site http://www.cyclo-ufolepnord.ovh.org.

La Villeneuvoise – Brevet Victor Mouret 2009.

picarde.1241189409.jpg

La Villeneuvoise, une des courses du challenge « Les picardes » (http://lespicardes.be).

Dès 7h00 du matin, les vendeurs de muguet étaient en place aux carrefours stratégiques. Parfois, la densité de points de vente laissait présager une concurrence farouche. Nous aurons croisé nombre d’entre eux sur le parcours de 100 Km qui nous menait par les routes de la Pévèle. Très beau circuit champêtre proposé par le « Cyclo Villeneuve d’Ascq » qui privilégie les petites routes.
Le balisage est un peu défaillant entre Aix les Orchies et Saméon, il faut donc être attentif et ne pas hésiter à faire demi-tour en l’absence d’indication à une bifurcation importante.

Quatre distances sont proposées : 30 Km, 50 Km, 75 Km et 100 Km.

100 Km :
Ascq, Forest-sur-Marque, Sailly-lez-Lannoy, Willems, Baisieux, Camphin-en-Pévèle, Wannehain, Bourghelle, Bachy, Nomain, Mouchin, Aix-les-Orchies, Planard, Le Cul du Four, Rumegies, Lecelles, Rosult, Saméon, Vieux-Condé, Landas, Nomain, Hucquinville, Templeuve, Genech, Louvil, Bouvines, Gruson, Anstaing, Ascq.

75 Km :
L’itinéraire est le même que le 100 Km jusque Aix-les-Orchies où il bifurque directement sur Nomain.

50 KM :
L’itinéraire est commun avec les précédents jusque Bourghelle, puis Cysoing, Genech, Templeuve, Louvil, Bouvines, Gruson, Anstaing, Ascq.

Le balisage est constitué de deux V, tête-bêche, peints en blanc, le V de droite étant prolongé par une flèche. Départ : Ecole Pierre et Marie Curie, rue de l’Abbé Lemire.

la-photo-allege.1241189553.jpg

L’heure de la photo pour ce groupe de cyclos